Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

Bourges-Tarbes, samedi à 20h00 au Prado

samedi 23 mars 2019 par Rédaction

Le TGB attendu…

La grosse performance du TGB à Villeneuve d’Ascq a impressionné le monde du basket féminin français et a laissé d’énormes regrets à François Gomez. Car passer 72 points et laisser à 51 points Villeneuve d’Ascq au Palacium est plus qu’un simple exploit. Du coup les Tarbaises reviennent à un point de leurs adversaires de la semaine dernière avec en prime un goal-average positif (+ 4). Mais malgré cet exploit Tarbes reste derrière Landerneau qui a mis fin à une série de neuf victoires de Charleville-Mézières après s’être payé Lyon chez lui ! Ce week-end Villeneuve d’Ascq va au Hainaut et Landerneau se rend à Nantes et le classement pourrait rester figer entre Landerneau et Villeneuve d’Ascq, si ceux-ci ne s’imposent pas à l’extérieur.

… mais sans pression

Si Villeneuve d’Ascq a peut-être fait preuve de suffisance et s’est fait surprendre par l’intensité et l’adresse des Tarbaises, Bourges est averti et bien averti. Car mettre 21 points d’écart à points Villeneuve d’Ascq sur son parquet, c’est plus qu’une surprise sur un malentendu. Mais une fois encore, les Tarbaises joueront sans aucune pression et si elles mettent la même intensité, la même volonté et font preuve de la même solidarité qu’au Palacium, Bourges sera poussé dans ses retranchements.

Bourges sur une nouvelle série

Le Champion de France (2ème, 34 points), qui a fait une bonne Euroligue, a été éliminé en quarts et a l’esprit libre pour se consacrer à la défense de son titre. Cette année Lyon (1er, 35 points) et Montpellier (3ème, 33 points) sont ses principaux rivaux puisque Charleville-Mézières (4ème, 31 points) et surtout Villeneuve d’Ascq, le Champion précédant, (7ème, 28 points), semblent être rentrés dans les rangs. Les trois clubs sont au coude à coude mais ni Lyon (3 défaites), ni Bourges (4 défaites), ni Montpellier (5 défaites), ne dominent le Championnat. Cette saison Bourges a perdu deux de ses quatre matchs au Prado contre Montpellier (65-89) et contre Lyon (63-67) et les deux autres à Lyon (67-53) et à Charleville-Mézières (75-73). Landerneau (79-62), Charleville-Mézières (73-68), Mondeville (98-37), Basket-Landes (100-65), Villeneuve d’Ascq (76-65), Roche-Vendée (82-55), Nantes (90-51) et Hainaut (104-67), sont tombés, de plus ou moins haut, au Prado. Les Tangos se sont imposés à Roche-Vendée (69-90), à Nantes (52-108), au Hainaut (70-50), à Tarbes (49-61), à Landerneau (55-83), à Mondeville (49-64) et à Basket-Landes (66-73). Après son échec à Lyon, Bourges a enchaîné huit victoires consécutives avant de chuter trois fois de rang, dont deux au Prado contre Montpellier (J 11) et Lyon (J 13) et à Charleville-Mézières (J 12). Depuis les Berruyères restent sur six victoires consécutives dont la dernière à Basket-Landes.

Fiche technique de Bourges

Coach : Olivier Lafargue

Trois arrivées : Lisa Berkani* (Mondeville), Nayo Raincok-Ekuwe (Nantes), Iliana Ruppert (CFBB)

Cinq départs : Valériane Ayayi (Prague), Laïa Palau (Gérone), Diandra Tchatchouang (Montpellier), *Lisa Berkani (Villeneuve d’Ascq)

Océane Montpierre (Prêt Roche-Vendée)

Sept restent : Cristina Ouvina, Kristen-Brooke Sharp, Marine Johannes, Sarah Michel, Katherine Plouffe, Alexia Chartereau, Elodie Godin

*Le staff et le Président ont libéré Lisa Berkani, barrée au poste 1 par Ouvina, Sharp mais aussi par Johannes et Michel qui assurent également la mène.

Effectif : Neuf joueuses

Poste 1

N° 5 : Cristina Ouvina : 29 ans, 1,77 m, internationale espagnole (6,44 points, records 14 points, 2/2 et 3 fois 2/3 à 3 points, 3 double, 7 passes décisives)

N° 32 : Kristen-Brooke Sharp : 38 ans, 1,75 m, Franco-Américaine (6,8 points, records 2 fois 16 points, 4/4 à 3 points, 7 double, 7 passes décisives)

Poste 1-2

N° 23 : Marine Johannes  : 24 ans, 1,77 m, internationale (14,6 points, records 24 points et 4 fois 20 points, 5/7 et 5/8 à 3 points, 15 double)

Poste 2

N° 17 : Sarah Michel : 30 ans, 1,80 m, internationale (8,3 points, records 15 points, 2 fois 2/4 à 3 points, 10 double, 8 passes décisives)

Poste 4/5

N° 11 : Alexia Chartereau : 21 ans, 1,91 m, internationale (10,5 points, records 19 points, 4/4 à 3 points, 10 rebonds, 11 double, 1 double-double

N° 33 : Elodie Godin : 34 ans, 1,90 m, internationale (6,06 points, records 15 points, 11 rebonds, 3 double)

N° 21 : Katherine Plouffe : 27 ans, 1,91 m, internationale canadienne (9,35 points, records 2 fois 16 points, 1/1 à 3 points, 10 doubles, 8 rebonds, 5 passes décisives)

N°4 : Nayo Raincok-Ekuwe : 28 ans, 1,88 m, Internationale canadienne (11,63 points, records 25 points, 2 fois 2/3 à 3 points, 14 rebonds, 11 double)

N° 12 : Iliana Ruppert : 18 ans, internationale U17, U18 (4,33 points, records 12 points, 1/1 à 3 points, 11 rebonds, 2 double)

Jean-Jacques Lasserre