Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Charleville-Mézières-Tarbes, ce mercredi 20h00 à l’Aréna

mercredi 9 octobre 2019 par Rédaction

Les Flammes veulent retrouver des couleurs

Les Tarbaises vont tomber sur une équipe frustrée et revancharde après le net échec de l’Open contre Basket-Landes 71-58. Une équipe frustrée par sa préparation tronquée et qui a dû déclarer forfait au Pré-Open où elle devait rencontrer Lyon, Saint Amand et Villeneuve d’Ascq.  Les trois étrangères étaient absentes. Katie-Lou Samuelson (Usa) et Nadia Colhado (Brésil) participaient à l’Américup du 22 au 29 septembre à Porto-Rico et Kim Mestdagh jouait les Playoffs WNBA avec sa franchise de Washington. Enfin, Amel Bouderra (dents), Sara Chevaugeon (genou), Djéné Diawara (pied) et Endy Miyem (mollet), étaient à l’arrêt pour des soucis physiques. Charleville-Mézières n’a donc disputé que trois matchs de préparation, dont deux perdus à Braine 97-58 et à Villeneuve d’Ascq 63-40, pour une victoire contre Saint-Amand 68-58. C’est peut-être le bon moment de prendre les Flammes, car cette équipe, composée de joueuses expérimentées de talent, va devenir redoutable lorsqu’elle sera au complet et bien rodée.

Les Flammes en manque de repères et de confiance

A l’Open les joueuses ardennaises, en manque de repères et de confiance, ont été bousculées par l’intensité des Landaises. L’équipe a surtout manqué d’agressivité des deux côtés du terrain mais poussée par un public en feu, elle pourrait s’enflammer de nouveau. Surtout que Tarbes, hormis sa victoire en Play-offs, il y a deux ans (75-62 et 60-71), reste sur trois défaites la saison dernière (94-69 et 63-55 en Championnat et 65-55 en demi-finale de la Coupe de France). Les Tarbaises devront mettre beaucoup d’intensité d’entrée pour faire douter et déjouer une équipe qui n’est pas encore sereine. Le retour de l’internationale belge Kim Mestdagh est prévu mais dans quel état, compte tenu du voyage et du décalage horaire avec les Etats-Unis. Ce qui est sûr, c’est que pour avoir joué deux saisons avec les Carolos (2015-2017), elle s’intègrera aussitôt. Contre Basket-Landes, Romuald Yernaux avait fait tourner neuf joueuses et il aura une rotation de plus avec l’arrivée de Mestdagh. Par contre, les Tarbaises, qui seront toujours privées de Tadic, pour quelques matchs, et de Konteh, (qui n’a pas encore repris les entraînements), joueront à sept comme à l’Open.

Un effectif en reconstruction

L’an dernier, Charleville-Mézières (35 points) a terminé 4ème derrière Montpellier (38 points et Lyon et Bourges (40 points) et a disputé sa troisième finale consécutive de Coupe de France perdue contre Bourges. Malgré ces bons résultats, de nombreux changements ont affecté l’effectif avec six départs (Paget (Basket-Landes), Filip (Polkowice), Hruscakova (Györ), Peters (Hatay), Mosqueda-Lewis et Robert) et sept arrivées (Sottana (Fenerbahçe), Mestdagh (Cukurova), Sacko, (Lyon), Miyem (Montpellier), Gomez Colhado (Gérone), Samuelson (Université Connecticut) et Salaun (Insep). Un effectif qui a été reconstruit autour des trois anciennes Bouderra, Chevaugeon, Diawara. Ce qui peut expliquer, avec les absences des étrangères et les blessures, ce début de saison compliqué. D’autant que Samuelson et Gomez-Colhado semblent avoir du mal à s’intégrer dans le collectif. L’internationale brésilienne n’a d’ailleurs joué que dix minutes et n’a marqué que 4 points. La jeune Américaine a joué une demi-heure mais n’a inscrit que 3 points avec 1/6 à 2 points et 0/2 à 3 points mais avec 7 rebonds, dont 4 offensifs.

Une équipe construite pour jouer sur les deux tableaux

Romuald Yernaux a construit un effectif compétitif pour jouer sur les deux tableaux, Championnat de France et Eurocup. Avec l’apport de joueuses expérimentée comme Sottana 31 ans (Fenerbahçe, Montpellier, Venise, Schio), Mestdagh 30 ans (Braine, Yakin Dogu, Salamanque, Cukurova), Gomes Colhado 30 ans (Gipuzkoa, Girone, Atlanta, Indiana en WNBA), Miyem 31 ans (Bourges, Kursk, Schio, Montpellier), Sacko 34 ans (Villeneuve d’Ascq, Tarbes, Montpellier, Lyon).

L’internationale brésilienne, qui a fait l’essentiel de sa carrière au Brésil, est un choix réfléchi pour le coach. « C’est une combattante, une besogneuse qui rayonnait à plus de 10 points - 10 rebonds avec Girone. Nous recherchions ce profil de joueuse, capable de défendre fort, de prendre des rebonds et de travailler collectivement ». Contre Lyon en quart d’Eurocup, Gomes Colhado avait marqué 18 points et pris 17 rebonds. Le staff a aussi fait le pari de l’avenir avec la jeune Américaine Katie-Lou Samuelson, qui a réussi 40 points, dont un 10/10 à 3 points en NCAA et Salaun, internationale U18 nommée dans le Cinq type de l’Euro 2019.

L’effectif 2019-2020 de Charleville-Mézières

Poste 1

Amel Bouderra : 30 ans, 1,63 m, internationale 11 points, 1/5 à 3 pts

Giorgia Sottana : 31 ans, 1,77 m, internationale italienne, 10 pts

Poste 2

Kim Mestdagh : 30 ans, 1,78 m, internationale belge

Poste 3

Sara Chevaugeon : 26 ans, 1,75 m, internationale U16, U18, 9 pts, 1/2 à 3 points

Fatimatou Sacko : 34 ans, 1,83 m, internationale U16, U18, Espoirs, 3 pts, 5 rbds

Poste 3-4

Janelle Salaun : 18 ans, 1,88 m, internationale U16, U17, U18

Poste 4

Endéné Miyem : 31 ans, 1,88 m internationale, 14 pts, 1/2 à 3 pts, 3 rbds

Katie-Lou Samuelson : USA 22 ans, 1,91 m, internationale U16, U17, 3 pts, 7 rbds

Poste 5

Djéné Diawara : 31 ans, 1,92 m, internationale malienne, 4 pts, 6 rbds

Nadia Gomes-Colhado : 30 ans, 1,94 m, internationale brésilienne, 4 pts, 1 rbd

Jean-Jacques Lasserre