Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

Tarbes-Montpellier, dimanche à 15h30 au Quai de l’Adour

samedi 30 mars 2019 par Rédaction

Faire honneur au finaliste de l’Eurocup et plus si…

Les Tarbaises n’ont rien à perdre contre Montpellier, le dernier représentant français en Coupe d’Europe, après l’élimination de Bourges en quart de finale d’Euroligue. Les Héraultaises sortent d’un match ce jeudi contre Gijon qui avait éliminé Lyon au tour précédent. Après s’être imposé en Espagne 66-69, le BLMA a dominé les Espagnoles 98-69 (25-17, 30-13, 24-16, 19-23). Au Quai de l’Adour, les Gazelles auront certainement la tête à leur finale Aller, ce mercredi 3 avril à Orenburg en Russie, près de la frontière du Kazakhstan. Soit un périple de plus de 3 800 kms à digérer, trois jours après avoir rencontré le TGB.

Montpellier fragilisé par l’Eurocup

En Eurocup, Montpellier a terminé N°1 après avoir dominé son Groupe en battant Lyon Céglèd et Keltern. Montpellier a éliminé Venise en 1/16ème, Galatasaray en 1/8ème, Charleville-Mézières en 1/4, et Gijon en demi-finale. Un superbe parcours qui a coûté au BLMA quelques défaites en championnat entre deux matchs d’Eurocup. Montpellier s’est incliné contre Charleville-Mézières à quatre jours des 1/16ème contre Venise et contre Lyon, entre les deux matchs contre les Italiennes. Mais aussi pendant les matchs de Groupe contre Landerneau, trois jours après le match Aller contre Lyon et contre Villeneuve d’Ascq entre le match Retour à Lyon (Eurocup) et le match Retour contre Keltern. Enfin la défaite à Roche-Vendée a eu lieu entre les deux matchs des 1/8ème, contre Galatasaray. Les courtes victoires contre Mondeville, ont eu lieu trois jours après Galatasaray et celle contre Basket-Landes était entre les deux demi-finales contre Gijon. Montpellier semble fragilisé lorsqu’il joue en semaine en Coupe d’Europe et les Tarbaises ont donc une chance à saisir.

Un exploit toujours possible malgré tout

Certes Montpellier fait partie, avec Basket-Landes, des clubs qui n’ont pas réussi pas au TGB, ces dernières saisons en Championnat. Même la saison dernière, alors que Tarbes s’est offert, Bourges, Charleville-Mézières, Villeneuve d’Ascq et Lyon, les Héraultaises et les Landaises s’étaient imposées au Quai de l’Adour. L’an passé le TGB a tenu la dragée haute à son adversaire héraultais qui s’était imposé dans la douleur. Montpellier l’avait emporté 88-93 après deux prolongations, grâce à une Batkovic en état de grâce avec 40 points et 16 rebonds ! Raison de plus d’y croire, car les Tarbaises viennent de réaliser une énorme performance à Villeneuve d’Ascq. Elles viennent aussi de tenir tête à Bourges pendant trois quart-temps, avec une équipe diminuée par les absences de Moss et de Fontaine et l’intoxication alimentaire de Galliou-Loko ! Si les joueuses de François Gomez gardent le même état d’esprit et jouent en confiance, tout reste possible compte tenu du contexte européen. Mais pour cela, il faudra prendre Montpellier à la gorge d’entrée pour le faire douter. Inconsciemment, les Héraultaises pourraient peut-être lever le pied en pensant au long déplacement en Russie et à la finale trois jours après. Sinon sur l’euphorie de la victoire contre Gijon, le BLMA sera difficile à prendre. L’agressivité et l’intensité défensive devra être au plus haut niveau pour contrarier la meilleure attaque du Championnat (80,6 points de moyenne), qui a passé la barre des 100 points deux fois et celle des 80 points dix fois…

Performant en Championnat et en Eurocup

Montpellier occupe la troisième place au classement avec 35 points (17 victoires, 5 défaites), à une défaite de Bourges (36 points) et à deux de Lyon (37 points). Le BLMA compte neuf victoires à domicile contre Nantes (85-69), Lyon (80-63), Roche-Vendée (81-66), Hainaut (83-63), Tarbes (86-74), Landerneau (85-56), Mondeville (68-64), Villeneuve d’Ascq (115-81), Basket-Landes (51-50) et six en déplacement à Charleville-Mézières (66-77), à Mondeville (72-95), à Basket-Landes (72-95), à Bourges (65-89), à Nantes (75-102) et au Hainaut (63-86). Montpellier s’est incliné une fois à domicile contre Charleville-Mézières (77-80) et quatre fois en déplacement à Landerneau (65-62), à Villeneuve d’Ascq (98-68), à Lyon (78-73) et à Roche-Vendée (86-83). En Eurocup, Montpellier a terminé N°1 de la phase préliminaire avec six victoires contre Lyon (79-63 et 62-68), contre Keltern (46-94 et 83-53) et contre Céglèd (92-50 et 66-96). Les Héraultaises se sont fait peur en 1/16ème contre Venise avec une défaite 83-63 et une victoire 83-60. C’est la seule défaite européenne du BLMA qui a enchaîné par six succès (50-64 et 70-57) contre Galatasaray en 1/8ème, (75-81 et 67-58) contre Charleville-Mézières en quarts et (66-69 et 98-69) contre Gijon en demis.

Un effectif bâtit pour un titre

Des résultats qui s’expliquent puisque Montpellier dispose d’un des plus beaux effectifs de la LFB et de l’Eurocup avec à l’intérieur trois internationales, Ciak (1,97 m), Trebec (1,90m), Miyen (1,88 m). C’est aussi une équipe bien équilibrée, redoutable dans le jeu extérieur avec Tchatchouang, Bankolé, Wurth, Whitcom, avec deux meneuses de qualité, Bernie et Duchet.

Fiche technique Montpellier

Coach Thibaud Petit

Rachid Méziane, le coach de Montpellier a été limogé en cours de saison, remplacé par son adjoint Thibaud Petit qui avait lui même remplacé Aurélie Bonnan durant l’intersaison. Un entraîneur belge de 39 ans, ancien assistant de l’équipe de Belgique, passé par Charleroi, Liège, Namur en Belgique et par Neufchatel et Lugano en Suisse. Un technicien qui a gagné la Coupe de France avec Arras (2012), double Champion et Coupe de Belgique (2014) Champion de Suisse en 2007 et de la Coupe en 2008 et 2009.

Muriel Amant, opérée du ménisque, a été remplacée par l’internationale ukrainienne Olesia Maleshenko qui a joué à Calais (2009 à 2011 et 2012-2013) et qui est passée depuis par Mersin, Edirnespor, Adana (Turquie), Ragusa (Italie) et Braine (Belgique).

Montpellier s’est renforcé en cours de saison avec l’internationale slovène Tina Trebec, puis par l’arrivée, en février dernier, d’Ana Dabovic MVP de l’Euro 2015 qui a remplacé Olesia Malashenko partie à Braine L’internationale serbe a fait l’essentiel de sa riche carrière en Russie et en Turquie avec une médaille de Bronze Olympique (2016), un titre de Championne d’Europe (2015), un titre de WNBA (2016) et une Eurocup (2014).

Malgré une équipe reconstruite à 80% et l’arrivée en cours de saison d’un nouveau coach, Montpellier s’est imposé comme une des meilleures équipes française et européenne de la saison. Sa force c’est de pouvoir tourner à dix joueuses performantes à chaque rencontre. Ce qui en fait un véritable rouleau compresseur difficile à arrêter.

Huit départs : Suzy Batkovic, Sugar Rodgers, Assistan Kone (Mondeville), Romy Bär (Villeneuve d’Ascq), Fatimatou Sacko (Lyon), Anaël Lardy (Arrêt), Marie Mane, puis Olesia Malashenko (Braine)

Dix arrivées : Diandra Tchatchouang (Bourges), Marielle Amant (Villeneuve d’Ascq), Endéné Miyem (Schio, Italie), Helena Ciak (Kourks, Russie), Alix Duchet (Nice), Sami Whitcomb (Perth, Australie), Taylor Wurtz, (Telge, Suède), Tina Trebec (Vigarano, Italie), Olesia Malashenko (joker médical), puis Ana Dobovic

Deux joueuses restent : Ornella Bankole, Romane Bernies

Effectif : Dix joueuses

Poste 1

N° 47 : Romane Bernies  : 26 ans, 1,70 m, internationale A’ (Moy., 7,30 points, 4,71 passes décisives, records 14 points, 6 double, 10 et 3 fois 8 passes décisives)

N° 39 : Alix Duchet  : 22 ans, 1,63 m, internationale U16, U18 (6,60 points, record 4 fois 14 points, 2/2 à 3 points, 9 passes décisives)

Poste 2

N° 32 : Samantha Whitcomb : Australo-Américaine, 31 ans, 1,78 m (Moy., 14,55 points, records 26 points, 5/8 à 3 points, 10 rebonds, 7 passes décisives, 15 double, 1 double-double)

Poste 3

N° 15 : Ana Dobovic  : 30 ans, 1,89 m, 17 et 11 points lors de ses deux premiers matchs contre Villeneuve d’Ascq et Basket-Landes

N° 93 : Driadra Tchatchouang : 28 ans, 1,89 m, (Moy., 7,3 points, records 19 points, 10 rebonds, 7 double)

N° 3 : Ornella Bankole : 22 ans, 1,81 m, internationale U16, U18 (Moy., 7,83 points record 24 points, six doubles, 5/8 à 3 points contre Hainaut)

N° 2 : Taylor Wurtz : USA, 29 ans, 1,83 m, (Moy., 8,6 points, record 17 points, 3/5 à 3 points, 10 rebonds, 7 double, 1 double-double, 7 passes décisives)

 

Poste 4/5

Marielle Amant : 30 ans, 1,90 m, internationale, (4,5 points, records 8 points) blessée

N° 7 : Endy Miyem : 31 ans, 1,88 m, internationale (Moy., 10,3 points, records 21 points, 3/3 à 3 points, 8 rebonds, 8 double)

N° 16 : Helena Ciak : 30 ans, 1,97 m, internationale (Moy., 14,05 points, records 28 points et 14 rebonds, 15 double, 3 double-double)

N° 31 Tina Trebec : 29 ans, 1,90 m, internationale slovène (Moy., 3 points, record 5 fois 4 points, 6 rebonds)

Olesia Malashenko : 27 ans, 1,91 m, internationale ukrainienne, joker médical, (Moy., 9,7 points, record 21 points, 2 fois 4/6 à 3 points, 4 double) Partie à Braine

Jean-Jacques Lasserre