Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Municipales 2020 : Les propositions de Myriam Mendez et de son équipe

mercredi 23 octobre 2019 par Rédaction

Depuis le 29 août, date de déclaration de sa candidature à la mairie de Tarbes, Myriam Mendez qui a quitté la majorité municipale, sans que l’on en connaisse précisément les raisons*, poursuit sa campagne. Cet après-midi, elle a tenu une conférence de presse, entourée de Céline Boisseau-Deschouarts, référente Culture et Animations, Aurélien Cartade, porte-parole de la campagne et chargé des relations presse, et de Marine Delmas-Dintrans qui a planché sur les axes de développement du haras.

« Nous avons avancé des idées sur la démocratie participative, avance d’emblée Myriam Mendez, sur l’économie sociale et solidaire, sur le monde associatif, sur la problématique de la désertification médicale. Je pense que nous sommes aujourd’hui les seuls à avancer autant de propositions concrètes sur des thématiques aussi variées. C’est vrai que je souris quand je vois ça et là les manœuvres politiciennes classiques qui se font jour dans les listes supposées candidates à l’élection municipale 2020. Au sein de notre liste, les choses sont très claires : nous sommes de plus en plus nombreux. Chaque jour, vous verrez apparaître de nouveaux visages. Nous tenons à être précis sur notre positionnement. Nous sommes une liste citoyenne, sans étiquette politique, sans appareil politique derrière nous. Mon discours est donc celui de l’ouverture. Il est celui qui invite tous les Tarbais à participer à un beau projet pour notre ville ».

« Pour nous tous, créer une école c’est ni de droite, ni de gauche. Soutenir un projet associatif, ce n’est ni de droite, ni de gauche. Avancer des solutions concrètes pour l’écologie, faire des propositions en termes d’animations culturelles, ce n’est ni de droite, ni de gauche, ni du centre, ni d’ailleurs. C’est tout simplement du bon sens et de l’intérêt pour notre ville. Je vous le dis aujourd’hui : diriger Tarbes, ce n’est ni de droite ni de gauche, c’est de l’intérêt général. Nous allons continuer cette démarche d’ouverture et de propositions qui trouve un écho considérable auprès des concitoyens tarbais. Nous avons beaucoup de messages de soutien. Les Tarbais veulent autre chose. Ils veulent du vrai renouvellement, de nouveaux visages et de nouvelles idées concrètes. Ils nous le disent toujours plus nombreux » Et la trentenaire d’assurer : « Ils le diront en mars prochain. Vous verrez ! » 

Le quatuor présent a ensuite proposé ses réflexions en matière de tourisme et de festivals pour la ville de Tarbes. « Nous devons accélérer sur ces thématiques-là, nous devons faire plus en matière de tourisme et donner de la cohérence au projet du haras. Pour les festivals, il faut se dire les choses et juste dire ce qui fonctionne clairement et ce qu’il faut améliorer de manière factuelle et pragmatique. Notre analyse est sans tabou. Elle est là pour faire avancer notre ville ».

Les propositions

*NDLR. Elle nous écrivait, en mars dernier, avant le lancement de son think tank “Tarbes et Moi” : “Ce think tank va regrouper toutes les personnes de bonne volonté, toutes générations confondues, qui souhaitent faire avancer leur ville ! Une organisation a été mise en place, et des événements sont à venir ... J’anime ce mouvement, avec le soutien de Gérard Trémège”. Depuis, que s’est-il vraiment passé ? Myriam Mendez et ses “think tankers” ont pris leurs distances…

 


titre documents joints

23 octobre 2019
info document : PDF
447.7 ko