Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

Les agents des finances publiques en grève le 16 septembre

jeudi 12 septembre 2019 par Rédaction

Olivier Ducros CGT, Jean-Louis Preuilh CGT, Paul Sanchez Solidaires et Pascale Senmartin de l’intersyndicale des finances publiques ont annoncé lors d’un point presse le mouvement de grève des agents des finances publiques le lundi 16 septembre.

 

L’intersyndicale dénonce : le plan Darmanin pour les services de la direction des finances publiques, la destruction programmée en 3 ans des services publics de proximité, la fermeture de toutes les trésoreries du département à l’exception de la paierie départementale et réorientation de celle de Lourdes spécialisée dans la gestion hospitalière, la concentration des services des impôts des entreprises, la disparition du numéraire des guichets.

 

« Les agents des finances publiques des Hautes Pyrénées comme de l’ensemble du territoire seront en grève lundi 16 septembre afin d’exprimer leur rejet du plan Darmanin de restructuration des services des finances publiques.

 

Ce plan se traduira pour notre département par le démantèlement du service de proximité d’ici 2022 avec des fermetures de trésorerie programmées dès le 1er janvier 2020 -Tarbes Adour Echez, Vic en Bigorre, Lourdes – et par des suppressions d’emplois.

 

L’intersyndicale des finances publiques a pris l’attache des parlementaires et élus du département durant l’été, courrier envoyé à l’ensemble des élus du territoire. Des délibérations sont actuellement prises pour exprimer le rejet de ce plan et l’ouverture d’une table ronde en Préfecture sur l’avenir de la structuration de ces services à l’échelle du département.

 

L’intersyndicale continue ses contacts et des entretiens avec les parlementaires sont d’ores et déjà programmés le jour de la grève, de même qu’une audience accordée par le Préfet ».

 

Le gouvernement cherche à se débarrasser des fonctionnaires et de leurs missions et la DGFIP est en première ligne. Pour seul avenir, on nous annonce la création de maisons France service. Un à deux agents (territoriaux ou contractuels) assureront l’accueil du public pour les aider à utiliser des postes en libre service. On cherche à camoufler le démantèlement programmé de tous les services publics », ont indiqué les représentants des syndicats.

 

Nicole Lafourcade