Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Le parc de l’Echez devient le parc ‘’Raymond Erraçarret’’

lundi 17 juin 2019 par Rédaction

Ce samedi, entouré de la famille de l’ancien maire de Tarbes, de nombreux élus de la municipalité actuelle et de l’ancienne municipalité, et d’amis, le parc de l’Echez est devenu le parc Raymond Erraçarret.

Gérard Trémège a souligné que quelles que soient les différences, les divergences, il y a le respect de l’engagement d’un homme, d’une femme qui doit être un élément mobilisateur.

Il a ensuite rappelé la carrière de Raymond Erraçarret : il est né le 6 mai 1925 à Bourg-de Bigorre dans une famille d’instituteurs, lui-même instituteur pendant quelques années. Il s’est engagé dans la vie publique, 1er adjoint sous la municipalité de Paul Chastellain en 1977. En 1983, le soir même de sa réélection Paul Chastellain est victime d’un accident qui l’a emporté, Raymond Erraçarret est alors élu maire de Tarbes jusqu’à 2001, il a été également élu au conseil général en 1979 et 1985, réélu sur le canton de Tarbes 3 de 1988 à 2001. Il fut candidat à l’élection législative en 1981,1986 et 1993.

« Raymond Erraçarret a beaucoup donné dans sa vie publique. C’était un homme de conviction, un homme de passion, un militant qui servait la cause qui était la sienne et celle de ses amis. Ce militantisme est respectable et nous le respectons. De 2001 à 2008, il était dans l’opposition municipale, nous avons eu des échanges, nous n’étions pas toujours d’accord, mais son avis était un avis de passionné avec une sincérité exceptionnelle. Un passionné pour sa ville.
La ville de Tarbes lui doit des réalisations importantes comme la zone d’activités de Bastillac, la première rénovation du conservatoire de musique, le réaménagement de la place de Verdun, le parc de l’Echez qui porte son nom depuis ce jour et bien d’autres réalisations.
Il aimait les gens, il aimait sa ville, c’était un homme attachant et aujourd’hui il est naturel que nous lui rendions hommage et je suis heureux de donner son nom à ce magnifique parc qu’il affectionnait particulièrement
 ».

Son épouse a remercié la municipalité pour la re-nomination de ce parc au nom de son mari, parc ou il venait très souvent et qu’il aimait énormément . Elle a également remercié les jardiniers de la ville qui entretiennent ce parc de façon naturelle.

Nicole Lafourcade