Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Retour sur Lannemezan-Bagnères

lundi 19 août 2019 par Rédaction

Première sortie pour les deux équipes bigourdanes qui ont pu confronter leurs forces et leurs faiblesses du moment, sans pour autant se dévoiler. Des deux formations, c’est Lannemezan qui sort avec le plus de certitudes malgré un score final plutôt serré : 36-29 avec deux essais d’écart alors que le CAL a mené 31-8.

Les réactions

Du côté lannemezanais : Sur la continuité de la saison dernière

Le CAL, qui s’est renforcé cette saison dans toutes ses lignes, sera cette année encore plus redoutable que la saison dernière où il avait terminé à la sixième place, malgré 4 points perdus sur le tapis vert. Le staff peut s’appuyer sur un collectif bien en place qui a fait la différence en début de rencontre. Seul bémol, un relâchement qui a permis à Bagnères de revenir au score en fin de match. Bien que privé de joueurs cadres comme Pettigiani, les nouveaux, encadrés par les anciens Daste, Cazorla et Rojo, se sont bien fondus le collectif. Le seconde ligne sud-africain Willemse et l’ailier fidjien d’Hagetmau Baisagale (passé par Romans en 2015), font partie des heureuses surprises du recrutement. Un recrutement de qualité qui pourrait permettre au CAL de jouer le haut de tableau de la Poule.

Christophe Dulong : On est loin d’être arrivé

L’entraîneur des avants du CAL était plutôt satisfait de la copie rendue par ses joueurs, pour ce premier match de préparation de la saison. « On a vu pas mal de choses cohérentes, sur ce qu’on voulait, ce sur quoi on travaille, sur les choses sur lesquelles on va s’appuyer. » L’ancien talonneur a aussi un mot pour son adversaire qu’il a entraîné par le passé et relativise ce succès prometteur. « Bagnères aussi a fait de bonnes choses. On a aujourd’hui, un petit peu d’avance de part une année passée avec le même effectif et le même système. Mais on est loin d’être arrivé, il faut continuer à travailler pour peaufiner et pour essayer de gagner plus de matchs que l’année dernière sur la première phase. Mais on est content, on est satisfait surtout du comportement de mecs qui mouillent le maillot, c’est la base du rugby. »

Bernard Duclos : Un bon match de reprise

Le co-président du CAL est plutôt satisfait de ce match de reprise. « Un match de début de saison qui a montré des choses intéressantes. Devant, on a su enchaîner des temps de jeu et derrière on a essayé d’envoyer des ballons à l’aile. Bien sûr, c’est des matchs où il y a du déchet inévitablement et c’est dommage qu’on prenne ces deux ou trois essais en contre et contre le cours du jeu. C’est quand même un bon match de reprise qui permettra de travailler sur de bonnes bases pour finir de préparer ce début de Championnat. » D’autant que le CAL se déplace d’entrée à Saint-Sulpice et va coup sur coup à Fleurance et à Mauléon, avant le match de l’année contre Tarbes. « Oui, c’est un début compliqué, dans la mesure où, sur les quatre premiers matchs on se déplace trois fois. On va à Saint-Sulpice et on reçoit Blagnac, quart de finaliste l’an passé. Ce n’est pas un début de championnat facile mais on est habitué à être dans le dur et ça ne va pas nous changer. On a un Groupe homogène, solidaire et je pense qu’on sera dans la continuité de l’année passée. » Le gros point fort de Lannemezan sera encore son pack qui s’est renforcé. « On a deux première ligne, puisqu’on a trois piliers gauche, trois piliers droit et deux talonneurs et le seconde ligne sud-africain (Willemse) qui commence à avoir les automatismes et qui franchit la ligne d’avantage. »

**************

Du côté bagnérais : Une large revue d’effectif

Les Bagnérais, qui ont aligné de nombreux jeunes et qui ont chamboulé leur effectif à l’intersaison, ont souffert face à la puissance et au collectif de Lannemezan. Mais les Hauts-Bigourdans ont gardé leur ADN en défense et en attaque où leurs contres ont fait mouche en fin de match, alors que l’addition s’annonçait lourde.

David Fourtané :

On a fait jouer trente joueurs et il nous manquait des cadres

L’entraîneur des avants bagnérais n’est pas trop mécontent de cette première sortie, malgré la défaite toujours difficile à digérer. Il a pu mesurer le travail qu’il reste à accomplir pour remettre en ordre un collectif, mais il a aussi pu apprécier le caractère des joueurs, qui ont su se rebeller au lieu de tout lâcher. « Premier match de la saison, premier galop et première fois à balles réelles et on voit qu’on a encore beaucoup de travail… » Les Bagnérais, s’ils ont subi la puissance des avants du Plateau ont répondu présent dans le combat. « C’est très bien, les garçons n’ont pas plongé. Chaque fois ils ont relevé la tête pour revenir au score. » Le Stade a profité cette première sortie pour effectuer une large revue d’effectif. « On a fait jouer trente joueurs et il nous manquait quelques cadres mais pour moi, ce n’est pas un problème parce que les jeunes auront leurs chances durant l’année. Ce match leur a montré quel est le niveau au dessus. »

On est en reconstruction complète au niveau du jeu

David Fourtané savait à quoi s’attendre avec une équipe rajeunie et en manque de repères collectifs. « On est en reconstruction complète au niveau du jeu et au niveau de tout et franchement je m’attendais à ce match là. Lannemezan était prêt, ils sont sur la même dynamique que l’an dernier. » Mais ce qui lui a le moins plu, c’est l’attitude des joueurs sur le terrain à certains moments. « Le comportement a été en demi-teinte. On a une entame de match où on est très timide et où on les regarde jouer. On subit des impacts alors qu’il faut aller les chercher. Si on ne va pas chercher, à ce niveau là, des équipes comme Lannemezan qui sont solides et qui envoient du jeu, il arrive ce qu’il arrive, on prend des essais. On prend un essai toutes les cinq minutes. Il y a eu des moments où on est revenu dans le comportement où on les a agressés défensivement. Mais chaque fois qu’on a oublié de les agresser, on a eu une fessée. » Pour autant l’entraîneur a apprécié la réaction de ses joueurs en fin de match. « Au début on a eu du mal à mettre notre jeu en place parce qu’on était sur le reculoir mais par contre, on a su exploiter les ballons de récupération et ça, c’était bon. » 

Jean-Jacques Lasserre