Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

TPR : Les réactions présidentielles après les notifications

lundi 4 février 2019 par Rédaction

Lionel Terré et Frank Hueber n’ont pas été surpris par la notification de la FFR reçue vendredi et communiquée aux joueurs avant leur départ pour Marmande. C’est celle qui était ressortie de la fameuse rencontre de Narbonne, début janvier, à l’initiative de Lionel Terré qui avait tenu à mettre les choses à plat avec Thierry Murie. Le TPR, (qui été entendu sur le maintien et la participation au Du Manoir), ne fera donc pas appel des huit points de pénalités. Une sage décision qui permettra de reprendre des relations apaisées avec la FFR qui a toujours eu le dernier mot jusqu’à présent. On l’a vu en 2016, lorsque le TPR (4ème) avait été interdit de disputer les demi-finales d’Accession et avait fait Appel devant le CNOSF et le Tribunal Administratif. Du coup, dans l’attente d’un référé qui aurait pu être positif, la FFR avait aussitôt relégué Tarbes en Fédérale 2 ! Il avait fallu que Gérard Trémège, organise une réunion avec Thierry Murie, en présence de Michel Pélieu et des chefs des grosses entreprises locales, pour que la sanction administrative soit levée. De plus entamer un nouveau bras de fer aurait, une fois de plus, retardé le recrutement et la perte de joueurs comme lors des précédentes inter-saisons. Sans compter les partenaires qui ont besoin d’être rassurés pour s’engager financièrement.

A nous de respecter le règlement et d’être dans les clous

Lionel Terré et le club attendaient avec impatience la notification officielle des sanctions, qui auraient dû parvenir depuis longtemps : « Enfin, c’est arrivé et maintenant on sait sur quoi se baser pour prépare l’avenir. Thierry Murie, qui est un homme de parole, nous avait prévenus de la sanction et il a respecté ce qu’il nous avait dit. Maintenant, c’est à nous de respecter le règlement et d’être dans les clous pour la saison prochaine et de bâtir notre projet. » Frank Hueber confirme que cette incertitude avait pesé. « C’est surtout les partenaires, les Institutions, la Mairie, le Conseil Départemental, qui pouvaient, et c’est normal, se poser des questions, quand la presse parle des sanctions et du futur du club. Aujourd’hui, le projet est toujours le même, et au moins, on sait où on va et maintenant, on n’aura plus de surprises. Jusqu’à présent on était, souvent, avec les surprises de nouvelles affaires et ça, c’était difficile à gérer. » C’est la confirmation explicite que toutes les dettes du passé avaient bien été soldées par l’ancien Président Antoine Nunes et que le club repart sur de nouvelles bases avec la FFR.

Le recrutement va reprendre

Le recrutement va pouvoir reprendre et notamment la prolongation de la dizaine de joueurs que le club souhaite garder en priorité. Des joueurs reçus pendant la trêve hivernale et qui avaient donné leur accord, à une ou deux exceptions près. Sachant que les joueurs en question n’avaient pas refusé mais qu’ils avaient demandé un délai de réflexion avant de s’engager. A l’annonce des sanctions fin décembre, le club avait de lui même repoussé la signature des contrats, par souci de transparence et de bonne foi. « Nous, on savait où on allait mais pour les joueurs, c’est plus serein de leur dire qu’on va pouvoir repartir sur un projet en Fédérale 1 avec une accession en Pro D 2, possible l’année suivante. » Lionel Terré précise : « On veut garder une équipe avec vingtaine de joueurs pro comme on l’a confirmé aux joueurs. Au niveau du budget maintenant, on sait ce qu’on peut faire et ce que l’on sait faire. On sait qu’avec ce budget là, on peut avoir une vingtaine de joueurs pro. Il y a une enveloppe et c’est Yannick Vignette, qui doit bâtir son équipe avec cette enveloppe. » L’échéance du 31 décembre avec remise des comptes définitifs le 31 janvier a été suivie à la lettre. « S’il y avait un souci, on aurait été relégué en Fédérale 3 » précise Lionel Terré. « La Fédé attendait d’avoir nos comptes du premier semestre pour valider notre place en Fédérale la saison prochaine. »

Construire une équipe compétitive

Car avant d’envoyer la notification, la FFR a attendu d’avoir reçu les comptes arrêtés au 31 décembre. « Ce qui veut dire qu’à la phase intermédiaire, on n’a aucun souci. On n’est pas riche, mais on n’a pas de dettes (rires...) », souligne le Président Terré. Ce qui ne veut pas dire que TPR peut se reposer sur ses lauriers, car les comptes devront aussi être dans le vert le 30 juin. Les entreprises qui se sont engagées devront donc respecter leurs engagements malgré les difficultés économiques liées à la crise des Gilets Jaunes. De plus, les entreprises vont de nouveau être sollicitées pour préparer l’an II du projet de remontée en Pro D2. Un budget qui devra être supérieur ou au moins égal aux 1,7 M€ de cette année, hors Association. « C’est un travail de tous les jours. On continue à travailler le projet avec un budget plancher, c’est à dire le niveau le plus bas pour pouvoir construire une équipe compétitive l’année prochaine en Fédérale 1. Par contre, on va créer un projet à trois ans, avec la volonté d’aller chercher la Pro D2 avec un budget plafond. C’est-à-dire d’aller le plus haut possible, en termes de moyens. » Dans le projet, l’Association doit devenir le vivier des futurs pros du TPR avec des joueurs capables d’évoluer à tout moment en première. « Depuis le début, on dit qu’on fera fonctionner ce club avec l’Asso et on doit travailler main dans la main, pour mutualiser les ressources et avoir un objectif commun, parce que les ressources ne sont pas extensibles. »

Jean-Jacques Lasserre