Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Réorganisation du dispositif territorial de la gendarmerie : 3 communautés de brigades au lieu de 2.

mardi 28 mai 2019 par Rédaction

Ce lundi, Brice Blondel, préfet des Hautes-Pyrénées, était aux cotés de Thierry Etienne, commandant du groupement de gendarmerie des Hautes-Pyrénées, entourés des commandants d’unités de brigades et de Sophie Pauzat, directrice de cabinet du préfet pour la présentation de la réorganisation du dispositif territorial de la gendarmerie.

« Cette réorganisation territoriale de la gendarmerie se faisait dans le sens d’une adaptation aux besoins du territoire, pour une plus grande proximité avec les populations, une présence accrue sur le terrain. (Ceci est une première étape de la mise en place de la police de sécurité au quotidien, objectif primordial du gouvernement. Cela fera l’objet d’une communication plus précise lors de son lancement),

Cette réorganisation ne se traduit pas avec une baisse d’effectifs mais une présence mieux affirmée au profit des territoires ruraux.

La gendarmerie a pour objectif de rassurer, de traiter toute une série de choses de la vie quotidienne des citoyens », a indiqué le préfet.

Le colonel Thierry Etienne explique : « Le 1er juin, l’organisation de la compagnie de Tarbes va vivre un changement. La gendarmerie est organisée en communautés de brigades, des (COB) des rassemblements de plusieurs brigades.

Cette réorganisation concerne 2 communautés de brigades : Vic en Bigorre, Maubourguet, Castelnau-Rivière-Basse  et celle de Tournay, Pouyastruc, Rabastens de Bigorre. Depuis 2017, le territoire de ces 2 COB ne correspond plus au découpage issu de la loi NOTRe et de la mise en place du schéma départemental de coopération intercommunale avec notamment sur le secteur de Vic en Bigorre avec la communauté de commune de l’Adour- Madiran qui s’étend jusqu’à Rabastens de Bigorre, alors qu’actuellement Rabastens ne travaille pas avec Vic mais avec Tournay. Pour des raisons d’efficacité et pour mieux coller au nouveau découpage, l’ancien va être modifié : les 2 COB actuelles vont être transformées en 3 COB :

-Maubourguet, Castelnau-Rivière-Basse, au Nord du département.

-Vic en Bigorre et Rabastens de Bigorre, au centre du département.

-Tournay, Pouyastruc, au Sud du département.

Ce nouveau découpage rentre en vigueur le 1er juin prochain.

En complément de cette réorganisation va avoir lieu un petit aménagement territorial avec une bascule de quelques communes qui étaient sur la surveillance de Tarbes et qui vont passer sur la surveillance de Tournay : Angos, Allier, Orleix ; Chis, Montignac et Sarrouilles.

Les commandants d’unités vont travailler avec les élus pour définir les modalités d’ouverture des brigades. Il est plus important d’avoir un gendarme sur le terrain que d’avoir un gendarme dans une brigade qui attend quelqu’un qui ne vient jamais.

Cette réorganisation n’emporte aucune fermeture de brigade et l’ensemble des effectifs est également maintenu ».

Diaporama

Les effectifs

-Maubourguet/ Castelnau Rivière Basse : 13 gendarmes pour une surveillance de 19 communes.

-Vic en Bigorre/ Rabastens : 17 gendarmes pour une surveillance de 39 communes.

-Tournay/ Pouyastruc : 16 gendarmes pour une surveillance de 60 communes.

Sur la COB au Nord un peu plus de 7 000 habitants.

Sur la COB centrale 15 000 habitants.

Sur Tournay 15 000 habitants.

En matière de délinquance depuis le début de  2019 :

 -les atteintes aux biens : 2276 faits constatés une augmentation de 1% pour un taux d’élucidation en hausse de 6 %.

 -les cambriolages en diminution de 17 %, 412 faits (500 même époque en 2018), et un taux d’élucidation en progression de 17 %.

-les violences aux personnes en baisse de 5 %, avec 471 faits constatés, le taux d’élucidation en hausse de 8 %.

 -l’ usage de stupéfiants est en augmentation.

Nicole Lafourcade