Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Tarbes-Saint-Sulpice, samedi à 19h00 à Trélut

vendredi 13 septembre 2019 par Rédaction

Vers un match spectaculaire

Tarbes et Saint-Sulpice, ont débuté leur saison par une victoire bonifiée et ont inscrit neuf essais, ce qui devrait valoir un match spectaculaire à Trélut entre deux équipes résolument tournées vers l’offensive. Depuis le début de la saison, les Tarbais ont pris goût au jeu et ils sont décidés à continuer sur cette voie tant que les conditions le permettront. Les Hauts-Garonnais ont été impressionnants contre Lannemezan et ils n’ont pas l’intention de réduire la voilure à Trélut, si on en croit Victor Labat*.

*Ancien pilier international U19 et U21, passé chez les jeunes à Massy et au Stade Français, il a bourlingué à Aix, à Massy, à Châteaurenard, à Dijon et à Saint-Jean-d’Angely avant de rejoindre, à 31 ans, Saint-Sulpice, « pour un nouveau projet de vie ». Victor Labat a rejoint le club en Fédérale 2 et il a vécu la montée en Fédérale 1 comme joueur, puis comme entraîneur, depuis 2015. 

=========

L’avis des entraîneurs et les compositions d’équipes

Victor Labat : On ne va pas s’emballer

L’entraîneur est plutôt satisfait de la prestation de son équipe pour ses débuts en championnat. « On ne savait pas trop où on allait après notre préparation et finalement, on a vu qu’on n’était pas si mal que ça. » Avec une équipe reconstruite en grande partie derrière et un nouvel entraîneur, Saint-Sulpice, connu au niveau de l’engagement, a réussi une entrée remarquée au niveau du jeu pratiqué. « On essaie de garder ces valeurs qui font notre force mais avec les nouvelles générations on essaye de proposer un jeu un peu plus ouvert. Cette saison, avec Olivier Argentin, on travaille autour d’un nouveau projet de jeu ambitieux et, beaucoup plus axé sur le rugby de mouvement. Tout en essayant de garder, évidemment cette notion de duel et d’intensité sur les contacts. » Victor Labat est agréablement surpris par son groupe. « On a un effectif très renouvelé et très rajeuni et on avait beaucoup d’interrogations. On a été très surpris par le niveau d’intensité et le volume de jeu qu’on est arrivé à mettre sur l’ensemble de la partie. » Déjà l’ex-pilier a relevé les points à travailler. « Il y a des choses à revoir sur les phases statiques où on n’a pas été bons. On a fait un très bon match collectivement, mais après, on ne va pas s’emballer, c’est le premier match et il reste énormément à faire. »

Se déplacer à Tarbes est quelque chose d’emblématique

La venue à Trélut est l’occasion de se tester face à un club historique qui inspire beaucoup de respect. « On reste un petit club mais on veut profiter de la chance d’être en Fédérale 1 et de jouer contre de grands clubs. Se déplacer à Tarbes est quelque chose d’emblématique. Tarbes reste un grand club, même pour les plus jeunes, et ça reste une chance de pouvoir jouer contre eux. Pour nous, c’est énorme, c’est extraordinaire, de jouer dans un grand stade, comme celui de Trélut, où moi, j’ai déjà joué. On va y aller pour montrer notre emblème et nos valeurs. » Pas question, de jouer un rugby restreint dans le but de limiter les dégâts. Au contraire l’USSS vient pour jouer. « On va demander à nos joueurs de confirmer ce qu’ils ont fait la semaine dernière. Notre idée, c’est de continuer à développer notre jeu, même contre une équipe comme Tarbes. » Les Hauts-Garonnais viennent sans aucune pression et l’esprit libre. « Comptablement, on n’est pas dans l’obligation de ramener des points mais si on peut en prendre, on ne va pas se gêner. Ce n’est pas un déplacement qu’on aborde à la légère, on va essayer de jouer les trouble-fêtes. » Le match de préparation à Maubourguet a été complètement évacué. « On était venu assez diminué. Il nous manquait pas mal de monde. Je ne me suis pas attardé sur ce match parce qu’un mois et demi s’est passé et les deux équipes ont largement évolué. Tarbes vient de mettre 50 points, quasiment à Graulhet et aujourd’hui ils ont largement l’avantage et les faveurs comptables. »

On ne fera pas l’impasse à Tarbes

 Le staff a annoncé un Groupe de 25 joueurs car Jeudy et Roquebert, deux joueurs majeurs de la ligne de trois-quarts sont incertains. Une absence qui ne semble pas inquiéter Victor Labat. « On n’a pas besoin de définir d’équipe type. On a des joueurs complémentaires qui peuvent être performants. Devant, je veux que mes joueurs soient au meilleur de leur niveau et qu’ils soient compétitifs chaque fois qu’ils rentrent. Je suis un convaincu de l’esprit de concurrence pour que chacun donne son meilleur. S’il y a des changements, on n’en sera pas moins efficaces que la semaine dernière. On ne fera pas d’impasse à Tarbes » avertit l’entraîneur. « Tarbes fait partie de ces équipes, entre guillemets, prestigieuses, contre qui, on ne fait pas d’impasse. Tous les joueurs veulent jouer contre ce genre d’équipe. »

Le Groupe

Première ligne : Aka, Bousquet, Viozelange, Milhorat, Gagnidze, Rizzo

Deuxième ligne : Saux, Eychenne, Faure,

Troisième ligne : Boularan, Bonhoure, Salis, Evrard

Demis : Dejean, Tébaldini, Latapie, Doussaint

Trois-quarts  : Ferré, Roquebert, Hermet, Beilles, Gimeno, Jeudy, Cancian

 

Yannick Vignette : On prendra tout le monde au sérieux

Les Tarbais devront confirmer leur prestation à Graulhet, face à une équipe de Saint-Sulpice, aussi déterminée mais beaucoup plus joueuse et beaucoup mieux armée offensivement. Les Tarbais, devront donc répondre physiquement dans le combat avant de songer à envoyer du jeu. D’après Yannick Vignette les joueurs en sont pleinement conscients. « Pour nous, c’est l’ouverture du championnat à domicile. Je sens le groupe très concerné, très motivé et décidé à en découdre devant notre public. » Malgré la large victoire à Graulhet, l’entraîneur prône l’humilité. « On va prendre tout le monde au sérieux, parce qu’on ne se prend pas pour d’autres. On a vu, dans un passé récent, ce que ça donne, quand on ne prend pas les matchs au sérieux. On prendra tout le monde au sérieux parce qu’une équipe, si elle est en Fédérale 1, c’est qu’elle mérite d’être là. »

Yannick Vignette a reconduit le Groupe de Graulhet, avec Johan Paulet qui remplace Nisié Huyard blessé (voûte plantaire). Du coup, Romain Dumestre entre dans le quinze de départ qui est le même que celui aligné à Graulhet. Benjamin Paget fait son entrée dans le groupe comme réserviste avec Thomas Noui.

1 Vial, 2 Camy, 3 Duny, 4 Woki, 5 O’Flynn, 6 D’Hooghe, 8 Méron, 7 Pérez, 9 Lhusero, 10 Pees (cap.), 11 Dumestre, 12 Nuu, 13 Jauzion, 14 Rubio, 15 Berbizier

Remplaçants : 16 Prétorius, 17 Marmoiton, 18 Taputaï, 19 Abat, 20 Dulucq, 21 Noyé, 22 Paulet, 23 Rahou, 24ème Paget, 25ème Noui

Jean-Jacques Lasserre