Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

1/4 Du Manoir Nice-Tarbes, samedi 25 mai au Stade des Arboras à 15h00

mardi 21 mai 2019 par Rédaction

L’affiche des quarts

En quart du Du Manoir, Tarbes rencontre Nice qui a éliminé en 1/8 Lavaur, le Champion de France, en l’emportant au match Retour 34-17, après avoir perdu le match Aller 18-30. Ce Nice-Tarbes est, sans aucun doute l’affiche historique, de ces quarts de Du Manoir nouvelle formule. Une affiche au parfum d’antan, quand les Niçois et les Tarbais faisaient partie de l’élite du rugby français. Un trophée remporté d’ailleurs par Nice en 1985 après avoir été vice-champion de France deux ans auparavant contre Béziers ! Un match, aux parfums rudes et âpres d’antan, qui devraient attirer plus de monde à Trélut lors du match Retour le 1er juin. L’ombre des frères André et Daniel Herrero, d’Eric et de Philippe Buchet, de Jean-Charles Orso, Daniel Hache et plus tard de Jeff Tordo, planera sur Trélut. Tous les anciens du Stadoceste devraient se presser à Trélut. Nice a fréquenté les sommets à partir de 1971, lorsque dix joueurs, emmenés par leur capitaine-entraîneur André Herrero, ont quitté la rade de Toulon pour rejoindre la promenade des Anglais. Les frondeurs s’appelaient les frères Herrero, Ballatore, Vadella, Sappa, Hache, Irastorza, Carreras, Fabien et Giabbiconi… Le club, qui évoluait en Deuxième Division, est aussitôt monté et a joué d’entrée les premiers rôles. D’autres générations dorées entretiendront le mythe du RRCN pendant plusieurs saisons.

 

Une histoire compliquée par deux relégations financières

Après les vingt glorieuses, Racing Rugby Club de Nice (RRCN) périclite sportivement, puis est mis en liquidation judiciaire en 2001, 89 ans après sa création en 1912. En 2002, le rugby redémarre en Honneur grâce la fusion du Nice Université Club et du Nice Rugby Club. Le nouveau club retrouve la Fédérale 1 mais l’histoire se reproduit onze ans plus tard avec une nouvelle liquidation judiciaire et une relégation administrative de la Fédérale1 à la Fédérale 3. Le rugby niçois se refait aussitôt une nouvelle identité sous le nom de Stade Niçois Rugby (SNR) et le rouge, le blanc et le noir remplacent le jaune et bleu historiques. Le Stade Niçois remonte en Fédérale 2 en 2014 et en Fédérale 1 en juin 2018 au terme d’une épopée sportive de 24 victoires en 26 matchs. Le promu, avec un effectif renforcé mais non chamboulé, a trouvé tout de suite ses marques dans une Poule 4 qui comptait des pointures comme Bourgoin ou Dijon et proposait des derbys compliqués contre Hyères, La Seyne ou Grasse. 

 

Invaincu à domicile et seulement six défaites en vingt deux rencontres !

Cette équipe niçoise, malgré 10 points de pénalités, a terminé à la 4ème place de la Poule 4, dont les quatre équipes se sont qualifiées pour les quarts du Du Manoir. Avec 69 points (pénalités déduites), Nice compte 16 victoires, un nul, 9 points bonus, dont 5 offensifs et seulement 6 défaites. Comme Tarbes, les Niçois sont invaincus chez eux où Vienne (11-3), Villeurbanne (25-6), Grasse (20-13), Bédarrides (36-23), Mâcon (25-15), Chambéry (26-20), Beaune (48-7), La Seyne (22-10), Dijon (30-21), Bourgoin (27-10) sont tombés et où Hyères a fait match nul (20-20. Les Varois se sont imposés à Mâcon (27-39), à Beaune (16-21), à La Seyne (13-19), à Bourgoin (17-18), à Vienne (8-21), à Villeurbanne (9-22) et ont perdu à Chambéry (24-21), à Dijon (23-18), à Grasse (30-29), à Bédarrides (37-32) et à Hyères (26-12). Nice a terminé la phase Aller avec 9 victoires, un nul et une défaite, avant de terminer la saison en roue libre, avec des défaites surprises à Grasse et à Bédarrides. Des résultats, qui incitent au respect et à la plus grande prudence. Nice, qui s’appuie sur un gros pack avec un jeu basé sur la conquête et les ballons portés, a inscrit 66 essais lors des 22 rencontres de la phase Aller et n’a encaissé que 40 essais.

 

Effectif

Le staff a utilisé un effectif de 34 joueurs, dont 16 sont d’origine étrangère avec 5 Georgiens, 4 Ecossais*, 2 Anglais, 2 Marocains, 1 Sud-Africain, 1 Allemand et 1 Ivoirien. La plupart de ces joueurs sont internationaux dans leurs pays et la majorité joue en France depuis de longues années possèdent une licence A. Un effectif très expérimenté, composé d’une quinzaine de joueurs trentenaires et d’une demi-douzaine d’Espoirs. Soit un groupe expérimenté de 29 ans de moyenne d’âge.

*La Ville de Nice a signé un partenariat avec le Groupe Allianz et la Fédération écossaise pour que ses jeunes internationaux de moins de 23 ans, qui n’ont pas de Championnats Espoirs, trouvent du temps de jeu en Fédérale 1.

 

Le Staff

Manager Général : Hervé Moni

Manager sportif, entraîneur des Avants : David Bolgashvili

Entraîneur des Arrières : Martin Jagr

 

Pilier

Morad Akkaoui : 27 ans, 1,85 m, 115 kg, international marocain (19 matchs, 7 titularisations)

Charlie Capps : 21 ans, 1,82 m, 114 kg, Angleterre (21 matchs, 11 titularisations), 1 essai

Karim Dahbi : 35 ans, 1,88 m, 140 kg, (7 matchs, 1 titularisation), 1 essai

Lado Guniava : 30 ans, 1,84 m, 107 kg, Georgie (11 matchs, 6 titularisations), 1 essai, ex-Limoges, passé par Bagnères

Kakhaber Koberidze : 34 ans, 1,91 m, 148 kg, Georgie (14 matchs, 10 titularisations), ex-Tarbes, Albi

Alexandre Noé : 29 ans, 1,82 m, 117 kg, (9 matchs, 5 titularisations), ex-Lille

Giorgi Tskitishvili : 32 ans, 1,80 m, 110 kg, international néerlandais d’origine georgienne (15 matchs, 8 titularisations), ex-Strasbourg, Lille

Talonneur

Michael Tyumenev : 28 ans, 1,77 m, 103 kg, international allemand, (22 matchs, 11 titularisations), 2 essais, ex-Strasbourg

Louis Martin : 22 ans, 1,83 m, 103 kg, (19 matchs, 11 titularisations), 4 essais, ex-Espoirs Brive

Gaël Morel : 27 ans, 1,83 m, 106 kg, (8 matchs, 2 titularisations), 2 essais

 

Deuxième ligne

Bain Hamish : 22 ans, 2,00 m, 107 kg, international U20 écossais, (21 matchs, 15 titularisations), 2 essais

George Chkhaidze : 38 ans, 1,95 m, 108 kg, international georgien, (18 matchs, 15 titularisations), 4 essais, ex-Racing, Montpellier, Saint-Junien, Tarbes, Lille

Antoine Lefèbvre : 30 ans, 2,00 m, 119 kg, (13 matchs, 6 titularisations), ex-Lille

Yann Tivoli : 27 ans, 1,95 m, 104 kg, (17 matchs, 15 titularisations), 3 essais, ex-Grasse

 

Troisième ligne

Thibault Domenech : 27 ans, 1,92 m, 108 kg, (14 matchs, 7 titularisations), 4 essais, ex Chambéry, Grasse

Archie Erskine : 21 ans, 1,94 m, 102 kg, international U20 écossais, (13 matchs, 13 titularisations), 2 essais

Tyrone Holmes : 33 ans, 1,85 mm, 103 kg, international sud-africain contre l’Ecosse en 2014, (4 matchs, 3 titularisations), 1 essai, ex-Newcastle, Glasgow, Padoue et Stormers

Dov Kosse : 31 ans, 1,87 m, 112 kg, international ivoirien, (4 matchs, 2 titularisations), 1 essai, ex-Strasbourg, Bobigny, Mont-de-Marsan et Massy

Jonathan Mace : 32 ans, 1,92 m, 108 kg, Angleterre, (18 matchs, 16 titularisations), 3 essais, ex-Grasse

Jérémy Malavard : 29 ans, 1,93 m, 105 kg, (20 matchs, 16 titularisations), 1 essai, ex-Espoirs Racing

Paul-Edouard Van-Laer : 25 ans, 1,89 m, 104 kg, international belge d’origine française, (15 matchs, 12 titularisations), 1 essai, ex-Lille

Charnière

Florian Romain (o) : 29 ans, 1,85 m, 90 kg, (21 matchs, 14 titularisations), 2 essais, ex-Romans, Lille

Saïd Arkarmoudi (m) : 32 ans, 1,73 m, 81 kg, international marocain (23 matchs, 12 titularisations) passé par Bobigny et Marmande

Geoffrey Cazanave (m) : 24 ans, 1,73 m, 82 kg, (19 matchs, 12 titularisations), 2 essais, ex-Espoirs Toulon

Remy Defives-Vittu (o) ou centre : 25 ans, 1,90 m, 97 kg, (20 matchs, 15 titularisations)

 

Trois-quarts

Mathieu Bonnet-Gonnet : 30 ans, 1,87 m, 97 kg, (22 matchs, 18 titularisations), 6 essais

Julien Fritz : 29 ans, 1,90 m, 108 kg (17 matchs, 14 titularisations), 8 essais, ex-Saint Médard, USAP et Lyon

Revaz Gigauri : 35 ans, 1,88 m, 103 kg, international georgien, (18 matchs, 13 titularisations), 2 essais, ex-Montluçon, passé par Massy

Cameron Hutchinson : 21 ans, 1,83 m, 96 kg, international U20 écossais (14 matchs, 12 titularisations), 1 essai

Charles Kandé : 35 ans, 1,85 m, 90 kg, (19 matchs, 15 titularisations), 1 essai, ex-Lille (14 matchs, 7 titularisations)

Victor Macaire : 28 ans, 1,79 m, 79 kg, (17 matchs, 12 titularisations), 4 essais, ex-Bobigny, Espoirs Montpellier et USAP

Nick Mc Lennan : 31 ans, 1,80 m, 87 kg, international à VII écossais, d’origine néo-zélandaise, 98 sélections (12 matchs, 5 titularisations), ex-Edimbourg

Maël Parcheminier : 21 ans, 1,76 m, 77 kg, (15 matchs, 13 titularisations), 2 essais, es-Espoirs Toulon

Sylvain Romain : 27 ans, 1,87 m, 91 kg, (18 matchs, 13 titularisations), 2 essais

Jean-Jacques Lasserre