Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

LFB 16ème journée : Nantes-Tarbes, dimanche à 15h30

samedi 16 février 2019 par Rédaction

Match capital pour la huitième place !

C’est à un véritable match couperet pour la huitième place que vont se livrer les Nantaises (10ème avec 20 points) et les Tarbaises (8èmes avec 21 points). Si l’an dernier, les deux équipes s’étaient qualifiées pour les Play-Off, cette année Roche-Vendée (6ème avec 22 points), s’est invitée à la fête. Dans le même temps, le Hainaut (9ème avec 21 points) va à Lyon, la Roche-Vendée reçoit Montpellier et Landerneau (11ème avec 20 points) accueille Villeneuve d’’Ascq. Une victoire permettrait au vainqueur de respirer si la logique sportive est respectée. Le TGB aura le match européen contre Lyon (95-68) à digérer physiquement et moralement. Prendre près de 100 points n’est jamais facile à digérer même devant la meilleure équipe française du moment. Mais François Gomez a bien géré son effectif en faisant beaucoup tourner et en donnant du jeu aux joueuses de rotations. Malgré une adresse trop moyenne, les Tarbaises ont réussi à passer 68 points à Lyon dans un match très enlevé. Un TGB qui perd de moins en moins de ballons et qui offre moins de points faciles à ses adversaires.

Nantes fragile à domicile

Un atout, avec le rythme, qui pourrait être décisif contre Nantes, qui a du mal à assurer à domicile où Basket-Landes (72-79), Bourges (52-108), Roche-Vendée (62-78) et Montpellier (75-102) se sont imposés. Mais Nantes, contrairement à Tarbes, a battu Villeneuve d’Ascq (74-69) et surtout Lyon (74-72) pour le dernier match de l’année le 22 décembre à la veille des Fêtes de fin d’année. Depuis, les Lyonnaises sont invaincues ! Outre trois succès à domicile avec le Hainaut 88-71, Nantes a gagné à Mondeville (64-65) et à Landerneau (68-76). Les autres défaites ont été concédées à Montpellier (85-69) lors de l’Open, au Hainaut (72-63), à Tarbes (60-57), à Charleville-Mézières (83-65), à Villeneuve d’Ascq (72-61) et à Basket-Landes (93-70). De plus Nantes, sera handicapé par l’absence de ses deux intérieures Médenou et May*, si le joker médical de l’Américaine n’est pas qualifié.

Avantage moral à Tarbes

Tarbes, ces dernières saisons, a pris la main avec quatre victoires, (59-72 et 74-56) la saison dernière et cette saison 60-57 au match Aller et 63-74 en Coupe de France. Le match Aller s’était disputé au couteau, car après avoir été distancées de 17 points, 48-31 (25ème), les Nantaises étaient revenues à un point 52-51 (36ème) avant de céder de peu 60-57. Par contre en Coupe de France, Tarbes avait maîtrisé la rencontre de bout en bout après un premier quart-temps perdu 23-20. Les Nantaises, qui ont repris le point-average au Hainaut, tenteront d’en faire autant contre Tarbes en s’imposant avec plus de 3 points d’écart. Les Tarbaises n’auront pas besoin de calculer et viseront avant tout la victoire, synonyme sans doute de Play-Off, car elles mettraient leurs rivales à deux points.

Un effectif remanié

Emmanuel Coeuret, avec le départ de six joueuses ; Shona Thornburn à Mondeville, Lidija Turcinovic à Lyon, Nayo Raincock-Ekunwe à Bourges, Margaret Skuballa (arrêt), Ambrosia Anderson, Katia Clanet (Université, USA) , a dû reconstruire son équipe autour de trois joueuses (Camille Lenglet, Maud Medenou, Amandine Michaud). Avec le recrutement d’Ana Suarez (Tarbes), Shaqwedia Wallace (Waregem, Belgique), Michaela Stejskalova (Poznan, Pologne), Briana Day (Namur, Belgique), Clarince Djaldi-Tabdi (Angers), Nabala Fofana (INSEP), Nantes possède une belle équipe qui a peut-être payé, en début de saison, sa participation à l’Eurocup.

Un effectif équilibré et dangereux

Emmanuel Coeuret dispose d’un effectif équilibré capable de répondre à Tarbes sous le cercle avec Medenou (16 points contre Hainaut et six double), même s’il a perdu sur blessure Day* (24 points contre Basket-Landes, cinq double au rebond 12, 12, 13, 13, 14). Djaldi-Tabdi, (15 et 14 points, lors des deux derniers matchs), voire la jeune Fofana (1,92 m, deux double lors des quatre derniers matchs) ont pris de l’assurance. Inutile de présenter l’ex-meneuse tarbaise Ana Suarez et sa grinta, capable de faire basculer un match (deux fois 4/5 à 3 points, 16 points de moyenne sur les deux dernières sorties). Wallace, est de la même trempe (16 points de moyenne sur les quatre derniers matchs). L’internationale tchèque Stejskalova, (11 points de moyenne, dont 17 points contre Landerneau) et Lenglet (11 points contre Villeneuve d’Ascq) sont aussi à surveiller. Nantes, avec Wallace, Suarez, 18 paniers chacune, Michaud 17 paniers et Stejsskalova 13 paniers, est une équipe capable de faire mal à 3 points.

*L’Américaine (rupture des ligaments de la cheville), out jusqu’à la fin de la saison a été remplacée par sa compatriote Rachel Hollivay (25 ans, 1,96 m) qui arrive de Liaoning (Chine). L’intérieure américaine qui a joué en WNBA à Atlanta a aussi évolué en Turquie, en Corée du Sud, au Montenegro et en Equateur... Emmanuel Coeuret espère pouvoir la faire débuter contre Tarbes, s’il reçoit sa lettre de sortie à temps.

 

Effectif 2018-2019

Coach : Emmanuel Coeuret

Poste 1

N° 1 : Ana Suarez : Espagne, 31 ans, 1,70 m, (Moy. 11,3 points, 5,4 passes décisives, records 20 points contre Lyon, quatre fois 8 passes décisives, deux fois 4/5 à 3 points, onze double)

N° 7 : Camille Lenglet : 20 ans, 1,69 m, internationale U18 (Moy. 5 points, record 11 points contre Villeneuve d’Ascq, deux double)

Poste 2/3

N° 13 : Shaqwedia Wallace : USA, 32 ans, 1,75 m (Moy. 16 points, records 25 points contre Roche-Vendée, 3/4 à 3 points, dix double)

N° 5 : Amandine Michaud : 20 ans, 1,74 m, internationale U18 (Moy. 4 points, records 16 points contre Villeneuve d’Ascq, 4/5 à 3 points contre Montpellier, deux double)

Michaela Stejskalova : Tchèque, 31 ans, 1,86 m, internationale, (Moy. 11 points, records 17 points contre Landerneau, 3/7 à 3 points, quatre double)

Poste 4/5

N° 9 : Clarince Djaldi-Tabdi : 23 ans, 1,84 m, internationale U16, U18, U19, U20, (Moy. 5,9 points, records 15 points, 11 rebonds, quatre double)

N° 8 : Maud Medenou : 28 ans, 1,89 m, internationale U16, (Moy. 9,3 points, Records 16 points contre Hainaut, 11 rebonds contre Villeneuve d’Ascq, six double, deux double double)

N° 3 : Briana Day : USA, 23 ans, 1,95 m (Moy. 11,4 points, 8,7 rebonds, Records 24 points, 14 rebonds, six double, quatre double-double). Saison terminée.

N° 21 : Nobala Fofana : 18 ans, 1,92 m, internationale U16, U18 (Moy. 8 points sur ses quatre derniers matchs, dont deux double, record à 12 points)

Rachel Hollivay : USA, 25 ans, 1,96 m, joker médical de Day

Jean-Jacques Lasserre