Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

Tarbes-Basket-Landes, samedi 20h00 au Quai de l’Adour

samedi 9 mars 2019 par Rédaction

Derby acte sept !

Ce samedi ce sera la septième* rencontre de la saison entre les deux équipes et Tarbes en a gagné quatre. Mais sur ces quatre victoires, trois ont été remportées dans les Landes. Trois victoires, dont deux de prestige en Eurocup et une en Coupe de France. Cette fois, les deux équipes se retrouvent en Championnat avec des objectifs différents. Basket-Landes (5ème 26 points) joue pour conserver sa place dans le haut du tableau et Tarbes (8ème 24 points) pour assurer sa place en Play-Offs.

*Résultats 2018-2019

Un gagné et un perdu en matchs amicaux : 57-64 à Tarbes et 63-66 à Mont-de-Marsan

Deux gagnés en Eurocup : 71-69 à Tarbes et 73-84 à Mont-de-Marsan

Un gagné en Coupe de France : 62-66 à Mont-de-Marsan

Un perdu en Championnat : 78-58 à Mont-de-Marsan

Quatre sur six pour le TGB

Cette année, le TGB a mis fin à une série de série de six défaites, dont trois la saison dernière (54-50 en amical, 60-63 et 71-67 en championnat) et trois il y a deux ans, (77-51 et 78-84 en championnat et 63-72 en Coupe de France). Mais les Tarbaises restent sur cinq défaites consécutives en Championnat et une victoire serait certainement un sésame pour les Play-Offs. Ce serait aussi la première victoire de la saison face à un des six premiers, puisque Lyon (48-89), Bourges (49-61), Villeneuve d’Ascq (62-79) et Charleville-Mézières (56-63), se sont imposés au Quai de l’Adour cette saison. Au match Aller dans les Landes, Tarbes s’est incliné (78-58) avant de prendre sa revanche trois jours après en Eurocup et de confirmer un peu plus tard en Coupe de France.

François Gomez essaie de dédramatiser l’enjeu

Les Landaises seront donc remontées et revanchardes, ce samedi au Quai de l’Adour. François Gomez le sait et il a essayé de faire tomber la pression qui pèse sur ses joueuses. Une pression qui les inhibe peut-être au niveau de l’adresse. Car même si les joueuses ont répondu présent en agressivité, l’adresse les a plombées lors des deux dernières sorties contre Charleville-Mézières. A la conférence de presse de samedi dernier, le coach bigourdan a minimisé les conséquences d’une éventuelle défaite. « En Championnat, on a assuré l’essentiel et on ne va pas descendre en Ligue 2, je peux vous l’annoncer, à moins qu’un Tsunami vienne ravager Tarbes. Qu’on soit en Play-Offs ou en Play-Downs, en toute honnêteté, peu importe. Peu importe, parce que si on va en Play-Offs, on va jouer le premier où le deuxième et le TGB n’a pas prouvé, une seule fois de la saison, qu’il était en mesure de renverser des montagnes. Donc, Aller en Play-Offs, c’est bien, mais si on va en Play-Downs, on offrira plus de matchs et des matchs intéressants. Vraiment, c’est autre chose et on en reparlera certainement plus tard. L’objectif, aujourd’hui pour moi, c’est de préparer l’avenir. Avec quelle équipe, quelles joueuses ? Travailler, profiter de cette fin de saison pour qu’on soit plus à l’aise qu’on peut l’être cette année. » Une déclaration faite dans le but de dédramatiser la rencontre de samedi, car on connaît trop l’attachement de François Gomez à la compétition européenne pour le croire sur parole. D’autant qu’il sait mieux qu’aucun autre que les joueuses font leurs premiers choix sur les équipes qui disputent une compétition européenne. D’autant qu’une place dans les Play-Off, même la huitième, peut déboucher sur une place en Eurocup. Cette année trois clubs ont disputé l’Euroligue et cinq l’Eurocup, dont Nantes, qui a terminé huitième la saison dernière.

Place aux play-offs

Mais du côté des joueuses, malgré la déception, l’envie de se rattraper aussitôt était déjà dans les têtes comme le déclarait aussi en conférence de presse Margaux Galliou-Loko. « Il faut se remettre la tête à l’endroit, et penser maintenant à la réception de Basket-Landes. Cela va être un gros derby et celui-là, on va aller le chercher. » Aby Gaye confirmait l’envie des joueuses de terminer aux huit premières places : « Oui, c’est vraiment l’objectif du groupe de partir en play-offs, c’est la dernière compétition sur laquelle on est engagées, il reste cinq matchs de championnat, il faut que l’on donne tout jusqu’à la fin. » Et François Gomez qui est avant tout un compétiteur sera, n’en doutons pas, dans le même état d’esprit. Surtout lors du Derby du Sud-Ouest, où tous les projecteurs seront tournés vers Tarbes. D’ailleurs ses récentes déclarations à la presse locale, vont dans ce sens, puisqu’il entend tourner la page pour se reconcentrer sur le championnat.

Céline Dumerc, le facteur x

Avec Basket-Landes, c’est une histoire compliquée où l’engagement et l’agressivité priment et un facteur x Céline Dumerc qui peut tout débloquer à tout instant. En plus de ses qualités de joueuse hors norme, l’ex-capitaine de l’Equipe de France pèse de tout son poids sur les décisions arbitrales sujettes à caution. Une Céline Dumerc qui a à cœur de réussir dans la salle qui l’a vue grandir et devant sa famille et une foule d’amis. Bref un match jamais comme les autres, dans une ambiance de folie avec de nombreux supporters landais.

Basket-Landes reste sur deux défaites

Cinquième au classement avec 26 points ( 9 victoires, 8 défaites), Basket-Landes, sur ses neuf victoires en a remporté huit à domicile contre Landerneau (84-68), Mondeville (68-57), Charleville-Mézières (65-60), Tarbes (68-58), Villeneuve d’Ascq (71-59), Roche-Vendée (69-64) et Nantes (93-70) et deux à Nantes (72-79)et à Landerneau (53-54). Les Landaises se sont inclinées deux fois à Mitterrand contre Montpellier (81-86) et contre Lyon (64-69) et cinq fois en déplacement à Roche-Vendée (88-80), à Lyon (89-66), à Bourges (100-65), au Hainaut (72-71) et à Mondeville (57-51). Les Landaises restent sur deux défaites, dont une lourde à Charleville-Mézières (- 20) et une de justesse chez elles face à Lyon (- 4). Des raisons de plus pour se montrer revanchardes face aux Tarbaises. 

Effectif : Onze joueuses

Coach : Cathy Melain

Poste 1

N° 10 : Camille Aubert : 30 ans, 1,71 m, ex-internationale U16 (3,5 points, record 10 points, 2/4 à 3 points, 4 fois 4 passes décisives)

N° 9 : Céline Dumerc : 37 ans, 1,69 m, internationale (11,4 points, records 25 points, 3/4 à 3 points, 8 rebonds, 10 passes décisives, dix double)

N ° 6 : Alexia Plagnard : 29 ans, 1,70 m, ex-internationale U16, U18 (2,5 points, record 6 points, deux fois 5 passes décisives) Blessée depuis la 4ème journée

N° 8 : Aminata Konate  : 29 ans, 1,68 m, (3,3 points, records 8 points, 2/2 à 3 points, 4 passes décisives)

Poste 1-2

N° 14 : Claire Parisi : 20 ans, 1,70 m (3 matchs)

Poste 2-3

N° 5 : Romana Hejdova  : 31 ans, 1,84 m, internationale tchèque (9,6 points, records 17 points, 5/10 à 3 points, 9 rebonds, sept double, 5 passes décisives)

N° 4 : Mamignan Touré  : 25 ans, 1,83 m, internationale U16 à U20 (12,2 points, records 20 points, 4/5 à 3 points, dix double)

Poste 3

N° 12 : Marie-Bernadette Mbuyamba : 26 ans, 1,84 m, ex-internationale U17 (4 points, record 2 fois 8 points)

Poste 3-4

N° 11 : Mailis Pokk  : 26 ans, 1,82 m, internationale estonienne, (3,8 points, record 9 points), blessée lors des deux dernières journées

Poste 4

N° 21 : Miranda Ayim : 31 ans, 1,90 m, internationale canadienne (13,8 points, records 21 points, 13 rebonds, 3/3 à 3 points, quatorze double)

Poste 4/5

N° 7 : Marie-Michèle Milapie : 23 ans, 1,92 m, internationale U18 et A’ (7,6 points, records 17 points, 10 rebonds, quatre double)

Poste 5

N° 13 : Markeisha Gatling  : 27 ans, 1,96 m, USA, (7,5 points, records 16 points, 8 rebonds, six double)

Jean-Jacques Lasserre