Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

Deux élus de la majorité municipale, Céline Roulet Boisseau-Deschouarts et Michaël Ducrocq rendent leurs délégations

mardi 3 septembre 2019 par Rédaction

Après Myriam Mendez, deux autres élus de la majorité municipale ont décidé de donner leur démission de leurs délégations respectives au sein du conseil municipal, à savoir Céline Roulet Boisseau-Deschouarts, adjointe à la culture et aux musées et Michaël Ducrocq, conseiller municipal délégué à la vie associative. Lors d’un point presse, ce mardi en début d’après midi, ils se sont expliqués .

Après Myriam Mendez, deux autres élus de la majorité municipale, ont décidé de donner leur démission de leurs délégations respectives au sein du conseil municipal, à savoir Céline Roulet Boisseau-Deschouarts, adjointe à la culture et aux musées et Michaël Ducrocq, conseiller municipal délégué à la vie associative. Lors d’un point presse, ce mardi en début d’après midi, ils se sont expliqués.

Les explications des démissionnaires

Suite à l’annonce de candidature de Myriam Mendez la semaine dernière, une réunion de crise de la majorité municipale s’est tenue hier soir en mairie.

Avec Michaël, nous avions envisagé de profiter de ce rendez-vous pour faire partager notre point de vue sur le contexte politique du moment.

Or, hier à 15h, Céline Boisseau-Deschouarts a reçu un appel téléphonique du maire lui disant qu’il ne souhaitait pas qu’elle participe à cette réunion, et que si elle venait il la mettrait dehors devant tout le monde.

Alors nous allons donc vous dévoiler ce que nous devions dire hier soir à nos collègues et au maire.

Cela fait plusieurs mois que nous souffrons d’un manque d’écoute et de soutien dans cette majorité. Nous avons été mis au banc, et malgré des demandes de rendez-vous ou d’explications nous n’avons pas été entendus. Tout se décide en haut, de manière unilatérale, et cela ne peut plus durer.

Par ailleurs, nous voulions également souligner la souffrance des agents municipaux, et le manque de reconnaissance en interne. Nous avons beaucoup de remontées dans ce sens.

Depuis plusieurs mois, nous avions pris conscience que nous devions dialoguer de manière différente avec les Tarbais. C’était pour cela que nous avions suivi la démarche des ateliers mis en place par Myriam Mendez depuis le début … Par le succès de cette démarche, nous avons donc compris qu’une autre politique était possible à Tarbes. Une politique basée sur l’écoute et sur l’humain.

C’est pour cette raison que nous vous annonçons aujourd’hui que nous quittons nos délégations respectives, avec regret mais avec conviction. Nous remercions d’ailleurs avec force tous les agents municipaux qui ont travaillé avec nous dans nos services respectifs.

Nous vous annonçons donc que nous avons décidé de rejoindre l’équipe de Myriam Mendez, car oui c’est l’avenir de notre ville.

Nous avons été tous les deux les témoins privilégiés d’un système qui ne peut plus durer. Nous respectons tout ce qui a été fait par le maire actuel, mais nous devons aussi ouvrir les yeux et prendre nos responsabilités. C’est à une nouvelle équipe, éloignée des partis politiques, de reprendre le flambeau, et de faire bouger notre ville. 18 ans avec les mêmes élus, le même maire, ce n’est juste pas sain ni pour la démocratie ni pour Tarbes.

Nous sommes de jeunes élus, c’était notre premier mandat, et à aucun moment il y a eu le sentiment d’une quelconque transmission. Nous étions des faire-valoir. Or nous avons des idées, des compétences, et nous aimons cette ville.

Le maire va donc prochainement vous dévoiler sa candidature, puisqu’il l’a annoncé hier soir aux élus de son groupe, et il vous dira sans doute qu’il va préparer la suite …

Mais c’était il y a plusieurs mois en arrière qu’il aurait dû la préparer. S’il était réélu cela voudrait dire qu’il aurait mis 24 ans à préparer sa succession, ce n’est juste pas raisonnable, avec la situation de Tarbes dans plusieurs domaines : un centre ville malade, un taux de chômage important, une désertification médicale inquiétante et bien d’autres sujets encore.

Cette posture de vouloir repartir une nouvelle fois, pour un quatrième mandat, c’est même ne pas prendre en compte le contexte du moment. 70% des Français ne veulent plus de carrière politique longue, et même le gouvernement pense à limiter le cumul dans le temps. Et à Tarbes, nous devrions nous résigner. Nous prenons donc nos responsabilités et nous allons donc activement participer à la campagne de Myriam Mendez.

Mieux nous allons permettre à Tarbes d’avoir un nouveau maire. Myriam Mendez pourrait devenir en Mars prochain la première femme maire de notre ville. C’est un vrai renouveau auquel avec Céline nous souhaitons participer. Et comme l’a déclaré Gérard Trémège à la suite de l’annonce de candidature de Myriam, l’avenir est entre les mains des Tarbaises et des Tarbais.

L’audio

Nicole Lafourcade