Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

24ème Festival de « Musique en Madiran »

lundi 29 juillet 2019 par Rédaction

Final en beauté avec « Belharra Trio »

L’église de Madiran avait fait le plein pour le dernier concert de la 24ème édition de « Musique en Madiran » et « Belharra Trio » (violon, violoncelle, piano) a enchanté un public très à l’écoute et très chaleureux. Un public ravi, qui a apprécié cette approche originale de la musique (en la faisant découvrir pays par pays au gré de l’origine des compositeurs), dans un concert justement intitulé « Le Tour du Monde en 80 minutes. » Autre originalité, avant chaque pièce, les musiciens présentent brièvement le compositeur, les subtilités de l’œuvre, les circonstances de sa création ou des anecdotes. Une approche qui permet de mieux comprendre l’œuvre et d’être encore plus à l’écoute. Il est vrai, que ce trio talentueux est composé de trois chambristes passionnés, le violoniste Patrick Prunel (1er violon de l’orchestre à cordes de la Garde Républicaine), le violoncelliste Yves Bouillier (Violoncelle solo et chef de l’Orchestre Régional Côte Basque) et la pianiste Damaris Alsumard (plusieurs 1er Prix Internationaux), tous les trois professeurs au Conservatoire Maurice Ravel de Bayonne. Des musiciens de talent passionnés qui veulent partager leurs émotions avec le public en transmettant une part de savoir pour une meilleure compréhension. Et c’est une réussite, car jamais le public n’a été autant à l’écoute et attentif que pour cette dernière.

Un voyage initiatique au travers la culture musicale qui débute par Ravel (1875-1937), le célèbre compositeur basque, pour représenter la France. Un voyage qui se poursuit par l’Espagne avec Joaquim Turina (1882-1949), un compositeur espagnol reconnu, contemporain de Ravel et de Debussy ; l’Autriche avec Fritz Kreisler (1875-1962), un violoniste prodige qui a fuit le Nazisme en 1938 ; les Pays Slaves avec Antonin Dvorak (1841-1904) un compositeur tchèque (Né en Bohême) auteur, entre autres, de « La Symphonie du Nouveau Monde », sa première œuvre écrite aux Etats-Unis ; la Scandinavie avec le pianiste et compositeur Edvard Grieg (1843-1907) ; l’Irlande avec le compositeur suisse Frank Martin (1890-1974) qui s’est inspiré des mélodies irlandaises pour composer le trio interprété à Madiran ; le Proche-Orient avec une pièce de musique traditionnelle juive ; la Russie avec Dmitri Chostakovich (1906-1975), célèbre compositeur russe auteur d’une quinzaine de Symphonies ; la Chine avec Brigth Sheng (1955), pianiste, compositeur et chef d’orchestre né à Shanghai qui vit au Etats-Unis de depuis1982 (élève de Bernstein et de Chou Wen-Chung) ; l’Amérique avec le pianiste compositeur américain Paul Schoenfield (1947) qui compose des œuvres à consonances de musique populaire, de musique traditionnelle et de musique classique ; l’Afrique, avec une séquence de percussions sur le violon et le violoncelle retournés et sur le pupitre du piano, très surprenant mais très apprécié et pour terminer, l’Amérique du Sud avec « Le Printemps » tiré des « Quatre saisons » de Astor Piazzola (1921-1992), le célèbre compositeur et bandonéoniste argentin de tango.

Un concert qui permet de découvrir une très grande richesse et diversité musicale à travers des compositeurs plus ou moins connus du grand public. Une vraie réussite qui a valu deux rappels.

Jean-Jacques Lasserre