Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Action du comité CGT 65 des privés d’emploi et travailleurs précaires devant Pole Emploi Arsenal

mercredi 7 août 2019 par Rédaction

Suite au décret sur l’assurance chômage adopté le 26 juillet dernier par le gouvernement, le comité des privés d’emploi et travailleurs précaires a mené une action devant Pole Emploi Arsenal pour informer les demandeurs d’emploi de ce qui va se passer et les inciter à s’organiser.

Le représentant de la CGT indique que ce décret adopté le 26 juillet est pire que ce qui avait été annoncé par Edouard Philippe en juin concernant l’indemnisation des chômeurs et les conditions d’indemnisation.

« La mesure la plus choquante c’est qu’ auparavant pour accéder à l’allocation de retour à l’emploi il fallait avoir travaillé pendant une période de 4 mois au cours des 28 derniers mois, aujourd’hui il faut avoir travaillé 6 mois. Aussi le demandeur d’emploi avait entre 72 et 79% de son salaire net, avec ce nouveau décret il risque de tomber à 65%.

Certes la mise en place aujourd’hui de la dégressivité des allocations concerne les cadres et les personnes avec des revenus conséquents mais nous craignons que cela ouvre les vannes à une dégressivité des allocations pour tout le monde.

Nous plaidons pour un travail digne afin que les gens qui sont en situation d’emploi précaire puissent aller vers des CDI et pour que ces personnes qui sont au chômage aient le temps de chercher du travail et qu’ils ne soient pas réduits à la misère en quelques mois.

Nous estimons que le gouvernement ne doit pas se tromper d’adversaire. Ce n’est pas en tapant avec un gourdin sur les demandeurs d’emploi pour faire évoluer les choses mais plutôt en évitant de se contenter d’une ‘’pichenette’’ pour actionner les patrons voyous et si le gouvernement a repris la main c’est parce que le MEDEF est responsable de cette situation, il a fait capoter les négociations.

Le gouvernement va demander un effort supplémentaire à l’UNEDIC qui jusqu’à présent finançait Pôle Emploi à hauteur de10% , à partir de 2020 cette contribution va passer à 11% soit 370 millions d’€ , et cela risque d’avoir un impact sur l’indemnisation des allocations chômage.

Nous demandons également la suppression des brigades de contrôles de la recherche d’emploi mises en place en 2018 qui n’ont que pour but de radier les demandeurs d’emploi.

Il faut le partage du temps de travail et réfléchir au plafonnement des hauts revenus, que le crédit impôt des entreprises soit attribué aux entreprises qui créent réellement de l’emploi ».

Dans le département des Hautes-Pyrénées, les 90% de créations d’emploi sont des emplois précaires. Il y a 21 631 demandeurs d’emploi de catégorie A, B et C, la moyenne d’emploi proposé aujourd’hui est de 0,98 emploi par personne.

La CGT appelle à la manifestation interprofessionnelle du 24 septembre prochain. Les actions comme celle de ce jour vont continuer.

Nicole Lafourcade