Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Tarbes-Valence d’Agen, samedi à 18h30 à Trélut

jeudi 28 février 2019 par Rédaction

Un match déjà capital

A cinq journées de la fin avec deux derbys au programme la réception de Valence d’Agen s’annonce cruciale. C’est un premier match capital pour l’avenir sportif du TPR, après la mise à l’écart de Mickaël Etcheverria suite à la défaite à Nafarroa et à un non respect des consignes de jeu. Avec ses huit points de pénalité, Tarbes (7ème, 40 points) se retrouve dans la zone orange où les défaites, surtout à domicile, sont interdites sous peine de se retrouver en zone de relégation. Un match piège, compte tenu des circonstances, contre une équipe classée dernière. Une équipe qui viendra, sans pression, avec l’idée en tête de surprendre un adversaire en proie à des dissensions internes. Surtout si le public, compte du contexte, boude et ne vient pas supporter ses joueurs en nombre.

Les joueurs mis devant leurs responsabilités

Le Président Terré a mis les joueurs devant leurs responsabilités et ceux ci devront faire preuve de professionnalisme et oublier d’éventuelles divergences. Jusqu’à présent, pour diverses raisons, tout le monde ne tirait pas dans le même sens. Le discours présidentiel a été clair, ceux qui traîneront des pieds seront laissés sur le bord de la route. Ceux qui mouilleront le maillot auront de grandes chances de se voir proposer un contrat en fin de saison. Le ballon est donc dans leur camp. A eux de prouver qu’ils méritent de rester la saison prochaine.

Une équipe qui a des valeurs

Valence d’Agen occupe, à égalité avec Nafarroa, le fauteuil de relégable avec 33 points (6 victoires, 5 bonus, dont 1 offensif). Les Tarn-Garonnais, sont plombés par trois défaites à domicile contre Bagnères (10-27), Albi (12-27) et Saint-Jean-de-Luz (10-12) mais ils se sont offerts le Champion de France Lavaur (12-9), Tarbes (26-24), Marmande (31-21), Oloron, avec le bonus offensif (31-0), Anglet (25-6) et Tyrosse (46-26). Valence d’Agen a perdu toutes ses rencontres en déplacements à Anglet (29-26), à Saint-Jean-de-Luz 36-19), à Tyrosse (21-8), à Nafarroa (22-20), à Lannemezan (24-14), à Bagnères (25-10), à Albi (53-13) et à Lavaur (14-8). Mais les Tarbais devront avoir en tête, que contrairement à eux, les Tarn-Garonnais ont ramené le bonus défensif d’Anglet, de Lavaur et de Nafarroa !!! Dont méfiance face à une équipe qui a des valeurs et qui, depuis la phase Retour, a battu nettement Anglet et Tyrosse et a perdu de peu contre Saint-Jean-de-Luz et à Lavaur. De plus Valence d’Agen sort d’un match enlevé avec six essais marqués contre Tyrosse...

Une équipe joueuse

Une équipe qui fait du jeu, avec 38 essais dont 23 par les trois-quarts, six pour le demi-de-mêlée Dulay (passé par les Espoirs de Tarbes) et cinq pour le centre Minguillon, mais qui se découvre aussi avec 36 essais encaissés. Mais les Valenciens n’ont pris que six essais à Albi où ils en ont rendu trois. Sur les deux matchs, ils n’ont pris que dix essais contre cinq ! Dernièrement, ils ont mis deux essais à Saint-Jean-de-Luz sans en en prendre. Devant Fofana, qui avait marqué en force contre Tarbes, en est à quatre essais. Pour beaucoup d’observateurs, l’Avenir Valencien n’est pas à sa place au classement et va tenter de le prouver. D’autant que Tarbes a eu du mal lors de ses dernières sorties à Trélut contre Saint-Jean-de-Luz et Tyrosse. Le déplacement en Bigorre ne fait plus peur aux adversaires du TPR depuis la phase Retour. D’autant que les Tarbais restent sur deux défaites à Marmande et surtout à Nafarroa et les Valenciens vont se ruer dans la faille..

Un passé rugbystique

Comme beaucoup des clubs de Fédérale 1 et de cette Poule 2, Valence d’Agen a connu le Groupe A qui regroupait les meilleurs clubs qui évoluent aujourd’hui en Top 14 ou en Pro D2. Et Tarbes, même du temps de sa splendeur, s’est cassé le nez au Stade Baylet. Le professionnalisme a tué en premier le rugby des petites villes avant de s’attaquer aujourd’hui à celui des villes moyennes. Des joueurs de la trempe de Fabien Barcella, Lionel Faure, Christophe Guiter, Konstantin Rachkov, Sergueï Sergueïev, ont porté le maillot de l’Avenir Valencien, tout comme Marcel Laurent l’ex-Vice-Président de la FFR. Valence d’Agen est une valeur sûre de la Fédérale 1 qui est sorti, la saison dernière, N°7 au plan national, avant d’être éliminé par Lavaur, le futur Champion de France, en huitièmes. Avec un budget de l’ordre de 900 000 €, l’Avenir Valencien compte cinq joueurs sous contrat fédéral à temps plein et s’entraîne trois fois par semaine (mardi, mercredi, vendredi), le lundi étant consacré aux soins et d’autres jours à la vidéo et à la muscu. Le reste des joueurs sont des pluri-actifs qui travaillent et vivent à Toulouse, Agen ou Montauban, car Valence d’Agen est une petite bourgade de 4 500 habitants. Beaucoup, si ce n’est la grande majorité des joueurs, sont issus de l’école de rugby du club. Malgré la proximité d’Agen, la concurrence est rude avec Marmande, Fleurance, Castelsarrazin et Bon-Encontre. De plus Agen fait partie de la Ligue de Nouvelle-Aquitaine alors que Valence d’Agen est en Occitanie, ce qui ne facilite pas les rapports malgré les vingt kilomètres qui séparent les deux clubs. Par contre Valence d’Agen subit la concurrence de Montauban et d’Agen au niveau de ses meilleurs jeunes.

Neuf départs pour sept arrivées

Des départs compensés par le recrutement du pilier Daniel Gouveia (Graulhet), des seconde ligne Jonathan Nugent (Bergerac) et Tom Herenger (Limoges), du troisième ligne Masima Samisosa (Limoges), de l’ouvreur/demi-de-mêlée, Jonathan Bensalla (Lombez-Samatan), des trois-quarts Maxime Meneghini (Limoges) et Frank Fresnada (de retour d’Aubenas)

 

Effectif 2018-2019

 Staff

Manager  : Sylvain Decon

Directeur Sportif, en charge des Avants : Olivier Laurent

Trois-quarts : Adrien Figueiredo

 Pilier

Lucas Hernandez : 24 ans, 1,78 m, 105 kg, 13 matchs, 11 titulaires, 1 essai

Giorgi Marveliani : 24 ans, 1,82 m, 117 kg, Ex-Espoirs Agen, international georgien U23, 17 matchs, 12 titularisations

Daniel Gouveia : 29 ans, 1,79 m, 102 kg, ex Graulhet, 15 matchs, 6 titularisations

Martin Taeae : 27 ans, 1,83 m, 125 kg, 13 matchs, 5 titularisations

Marcus Maarman  : 26 ans, 1,81 m, 112 kg, Sud-Africain, 9 remplacements, 1 essai

 

 Talonneur

 Christian Flanquart : 29 ans, 1,70 m, 100 kg, 7 matchs, 2 titulaires

Thomas Gaston : 28 ans, 1,86 m, 110 kg, (Ex-Espoirs Agen), 11 matchs, 4 titulaires, 1 essai

Salem Khanfous  : 25 ans, 1,80 m,97 kg, international tunisien, 15 matchs, 12 titulaires, 2 essais

Adrien Decaunes  : 19 ans, 1,86 m, 95 kg, 1 match, Albi 65ème

Aurélien Fioretti : 1 match à Saint-Jean-de-Luz 54ème

 

Deuxième ligne

Luciano Aisake : 32 ans, 1,92 m, 105 kg (10 matchs, 10 titularisation 7 matchs de suspension) 1 essai

Jean-Luc Salsé : 38 ans, 1,88 m, 105 kg, 14 matchs, 3 titularisations

Tom Herenger : 22 ans, 1,93 m, 108 kg, Ex Limoges International belge, 7 matchs, 5 titularisations

Jonathan Nugent : 34 ans, 1,95 m, 117 kg, Angleterre, 14 matchs, 14 titulaires

 

Troisième ligne

Sébastien Gorry : 33 ans, 1,84 m, 93 kg, 16 matchs, 14 titulaires, 2 essais

Yves Lescout : 24 ans, 1,90 m, 90 kg, 16 matchs, 16 titulaires, 1 essai

Tuini Anania : 29 ans, 1,85 m, 87 kg (ex-Espoirs Agen) 12 matchs 5 titularisations

Joffrey Delkus : 24 ans, 1,94 m, 104 kg, trois feuilles de matchs dont 20’ contre Albi

Masima Samisosa : 32 ans, 1,90 m, 123 kg, Ex-international tongien, 9 matchs, 6 titulaires, 1 essai

Abdelkarim Fofana : 1,86 m, 98 kg, 15 matchs, 14 titulaires, 4 essais

Iverik Hahn : 1 match à Saint-Jean-de-Luz 76ème

 

Demi-de-mêlée

Ismael Nassik : 25 ans, 1,74 m, 77 kg, 8 matchs, 2 titularisations, international marocain

Guillaume Dulay : 33 ans, 1,78 m, 82 kg (Ex-Espoirs Tarbes et Montauban), 17 matchs, 15 titularisations, 6 essais

Léo Davin : 4 feuilles de matchs, dont 20’ contre Albi

 

Ouvreur

Thomas Bouyxou : 24 ans, 1,91 m, 91 kg (Ex Espoir Tarbes et Toulouse) 17 matchs, 13 titularisations, 2 essais

Jonathan Bensalla : 27 ans, 1,80 m, 76 kg (Ex Lombez-Samatan) 11 matchs, 4 titularisations, 1 essai

Benjamin Borderies : 24 ans, 1,80 m, 75 kg (3 matchs, 3 titularisations)

 Trois-quarts

Jason Deschamps : 23 ans, 1,80 m, 82 kg, (Ex-Espoirs Agen), 4 matchs, 4 titulaires, 2 essais

Damien Furini  : 27 ans, 1,87 m, 88 kg, (Ex-Espoirs Agen), 13 matchs, 12 titulaires, 2 essais

Bastien Lacombe : 30 ans, 1,82 m, 88 kg, 9 matchs, 8 titulaires

Kevin Lecareux : 27 ans, 1,79 m, 93 kg, 13 matchs, 10 titulaires, 1 essai

Gautier Minguillon : 24 ans, 1,77 m, 89 kg, international espagnol, 14 matchs, 14 titularisations, 5 essais

Frank Fresnada : 24 ans, 1,88 m, 92 kg, ex-Aubenas, 13 matchs, 8 titularisations, 1 essai

Maxime Meneghini : 25 ans, 1,83 m, 90 kg, (ex-Limoges et Espoirs Castres), 15 matchs, 15 titularisations, International algérien, 2 essais

François Tardieux : 23 ans, 1,83 m, 86 kg, (ex-Espoirs Colomiers et Agen), 14 matchs, 11 titularisations, 2 essais

Jean-Jacques Lasserre