Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

Présentation de la Police de sécurité du quotidien

mercredi 5 juin 2019 par Rédaction

Ce mardi, Brice Blondel préfet des Hautes-Pyrénées entouré de Laurent Sindic, directeur départemental de la sécurité publique et d’Alain Bouedo, commandant en second représentant le colonel Thierry Etienne, commandant du groupement de gendarmerie du département pour présenter le plan d’action de la police de sécurité du quotidien .

« Lancée en 2018 sur l’ensemble du territoire national, la police de sécurité du quotidien est un engagement fort du gouvernement qui vise à renforcer les moyens d’action de la police et de la gendarmerie », a rappelé le préfet.

Il a ensuite indiqué que la police de sécurité quotidienne est une réalité sur le territoire des Hautes-Pyrénées, aussi bien pour la police nationale que pour la gendarmerie. « Aujourd’hui la PSQ est officiellement lancée et opérationnelle ».

Dans le département, la PSQ a été mise en place suite à une large consultation locale à laquelle ont été associés : policiers, gendarmes ainsi que les acteurs locaux de la sécurité, élus, citoyens, commerçants, etc.….

« La PSQ est une nouvelle doctrine d’action des forces de l’ordre. L’idée, partir du local, de l’analyse des besoins et des attentes de la population en matière de sécurité pour organiser autour de ce diagnostic, de ses besoins et de ses attentes une réponse de proximité très concrète sur des objectifs simples, visibles et évaluables. Le maitre mot c’est le contact avec la population, la présence sur la voie publique et la proximité avec les gens », a expliqué Brice Blondel.

Côté police, Laurent Sindic, DDSP, indique : « la police de sécurité du quotidien ce n’est pas la création de nouvelles structures mais un changement de méthode, une philosophie d’action en partant du besoin de sécurité exprimé par la population pour y apporter une réponse sur mesure ».

A partir du 4 juin, la police de sécurité du quotidien est déployée sur l’ensemble des territoires de la circonscription de Tarbes et de Lourdes.

Le plan d’action de la police de sécurité du quotidien de la circonscription de sécurité publique de Tarbes :

Ce plan a été élaboré après concertation avec les élus, le procureur de la République et les partenaires de l’Etat en matière de sécurité.

La CSP de Tarbes couvre 8 communes, près de 72 000 habitants, elle est découpée en 4 secteurs :

-Sud : Mouysset, quai de l’Adour, Ormeau, Bel Air, Gespe, Solazur, Bastillac, Laloubère et Odos.

-Centre : Massey centre, Martinet, Nelly, Marcadieu, Larrey, Préfecture, Henri IV, Gare et Impôts.

-Est : Séméac, Aureilhan et Soues.

-Nord : Laubadère, Saint Antoine, Poudrière, Sendère/Urac, Bordères sur l’Echez et Ibos.

A Tarbes ce plan répond à 4 objectifs :

-renforcer la présence et la visibilité des policiers sur la voie publique,

-approfondir et densifier les partenariats locaux,

-développer le contact avec la population sous toutes ses formes et sur tous les territoires,

-améliorer la prise en charge des victimes dans le cadre d’un espace d’accueil rénové

Le plan d’action de la police de sécurité du quotidien de la circonscription de sécurité publique de Lourdes :

La CSP de Lourdes couvre la commune de Lourdes qui comprend 15 000 habitants.

Le plan d’action répond aux mêmes objectifs que Tarbes :

-renforcer la présence et la visibilité des policiers sur la voie publique,

-approfondir et densifier les partenariats locaux,

-développer le contact avec la population sous toutes ses formes et sur tous les territoires.

Pour la gendarmerie, les grandes thématiques de la PSQ ont été regroupées sous les fonctions de contact, prévention et intervention :

-Contact : renforcement des échanges avec les élus, chaque maire dispose d’un gendarme référent chargé d’entretenir des contacts réguliers. Mise en place d’une unité spécifiquement dédiée au contact, la brigade territoriale de contact de Loures-Barousse. Une gendarmerie qui se déplace au contact des citoyens, un contact qui implique aussi les réservistes.

-Prévention : un effort soutenu au profit des scolaires, une prise en compte adaptée aux différents publics, des réunions de prévention thématiques, une prévention qui utilise les réseaux sociaux.

-Intervention : priorité à la proximité et plus à la compétence territoriale, dispositif d’appui interdépartemental.

La police de sécurité du quotidien c’est une police et une gendarmerie aux ambitions retrouvées, une police et une gendarmerie respectées, une police et une gendarmerie connectées, une police et une gendarmerie partenariales.

Nicole Lafourcade

Diaporama