Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Retour sur Tarbes-Tyrosse

lundi 26 août 2019 par Rédaction

Un match intense malgré la chaleur

Cette fois les Tyrossais sont venus, sans leurs Espoirs, et ont présenté leurs meilleurs joueurs du moment face à des Tarbais qui ont aligné un quinze par mi-temps, comme au match Aller et contre Saint-Sulpice. Si on pouvait se poser des questions, sur la valeur des deux premiers tests contre des équipes qui ont présenté des Groupes mixtes avec des Espoirs, cette fois Tyrosse était clairement venu pour s’étalonner. La prestation tarbaise moins aboutie n’en est que plus intéressante avec de nouveaux cinq essais inscrits pour trois encaissés. Cette fois, les avants avec quatre réalisations ont repris la main. Sur les seize essais marqués en trois rencontres, les trois-quarts en sont quand même à sept réalisations. Ce qui prouve que cette année, les Tarbais sont dangereux devant et derrière. Face à des Landais, venus avec leurs meilleurs éléments du moment, pour s’étalonner et jouer sans retenue, les Tarbais ont de nouveau répondu présent. Malgré de nombreuses scories, Tarbes a encore offert un visage séduisant avec beaucoup d’intentions de jeu et de solidarité défensive. Car si les Tarbais ont encaissé trois essais, celui de De Molder, accordé dans la confusion, ne serait pas valable, aux dires des Tarbais. Celui de Villetorte est dû à une erreur de placement et à un rebond défavorable et celui de Descazaux provient d’un mauvais dégagement.

Les réactions d’après match du côté tarbais

Malgré la chaleur et la fatigue de trois jours d’entraînement intense à base de répétitions d’enchaînements de jeu, les Tarbais livré une nouvelle fois un match plein et ont remporté une troisième victoire en mettant beaucoup d’envie et de jeu. Même si le match a été haché, les Tarbais ont réussi à enchaîner de longues séquences de jeu très prometteuses.

Christian Etchebarne : On a joué trois rencontres en onze jours

« Je suis satisfait parce que c’est la troisième victoire d’affilée et il faut continuer dans ce sens, même s’il y a eu du déchet. Je pense qu’on était un peu émoussé parce qu’on a joué trois rencontres en onze jours. En face, on avait un adversaire de qualité, qui a vraiment pris ce match très au sérieux, en présentant son meilleur effectif. Ce n’est pas évident quand on présente deux équipes de trouver du liant entre les joueurs mais ça nous permet de voir tout le monde de façon à doubler tous les postes. » Une formule qui va changer pour le dernier match de préparation contre Lavaur (vendredi à 21h00 à Trélut). « Pour le moment, tout le monde donne plus ou moins satisfaction et on aura des choix très difficiles à faire dans la semaine, puisqu’on va réduire le Groupe à 25 joueurs pour le match contre Lavaur. » Si à la charnière, la paire Thomas Lhusero/William Pees paraissait incontournable, les Espoirs Thibauld Dulucq (18 ans) et Nolan Noyé (20 ans), ont montré qu’ils pouvaient faire mieux que la maille, si nécessaire. « Nolan enchaîne les belles performances, c’est un joueur de qualité et ça fait plaisir d’avoir des solutions à ce poste là », souligne l’ex-centre. Après les blessures d’Hugo Rixens et de Théo Ramon, le poste à la mêlée n’était plus couvert et le jeune Dulucq, qui sort des Crabos, est une véritable révélation à ce niveau. « On sent qu’il y a du talent. Pour son troisième match, il prend des initiatives, il prend de la confiance et il va s’améliorer de dimanche en dimanche. » Un poste orphelin qui est aujourd’hui bien pourvu, avec Thomas Millet qui avait suppléé l’absence d’Alexandre Loustaunau contre Nice. 


Yannick Vignette : On était un peu émoussé

En plus de la chaleur, qui peut expliquer les fautes de mains, le Manager révèle : « On a eu une semaine très dure, sur le volume du travail et on était un peu émoussé. On a fait tombé des ballons aussi, parce qu’on a voulu beaucoup jouer. On a voulu assurer la continuité dans les contacts et on a perdu cinq ou six ballon comme ça. Après, on a aussi perdu cinq, six ballons aussi en touche » reconnaît Yannick Vignette qui n’est pas content. « Ça ne me plait pas du tout et on va mettre les bouchées doubles pour y remédier. On ne peut pas gagner un match avec autant de déchets en touche. Ça fait un différentiel de douze ballons avec Tyrosse et on n’a pas pu tuer le match à cause de ça. » L’ex-demi-de-mêlée; assume le fait d’aligner deux quinze différents par mi-temps ce qui n’aide peut-être pas au niveau de la coordination lanceurs, soutiens, sauteurs. « C’est sûr que ça n’aide pas mais on ne va pas cacher derrière ça. On va prendre ce problème à bras le corps et on va travailler pour vite réguler ça pour ne plus être en difficulté à ce niveau là. » Contrairement aux deux premiers matchs, l’opposition cette fois était réelle et de qualité. « On a eu un peu plus de déchets, parce qu’on a un peu plus de fatigue, parce qu’on a un peu plus l’envie d’aller trop vite. On a manqué de patience, on aurait dû faire un ou deux rucks de plus. C’est tout ça qu’il faut arriver à contrôler dans un match. Il faut sentir les choses et ça, c’est de l’habitude et c’est à force de jouer ensemble, qu’on arrive à se trouver. Et ça, ça va monter en puissance, je ne suis pas inquiet pour ça. C’est normal que les joueurs, sur des off-load, sur du jeu après contact, ne se trouvent pas encore parfaitement bien. C’est normal parce qu’on a renouvelé le Groupe à 50%. » Contre Lavaur, Yannick Vignette va resserrer le Groupe. « On va rentrer en mode un peu Championnat avec 25 joueurs. On va réduire vraiment la voilure en faisant une seule équipe avec des remplaçants. On essayera de bien préparer Graulhet à travers ce match. »

J’ai trouvé Tyrosse un ton au-dessus 

Malgré les trois essais encaissés Yannick Vignette n’est pas inquiet, car ils sont le produit de faits de jeu. « Je ne m’en fais pas pour la défense, car on a été bon en défense dans l’ensemble des matchs. On laisse quatorze points de notre faute, parce qu’on fait jouer des joueurs qui ne sont pas leurs postes (Abat à l’aile et Nuu à l’arrière). Mais ce n’est pas grave et ça n’enlève rien à la belle prestation de Tyrosse. » Même si Tyrosse n’était pas au complet au premier match l’entraîneur fait remarquer. « Ça piquait aussi au match Aller, ils n’avaient pas lâché. Il y avait une grosse intensité. » Yannick Vignette est satisfait malgré tout de la prestation de ses joueurs. « J’ai trouvé Tyrosse un ton au dessus mais on a pesé autant offensivement. On a bien démarré ce match, on a marqué assez vite. Le travail de sape de la première mi-temps a favorisé la bonne entame de la deuxième équipe. »

Les réactions d’après-match du côté tyrossais

Malgré un score pratiquement identique entre les deux confrontations, (19-35 et 31-19) et le même nombre d’essais (3-6), le staff landais n’était pas mécontent de cette deuxième sortie.

François Gelez : On s’est donné les moyens de bouger notre adversaire

L’entraîneur des trois-quarts a trouvé son équipe mieux en conquête et collectivement. « La première satisfaction, c’est qu’on n’a pas de secteur qui est vraiment en retard. Sur la conquête, l’organisation défensive et même offensive, les choses se mettent doucement en place. Par contre, on n’a pas un secteur fort qui nous permet de nous reposer dessus et dans un match comme ça, contre une équipe costaud, ces petits accrocs ne nous permettent pas de rivaliser totalement. Aussi bien d’un point de vue physique que d’un point de vue technique, on a tous les secteurs qui sont en phase d’amélioration mais qui ne sont pas encore aboutis. » Il reste encore quinze jours et un match de préparation à Mauléon vendredi prochain avant l’ouverture du Championnat à Rennes. De plus jouer sous la canicule, avec un ballon rendu glissant par la sueur, ne favorise pas la continuité du jeu. « Oui, avec pas mal de fautes de mains mais c’est aussi une manière de préparer, physiquement, les échéances. Ce sont des matchs durs, parce qu’avec la chaleur, c’est difficile d’enchaîner les efforts. Heureusement (rires) les périodes plus fraîches vont arriver mais ça aura servi physiquement aux joueurs. » L’ex-ouvreur international a vu malgré tout des choses intéressantes « sur l’organisation offensive qu’on n’avait pas mal travaillé ces derniers jours. On était assez frileux pour se passer le ballon et là, on l’a fait. On n’est pas totalement satisfait du résultat mais au moins, on s’est donné les moyens de faire bouger les adversaires. » Défensivement les Landais ont encore pris cinq essais mais François Gelez relativise estimant le dernier essai, sur interception, de trop. « Globalement, je suis satisfait, parce l’organisation défensive qu’on n’a pas trop travaillé depuis le match Aller, n’était pas trop mal. Sur les lancements de jeu, on a tenu le choc même si on ne va pas se satisfaire de ça. Il faut qu’on ait cette patience défensive. Quand les actions durent, on est encore un peu fébrile sur la qualité du placage et sur la discipline. Quand les joueurs seront mieux physiquement, j’espère qu’on arrivera à tenir plus longtemps sur ce type de séquences. »

Frédéric Garcia : On a joué une belle équipe de Tarbes

Si l’entraîneur des avants était passablement irrité à la fin du match Aller, là il était visiblement plus détendu. « Il y a eu de tout, mais ce qui m’a le plus gêné ce sont les conditions, il faisait vraiment très chaud, mais personne n’y peut rien. Il faisait bien meilleur il y a dix jours et c’est vrai que pour le rythme, il y a eu des hauts et des bas. Il y a beaucoup de fautes, ça hache un peu le jeu et ça m’a beaucoup chagriné. J’ai trouvé nos gars bien en place défensivement mais on a encore du boulot offensivement. » L’ex-tarbais souligne : « On a joué une belle équipe de Tarbes qui est en pleine forme et je suis mitigé. »

Jean-Jacques Lasserre