Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Présentation officielle du TGB aux Haras de Tarbes

vendredi 4 octobre 2019 par Rédaction

Une équipe très jeune et très belle…

Gérard Trémège avait mis à disposition la superbe « Maison du Cheval » des Haras de Tarbes, pour présenter aux partenaires du club, la nouvelle équipe du TGB 2019-2020, qui démarre sa saison ce dimanche à l’Open de Paris. Une équipe new-look qui, en robe de ville, ressemblait plus à des superbes mannequins qu’à basketteuses de haut niveau, puisque toutes sont internationales françaises, belges, ukrainiennes et suédoises. La capitaine Galliou-Loko l’a fait remarquer avec humour lors de son intervention. « On a une équipe très jeune et très belle. On n’est pas que de bonnes joueuses de basket, on est aussi de jolies femmes… »

Deuxième palmarès de la LFB derrière Bourges

Philippe Fournadet, reconduit la veille dans ses fonctions présidentielles, a pris le premier la parole pour souligner que le TGB représentait la Ville et le Département au plus niveau et était le deuxième club français de la LFB, derrière Bourges, au niveau du Palmarès. « Tout cela ne serait pas possible sans votre soutien à tous, partenaires publics, privés et bénévoles. » Le Président a souligné « le soutien tout particulier de la Ville de Tarbes, qui est de loin, notre plus gros partenaire. » Ensuite le Président a expliqué dans quel état d’esprit avait été construite l’équipe de cette saison. « C’est une équipe qui nous ressemble, qui ressemble à l’esprit que l’on souhaite donner à ce club, pour continuer au plus haut niveau. On a fait le choix de chercher de jeunes joueuses talentueuses, encadrées par des joueuses un peu plus expérimentées. » Le Philippe Fournadet a remercié François Gomez d’avoir construit cette équipe d’avenir.

Le club majeur de la Ville

Gérard Trémège a rappelé que le TGB « était le club majeur de notre Ville, qui la représente au plus haut niveau » et que la Ville continuerait à le soutenir en 2020. Le Maire rendu hommage à l’ancien Président Alain Coll, qui avait remis le « club à flots » et à tous les partenaires qui « s’étaient agrégés à son projet et qui continuent aujourd’hui. C’est vous qui êtes le cœur de ce club. » Gérard Trémège, a assuré publiquement François Gomez « de toute son amitié et de toute sa confiance. » En fidèle supporter, présent à tous les matchs, le Maire a souhaité que « les joueuses donnent du plaisir sur le terrain, s’engagent physiquement, qu’elles fassent vibrer le Palais des Sports. » Le Maire a fait remarquer malicieusement, que « le TGB est le premier club de France. Celui qui a obtenu les meilleurs résultats avec les engagements les moins importants, si on regarde les budgets de Bourges et du TGB. »

Sans les partenaires on ne parlerait plus de Tarbes au niveau du basket

François Gomez a remercié le Maire de Tarbes et les partenaires de leur accompagnement depuis plusieurs saisons, dans un contexte difficile. « Sans vous, on ne parlerait plus de Tarbes au niveau du basket en France et en Europe. Grâce à vous, le nom de la Ville de Tarbes est porté du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest. » Le Manager a rappelé que malgré une saison difficile le TGB avait terminé invaincu la phase de classement de l’Eurocup et avait été éliminé au second tour par Lyon. Que l’équipe avait disputé la demi-finale de la Coupe de France et s’était qualifiée de nouveau pour les Play-Offs, avant d’être éliminé par le futur Champion de France. « On n’a pas, sportivement, à rougir de ce que l’on a fait la saison dernière mais on n’était pas content de l’image que l’équipe donnait sur le terrain et en dehors du terrain. » Une réflexion qui a conduit à donner une nouvelle image au club au travers d’un nouveau recrutement autour des joueuses qui s’étaient investies. « On est parti sur l’idée de conserver les joueuses qu’on appréciait, en tant que joueuses mais aussi en tant que personnes. » Des joueuses qui représentaient l’image et les valeurs que le club voulait véhiculer ; « la convivialité, la relation, l’engagement… » Quatre « anciennes », Adja Konteh (qui revient de grossesse), Marine Fauthoux, Tima Pouye et Margaux Galliou-Loko, seront les garantes de cet état d’esprit. Trois internationales étrangères, la Belge Laure Résimont (21 ans), la Suédoise Louice Halvarsson (30 ans) et l’Ukrainienne Valeriya Berezhinska (33 ans) de retour au club et deux jeunes internationales Anna Tadi (21 ans) et Marie Pardon (18 ans), ont été choisies pour leur talent et leur état d’esprit.

Cinq joueuses expérimentées et quatre jeunes joueuses à fort potentiel

Un état d’esprit que ne partagent pas, pour diverses raisons, la plupart des joueuses américaines « qui avaient imposé une identité qui n’était pas vraiment celle qu’on souhaitait. » Le Manager a donc choisi de ne prendre que trois joueuses européennes qu’il connaissait bien. Bérezhynska, qui a déjà joué au TGB, Halvarson qu’il a entrainé en avec la sélection suédoise et Résimont, qu’il a rencontré lors de l’Eurocup. Trois joueuses qui correspondent tout à fait au profil recherché de « compétitrices de talent ». Le choix s’est ensuite porté sur « deux joueuses à fort potentiel », Ana Tadic (21 ans) et Marie Pardon (18 ans) qui ont fait toutes leurs classes chez les équipes de France jeunes. Tout comme les « anciennes », Tima Pouye* (20 ans) et Marine Fauthoux (18 ans), qui vient d’avoir son Bac après avoir été médaillée d’Argent aux derniers championnats d’Europe avec l’équipe de France senior. L’Ukrainienne (33 ans) et la Suédoise (30 ans) sont deux joueuses expérimentées chargées d’encadrer ces jeunes joueuses. Adja Konteh (27 ans), qui va reprendre bientôt l’entraînement et Margaux Galliou-Loko (26 ans), font partie des joueuses expérimentées que le club a souhaité conserver. Margaux Galliou-Loko a reçu le capitanat de l’équipe et les compliments de son coach. « C’est quelqu’un qui est combatif, qui est solide, qui joue bien au basket. C’est quelqu’un qui est responsable et qui a une relation à l’équipe et au coach qui est parfaite. C’est quelqu’un qui est facile dans la relation et qui va représenter son équipe parfaitement. »

*Tima Pouye, médaillée avec les U20, fait partie du cinq Majeur des Championnats d’Europe.

Jean-Claude Roch, ex-Président de la CCI et partenaire du TGB depuis ses débuts, a été doublement mis à l’honneur par Gérard Trémège et par François Gomez, qui a souligné son rôle de bénévole assidu depuis deux saisons.

Jean-Jacques Lasserre