Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

Le PS s’interroge sur l’implantation du nouvel hôpital

mercredi 27 mars 2019 par Rédaction

Christophe Cavaillès, secrétaire fédéral du PS, entouré de Nicolas Boissel et de Claude Rouch ont abordé l’implantation du nouvel hôpital à Lanne et ont indiqué qu’il manque un bon nombre d’informations sur ce sujet.

« Il manque un bon nombre d’informations sur le projet du nouvel hôpital mais aussi sur les deux sites existants. Nous avons décidé de prendre des éclaircissements auprès des collectivités locales impactées par ce projet. Des lettres ouvertes vont être adressées au président du conseil départemental des Hautes-Pyrénées, au maire de Tarbes et président de l’agglomération TLP, à la maire de Lourdes et au président de l’ARS qui pilote ce dossier.

Dans l’intérêt de la population, nous souhaitons aujourd’hui avoir des données précises.

Nous n’avons pas de position même si nous avons des idées et des convictions, nous voulons avoir un éclaircissement.

Lorsque ces données nous serons transmises : coût des transports, coût écologique, les surcoûts etc.… nous appliquerons pour la population ce que nous estimons le plus juste », a indiqué Christophe Cavaillès.

Le PS se pose une question en priorité : quel est le projet de soins qui va être fourni aux habitants du département. « A ce jour, aucune réponse », répond Claude Rouch.

Et il rajoute : « Faire ou modifier des bâtiments c’est bien mais quelle amélioration on pourra apporter au frais des habitants, que pourrait-on leur donner comme soins supplémentaires ? 

Nicolas Boissel conclura : « Nous avons des questions précises sur les urgences et la qualité qui pourra être apportée, les urgences c’est l’intervention rapide et efficace. Nous sommes songeurs et interrogatifs par rapport au projet actuel, une implantation au milieu de nulle part. Le temps de parcours qui va se retrouver rallongé, que ce soit pour les gens du nord du département ou pour les gens des vallées qui pour les uns vont devoir traverser Tarbes et pour les autres Lourdes pour accéder à Lanne, la notion de proximité s’éloigne.

Une autre question a été abordée : pour les deux sites déjà existants quel est leur devenir, seront-ils requalifiés ou abandonnés ?

Nicole Lafourcade