Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Tarbes-Bagnères, vendredi 1er novembre à 20h45 à Trélut

jeudi 31 octobre 2019 par Rédaction

Retransmission télévisée oblige, ce Derby est programmé un vendredi soir à 20h45. Compte tenu des premiers frimas, de l’horaire tardif et de la date du 1er novembre, jour de Toussaint et de transhumance familiale, il est à craindre que le public reste au chaud. Si c’était le cas ce serait une énorme perte de recette pour Tarbes, car l’an dernier le public était venu en nombre.

Bagnères n’a rien à perdre

Ce derby, n’a pas la saveur particulière de celui contre Lannemezan car aucune rancœur n’existe entre les deux clubs. L’an passé, les Bagnérais avaient reproché aux Tarbais d’avoir tenté la dernière pénalité qui risquait d’envoyer Bagnères en Fédérale 2. Heureusement le Stade Bagnérais s’était brillamment sauvé lors de la dernière journée en allant chercher un précieux point de bonus à Nafarroa. Oubliant au passage que c’étaient les huit points perdus contre Lannemezan qui les avaient mis dans cette position inconfortable. C’est encore Lannemezan, en venant s’imposer à Cazenave, qui a placé les Hauts-Bigourdans en position de relégable. Cette seconde défaite, après celle contre Blagnac, met les Bagnérais au pied du mur avant de disputer un second derby d’affilée contre Tarbes. Des Bagnérais qui seront doublement revanchards devant les caméras de l’Equipe et qui feront tout pour donner une belle image devant une équipe tarbaise, largement favorite par son statut « professionnel » et par son classement. Des Tarbais qui sont invaincus à Trélut depuis septembre 2018, c’est-à-dire de toute la saison dernière, 8èmes et quarts de Du Manoir, compris. Mais les Bagnérais n’ont rien à perdre sur ce match et ils feront tout pour limiter la casse ou réussir un exploit à grands coups de courage et d’abnégation. L’an passé, malgré le score (29-13) et leur domination, les Tarbais n’avaient réussi qu’à inscrire deux essais.

Rien n’est encore joué

Bagnères n’a pas fait un mauvais début de saison malgré sa 11ème place avec 8 points (1 victoire, 2 bonus) à 4 points de Lavaur le premier non relégable. Les Bagnérais ont perdu leurs trois matchs à l’extérieur contre Albi (57-14), à Saint-Sulpice (28-13), à Fleurance (31-26) et deux à domicile contre Blagnac (13-22) et Lannemezan (21-27), pour une seule victoire contre Graulhet (21-16). Si on excepte Fleurance, un concurrent direct, le Stade Bagnérais a perdu contre les deux demi-finalistes du Jean-Prat et contre deux qualifiés du Du Manoir. Au premier tiers du Championnat, rien n’est encore joué, même si les Bagnérais, ont – 6 au classement Britannique, à 1 point de Mauléon et à 2 points de Pamiers.

Un bon recrutement quantitatif

Cette année, avec ses moyens, le Stade Bagnérais a effectué un bon recrutement, avec des joueurs confirmés (Basile, Elgujauri, Malaret, Dubau….) et des jeunes de qualité comme les Tarbais Capberbet, Bude et Arbaud. Avec un vingtaine de recrues, le risque était le manque de cohésion en début de saison malgré un entraînement commencé fin juin avec une cinquantaine de joueurs. Un peu trop juste quantitativement la saison dernière, le staff bagnérais a renforcé son banc durant l’intersaison. Le Stade a aussi renforcé son pack avec des joueurs expérimentés comme le pilier argentin Basile (Bédarride, ex-Tarbes), le seconde ligne georgien Elgaujauri (Castanet) et le 3ème ligne Malauret (Lannemezan) mais aussi des Espoirs de qualité comme les piliers Boada (Montauban), Bude (Tarbes), le 3ème ligne Capberdet (Tarbes) et derrière, l’ailier Arbaud (Tarbes). Un recrutement qui touche toutes les lignes avec aussi des joueurs issus des clubs des alentours.

Les piliers Alvarez, Peduto, Maumus, le seconde ligne Urbaitis, le troisième ligne Fuxan, et les trois-quarts Barats, Vincent et De La Fuenté, ont quitté le club qui a recruté vingt sept joueurs.

Pilier : Clément Boada (Pilier, Montauban), Nicolas Basile (Pilier, 32 ans, Bédarrides), Baptiste Prat (Pilier, 20 ans, Lescar), Corentin Delpech (Pilier, 21 ans, CAL), Simon Bude (Pilier, 23 ans, Tarbes), Rémi De Wolf (Tarbes)

Talonneur : Clément Cha (21 ans, Lourdes),Axel Bernard (22 ans, Limoges)

Deuxième ligne : Elgujauri Mindia (Georgie, 26 ans, Castanet), Pierre Bayac (22 ans, OBRC), Julien Dubau (30 ans, USEP), Théo Chevalier (22 ans, Limoges)

Troisième ligne : Gaël Sorbet (21 ans, USEP), Germain Feuillerat (22 ans, Lourdes), Maxime Capberbet (22 ans, Tarbes), Julien Malaret (31 ans, CAL), Guillaume Ramalho (23 ans, Orthez)

Demis :Isaac Nicholls (m) : Pays de Galles, 29 ans, 1,70 m, 80 kg, Maxime Foggiato (m), 21 ans, 1,78 m, 75 kg, (Juillan)

Trois-quarts : Sébastien Gallut (22 ans, Lourdes), Aingel Arbaud (23 ans, Tarbes), Paul Pucheu-Planté (22 ans, Morlaas), Lukas Grimaud (20 ans, USEP), Jonas Falelavaki (22 ans, Plaisance), Gaël Sorbet (22 ans, USEP), Alexis Barrière (19 ans, Tarbes), Guillaume Ramalho (23 ans, Orthez)

Effectif 2019-2020

Pilier

Damien Acosta : 22 ans, 1,78 m, 97 kg (5 remplacements)

Nicolas Basile : international argentin (2011-2012), 32 ans, 1,75 m, 116 kg (5 matchs, 3 titularisations)

Clément Boada : 22 ans, 1,86 m, 119 kg, (4 feuilles de matchs, 1 titularisation)

Johan Bourhis : 29 ans, 1,88 m, 119 kg, 1 titularisation

Simon Bude : 23 ans, 1,88 m, 125 kg, aucun match

Xavier Lisbani : 29 ans, 1,83 m, 135 kg, (3 matchs, 2 titularisations)

Gaël Reyes : 28 ans, 1,81 m, 107 kg, (5 matchs, 4 titularisations)

Gaston Szabo : international uruguayen, 35 ans, 1,92 m, 115 kg, (2 remplacements)

Talonneur

Clément Brau : 24 ans, 1,80 m, 92 kg, aucun match

Paul Pambrun : 29 ans, 1,82 m, 108 kg, (6 matchs, 2 titularisations)

Olivier Pujo : 38 ans, 1,70 m, 92 kg, (6 matchs, 5 titularisations)

Deuxième ligne

Pierre Bayac : 22 ans, 1,95 m, 102 kg, aucun match

Julien Dubau : 30 ans, 1,93 m, 112 kg, (2 matchs, 1 titularisation)

Julien Dupont : 34 ans, 1,93 m, 108 kg, (5 matchs, 5 titularisations)

Denis Dutrey : 28 ans, 1,93 m, 93 kg, (4 matchs, 1 titularisation)

Mindia Elgujauri : international U20, 27 ans, 1,98 m, 122 kg, (4 matchs, 3 titularisations)

Troisième ligne

Anibal Bonan : International espagnol, 35 ans, 1,90 m, 111 kg, aucun match

Maxime Capberbet : 22 ans, 1,90 m, 100 kg, (6 matchs, 5 titularisations)

Mickaël Degrave : 27 ans, 1,86 m, 100 kg, (2 matchs, 2 titularisations)

Aubin Domecq : 20 ans, 1,83 m, 82 kg, (5 matchs, 2 titularisations)

Quentin Gayri : 23 ans, 1,82 m, 90 kg, (6 matchs, 4 titularisations)

Guillaume Gélédan : 32 ans, 1,90 m, 102 kg, (3 matchs, 3 titularisations)

Julien Malaret : 31 ans, 1,83 m, 103 kg, (4 matchs, 3 titularisations)

Quentin Pujo : 21 ans, 1,83 m, 72 kg, (1 match, 1 titularisation)

Thomas Seité : 32 ans, 1,86 m, 101 kg, (1 remplacement)

Demis

Benjamin Arnauné (m) : 29 ans, 1,72 m, 75 kg (5 matchs, 3 titularisations)

Yann Cayrolle (m) : 28 ans, 1,76 m, 75 kg (6 matchs, 3 titularisations)

Théo Danos (m) : 22 ans, 1,72 m, 74 kg, (2 matchs, 1 titularisation)

Isaac Nicholls (m) : Pays de Galles, 29 ans, 1,70 m, 80 kg, aucun match

Arnaud Dubarry (o) : 29 ans, 1,73 m, 75 kg, (5 matchs, 5 titularisations)

Maxime Lassalle (o) : 24 ans, 1,80 m, 78 kg, (3 matchs, 3 titularisations)

Théo Vidal (o) : 20 ans, 1,75 m, 70 kg, (3 matchs, 1 titularisation)

Trois-quarts

Aingel Arbaud : 23 ans, 1,93 m, 97 kg, 1 titularisation

Jérôme Cabanne : 27 ans, 1,83 m, 103 kg, (5 matchs, 5 titularisations)

Raymond Dulucq : 22 ans, 1,77 m, 74 kg, (5 matchs, 5 titularisations)

Benoît Ibos : 26 ans, 1,76 m, 72 kg, aucun match

Hugo Garlat : 24 ans, 1,70 m, 75 kg, (2 matchs, 2 titularisations)

Julien Latisnères-Palacin : 26 ans, 1,80 m, 103 kg, (3 matchs, 3 titularisations)

Jordan Matier : 27 ans, 1,86 m, 90 kg, (6 matchs, 4 titularisations)

Laurent Meynier : 21 ans, 1,81 m, 74 kg, (1 match, 1 titularisation)

Paul Pucheu-Planté : 21 ans, 1,80 m, 79 kg, (5 matchs, 3 titularisations)

Romain Saubié : 23 ans, 1,70 m, 92 kg, (1 match, 1 titularisation)

Jean-Jacques Lasserre