Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Retour sur Tyrosse-Tarbes

jeudi 15 août 2019 par Rédaction

Large revue d’effectif et investissement des deux côtés

Pour ce premier match de préparation, les deux équipes se sont envoyées à fond et ont proposé beaucoup de jeu, sur attaques directes et sur des ballons de récupération, suite à de gros placages. Car malgré les huit essais, les spectateurs ont assisté à un vrai match de rugby, avec quelques beaux tampons de part et d’autres. Un match aussi chaud bouillant, avec l’intervention des arbitres pour arrêter un début d’échauffourée, plus trois avertissements, dont deux et un carton jaune pour Tyrosse. Les défenses ont longtemps pris le pas sur les attaques et les essais ont été surtout marqués en début de match (7ème, 10ème, 17ème) et en fin de rencontre (70ème, 73ème, 82+2). Les Tarbais ont inscrit cinq essais mais celui de Pees (39ème), marqué pendant la période dirigée, ne doit pas être compté comme convenu avant la rencontre. Mais comme il est venu d’une relance depuis les quarante mètres tarbais et non d’une situation de jeu consentie dans les 22 m landais, nous l’avons compté dans l’exergue. Mais peu importe le score 19-28 ou 19-35, l’essentiel, pour les deux entraîneurs, c’était de faire une large revue d’effectif et de vérifier l’état d’esprit de leurs joueurs. 

Les réactions d’après-match

Côté tyrossais

Frédéric Garcia : Il reste beaucoup à faire

 L’ex-entraîneur tarbais n’est ni satisfait du résultat, ni du contenu. « Un bon match entre deux équipes qui avaient surtout envie de jouer au rugby. Il reste beaucoup de points à travailler. Beaucoup de jeunes joueurs ont débuté, ils ont fait le boulot mais il reste beaucoup à faire ! »

François Gelez : Les joueurs ont eu du mal à digérer la grosse préparation

L’ex demi-d’ouverture international ne veut pas tenir compte du résultat. « Le résultat, ce n’est pas ce qu’on regarde en premier sur un match de préparation. On a beaucoup travaillé physiquement et les joueurs ont encore un peu de mal à enchaîner et à digérer la grosse préparation. Donc, on savait qu’on serait un peu fatigué mais ça, ce n’est pas trop grave. On a fait une première période plutôt correcte mais on s’est mis quelques difficultés supplémentaires en leur laissant le ballon et en défendant. Mais le résultat en soit n’a pas d’importance. Ce qui nous intéressait, c’est d’essayer de mettre en place le défensif qu’on a travaillé et d’être au rendez-vous en conquête et ça, on l’a été. Ce sont des bases qui ne sont pas inintéressantes mais le chantier offensif et nos capacités sur 80 minutes à mettre du rythme, sont encore à travailler. On quinze jours avant de retrouver Tarbes pour évaluer notre progression dans ces domaines là. »

Les joueurs ont répondu présent

Par contre, François Gelez est plutôt satisfait de l’investissement de ses joueurs. « Sur ce versant là, on est assez satisfait parce que les joueurs ont bien répondu présent. Dans l’adversité (carton jaune) contre une équipe plus costaud, on a su trouver des solutions, notamment au niveau défensif, en montant très vite, en essayant de les prendre haut pour ne pas les laisser se lancer. Donc, on a quelques motifs de satisfaction mais pour nous, l’objectif ce n’est pas d’être présent maintenant, mais le 7 septembre. On sait qu’on a quelques chantiers à certains postes parce qu’on n’a pas encore rentré tout notre effectif. Notamment au centre, où on a deux joueurs qui devraient arriver rapidement. C’était aussi l’occasion de voir quelques jeunes et d’essayer de faire grossir la taille de l’effectif avec des jeunes qui se révèlent et qui ont eu l’occasion de voir un peu ce que ça représente, comme investissement, un match de Fédérale 1. »

Tarbes va jouer le haut niveau de sa Poule

Un vrai test face à Tarbes qui, selon l’entraîneur, devrait jouer les phases finales du Jean Prat. « Cette équipe tarbaise a gardé ce qui était ses points forts l’année dernière, dans ses capacités à être, physiquement dominatrice, à faire des séquences longues et à user un adversaire comme nous, un peu en déficit physique. Je pense que c’est une équipe qui, comme l’année dernière, va jouer le haut niveau de sa Poule et qui, avec l’expérience de l’année dernière, va terminer dans les deux premiers. »

D’abord réussir notre début de saison

Cette année pour Tyrosse, l’objectif est de terminer aux six premières places de sa Poule pour retrouver les habituelles Phases finales auxquelles le club est habitué. De plus cette année, Tyrosse à lui aussi son derby contre Dax. « C’est vrai (Rires…), que dans la vox-populi tyrossaise, la date du 10 novembre est déjà calée pour tout le monde. Mais avant d’y penser et pour que ce match ait de l’intérêt, il faut qu’on réussisse notre début de saison. L’année dernière, notre début de saison nous a plombés en perdant deux fois à la maison sur les quatre premiers matchs. Après, on a couru contre ce manque de points toute la saison. On va essayer de retenir la leçon d’abord sur ce premier bloc, où on commence par deux déplacements. Il faut qu’on arrive à aller décrocher des points dès nos premiers matchs. Il n’y a pas d’autres objectifs, si ce n’est d’avoir aussi une vraie progression en termes de contenu de rugby, par rapport à l’année dernière. De mettre un peu plus de volume, un peu plus de rythme et d’essayer de tenir le rythme des matchs pendant 80 minutes, choses qu’on a eu du mal à faire l’année dernière. »

Alexandre Loustaunau : Tarbes a une, très, très, belle équipe

L’ex-tarbais souligne l’intensité de la rencontre et la qualité de l’effectif bigourdan. « C’était un match avec beaucoup d’intensité pour un premier match de préparation. La première action a duré près de huit minutes, je crois. Tarbes a une très, très, belle équipe, une équipe joueuse avec beaucoup de jeunes très joueurs. Maintenant, c’est à nous de travailler. On sait qu’on n’a pas la puissance physique pour rivaliser face à des équipes comme ça mais en développant du jeu, je pense qu’on peut arriver à embêter des équipes dans ce style là. C’est à nous à se mettre dans le rouge, durant des matchs comme ça pour ensuite, lors du championnat, arriver à tenir de longues séquences pour faire exploser des équipes plus lourdes que nous. »

Du côté tarbais

Christian Etchebarne : Les qualités des joueurs ont fait la différence

Le nouvel entraîneur des trois-quarts, arrivé lundi dernier ,n’a pas encore eu le temps de mettre sa patte sur le jeu mais il a apprécié le comportement de ses joueurs. « On n’a pas trop travaillé mais ce qui était important, c’était l’état d’esprit et le comportement individuel. On leur avait demandé d’être forts défensivement, de montrer de la dureté dans chaque action et je pense qu’on peut être satisfait. » D’autant plus que sans référentiel commun, les joueurs se sont plutôt bien compris, preuve d’une belle intelligence situationnelle chez des garçons qui n’ont jamais joué ensemble. On pense à l’essai de Jauzion, amené par une percée de Paulet et à celui de Huyard, amené par une percée de Dumestre. L’an passé nombre d’actions de transpercement n’avaient pas été au bout. « Le premier essai (Jauzion), c’est un lancement de jeu qui était prévu mais ensuite ce sont les qualités des joueurs qui ont fait la différence. » reconnaît l’ancien centre basque. « C’est ce qui est encourageant. Il y a beaucoup de travail encore mais ce n’est qu’en jouant qu’on progressera. »

Yannick Vignette : Les joueurs ont répondu à mes attentes

Malgré la nette victoire, le Manager ne veut retenir que l’état d’esprit du groupe. « Le résultat m’importait peu. C’est toujours agréable de gagner, c’est sûr, mais le résultat n’était pas forcément important. Le résultat sur le comportement individuel est plutôt satisfaisant même s’il y a encore des choses à travailler. On aimerait de suite que ça aille beaucoup mieux mais il y a des joueurs qui ont répondu à toutes mes attentes. Et je suis satisfait de ça. Tout le monde a montré un bon visage et ça, ça me plait, face à une équipe de Tyrosse qui était accrocheuse et qui a joué championnat. Donc, c’est intéressant de voir ce comportement qui m’a plu. »

Lionel Terré : Sur l’état d’esprit, il n’y a rien à dire

Le Président, à son habitude, était venu pour voir ce premier match de préparation de la saison, toujours très proche des joueurs et des supporters. Pour lui, le plus important, c’est l’investissement de tous les jeunes joueurs. « Je suis heureux qu’enfin, ça reprenne avec un groupe élargi à des jeunes qui le méritaient, au vu de leur investissement aux entraînements. » Malgré ce premier succès l’ex-demi-de-mêlée reste prudent. « L’envie était là, mais il reste tout à reprendre. Mais c’est vrai, que sur l’état d’esprit, il n’y a rien à dire. Le point positif, c’est que tous ceux qui ont travaillé cet Eté ont été récompensés et ils ont eu envie de montrer qu’ils méritaient d’être là et qu’ils n’étaient pas venus pour faire du tourisme ».

Jean-Jacques Lasserre