Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Quarts Retour Du Manoir : Cognac, Chambéry, Hyères bien partis, Nice et Tarbes indécis

jeudi 30 mai 2019 par Rédaction

Cognac, Chambéry, Hyères bien partis, Nice et Tarbes indécis

Cognac, qui l’a emporté à Anglet 12-17 (1-4 points terrains / + 5 GA / 0-2 essais), Chambéry qui a battu Narbonne 34-6 (+ 28 GA / 5-0 points terrains / 3-0 essais) voire Mâcon, qui s’est imposé contre Hyères 37-21 + 16 GA / 4-0 points terrains /4-2 essais), semblent avoir un pied en demi-finale. Nice, vainqueur de Tarbes 20-10, est en ballotage favorable mais Tarbes a le plus petit écart à combler et tout est possible au pied des Pyrénées.

Tarbes-Nice, samedi à 15h00 à Trélut

Pour cette dernière à Trélut, la Bodéga sera ouverte à partir de midi pour les supporters qui désireraient manger avant le match. L’entrée générale est à 12 €, avec gratuité pour les femmes.

Onze points pour aller en demi

Les Niçois (+ 10 au goal-average, 4-0 points terrains, 3-1 essais) tiennent la corde mais à Trélut, surtout si le public répond présent, tout reste possible. Surtout si les joueurs veulent s’en donner les moyens. Cette équipe niçoise, plus dense devant et derrière, est d’un calibre supérieur à Nantes mais sur leur pelouse les Tarbais devraient avoir à cœur de demeurer invaincu. « Dix points c’est à la fois, beaucoup et pas grand-chose », comme disait justement William Pees, dans les vestiaires à l’issue du match Aller. C’est un point de moins qu’entre Albi et Rouen, lors de la demi-finale Aller (20-9) où beaucoup voyaient les Tarnais déjà en finale. Or ce sont les Normands qui se sont qualifiés en remportant 24-12 le match Retour. C’est pratiquement le même cas de figure que Nantes (+ 8 points au goal-average, 4-0 points terrains, 2-0 essais) avant le 1/8 Retour et la démonstration à Trélut. Ce ne sera toutefois pas facile, car Nice est nettement au dessus de Nantes. De plus les Niçois sont avertis et seront sur leurs gardes par rapport à des Nantais, peut-être un peu trop confiants en leur potentiel offensif. Enfin, les Niçois ont les armes, à coups de ballons portés, pour gérer leur avance ou pour l’augmenter sur des pénalités. Mais c’était aussi l’arme des Albigeois contre Rouen et on a vu ce qu’il en est advenu…

Le vice serait plutôt du côté de Nice

La discipline et l’arbitrage seront aussi primordiaux. L’entraîneur niçois David Bolgashvili, dès la fin du match, a mis la pression sur les arbitres en mettant l’accent sur les hors-jeu tarbais qui n’auraient pas été sanctionnés et sur le « vice » de Tarbes. Pour les hors-jeu, non sanctionnés, nous en avons trouvé de Nice comme le prouvent les photos du diaporama. De leurs côtés les Tarbais se plaignaient aussi de nombreux tirages de maillot autour des rucks, non autorisés non plus, par le règlement. Quant à parler de « vice », il serait plutôt du côté des Niçois qui ont 28 ans de moyenne d’âge contre 26 aux Tarbais et qui comptent huit trentenaires dont un de 38 ans, contre cinq à Tarbes, dont le plus âgé a 34 ans et joue à l’aile... Le pack niçois du XV de départ, a 27 ans de moyenne d’âge et celui des avants avec les remplaçants est de 28 ans, contre 26,5 ans pour le pack et l’ensemble des avants tarbais. Donc, s’il vice, il y a, il est plutôt à rechercher du côté des joueurs les plus expérimentés qui ont joué toute la saison dans une Poule où l’accent est surtout mis dans l’agressivité.

Le second essai niçois sujet à caution

Des photos rendent suspecte la validation de l’essai de Bonnet-Gonnet. Il semble bien que l’ailier niçois relâche le ballon avant de franchir la ligne. Ces photos ne permettent pas de voir comment Bonnet-Gonnet franchit la ligne. La pelouse étant sèche et étant plaqué deux mètres avant la ligne, on peut supposer qu’il n’a pas glissé mais qu’il a fait un effort pour franchir la ligne. Ce qui serait une raison d’invalider l’essai puisqu’il était tenu au sol par le placage de Paulet. La vidéo tarbaise ne montre rien car un supporter niçois, en sautant de joie, a bousculé la caméra.

Terminer sur une bonne note à Trélut

 Pour une dernière à Trélut, (puisque les demis et la finale se joueront en terrain neutre), les Tarbais mettront un point d’honneur à laisser leur pelouse vierge. Ceux qui quittent la Bigorre voudront, n’en doutons pas partir sur une victoire. Les Lacroix, Percival, Bonnot, Haurie, Frisch, sont avant tout des gagneurs et des compétiteurs pour donner le meilleur d’eux-mêmes une dernière fois à Trélut. Armary, malheureusement suspendu et Masson blessé, sauront motiver leurs partenaires toute la semaine. Tous les autres, même ceux qui n’ont pas encore signé, seront au diapason, n’en doutons pas. Les Tarbais devraient aborder ce match sans pression, comme l’espère Mickaël Lacroix pour pouvoir, comme contre Nantes, tout donner et se faire plaisir sur le terrain tous ensembles. Un moment de communion unique qu’ils ont envie de revivre pour une dernière à Trélut.

 

Armary suspendu, retour de Vial et Percival, incertitude pour Frisch

Si les Tarbais seront privés d’Armary suspendu, Vial et Percival, qui ont purgé leurs suspensions seront de retour. Berbizier, Paulet, Pees, sortis par précaution ont été préservés mais ils devraient pouvoir jouer samedi. La seule incertitude concerne Frisch, déjà en délicatesse avec une contracture au mollet qui s’est peut-être aggravée samedi. Le retour de Masson, qui avait dû renoncer à Nice, semble compromis.

 

Deux piliers incertains à Nice

A Nice, Tskitisvhili qui est sorti sur blessure et Koberidze qui revient de blessure, sont incertains.

Jean-Jacques Lasserre