Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Tarbes-Landerneau, samedi à 20h00 au Quai de l’Adour

samedi 19 janvier 2019 par Rédaction

Sous le signe du rachat et de la revanche

Cette rencontre capitale, contre un adversaire direct au classement, devrait se dérouler sous le signe du rachat et de la revanche. Du rachat devant le public du Quai de l’Adour qui est ressorti sonné après la plus grosse défaite de l’histoire du club sur son parquet. Même si Lyon est sur une autre planète, cela n’explique pas l’ampleur du score. Les trois étrangères du TGB ont marqué 11 points au total (2 points de Bravard et de 9 points de Moss) et Prince, la meilleure marqueuse, n’a pas inscrit le moindre point ! A noter que les deux équipes étaient à 4 fautes contre 5 au terme du premier quart-temps et à 21 fautes contre 11 à la fin du match. Soit 17 fautes contre 5 ! Les Tarbaises se doivent d’offrir un autre visage et de retrouver le chemin de la victoire contre le promu, sous peine de s’offrir une fin de saison difficile avec les Play-Down en perspective. Le public, encore plus morcelé que pour la venue de Bourges se doit aussi de venir soutenir son équipe pour essayer d’inverser la tendance.

Un promu de qualité

Au classement, le promu, occupe une salvatrice huitième place, avec le Hainaut, avec 17 points (5 victoires, 7 défaites) à un point devant Tarbes et Nantes (4 victoires, 8 défaites). En cas de victoire, les Tarbaises reviendraient à égalité et un succès, avec douze points d’écart, permettrait au TGB (défait 73-62) de prendre le goal-average particulier en cas d’égalité en fin de saison. Landerneau a remporté ses cinq rencontres contre Tarbes (73-62), contre Hainaut (80-75), contre Mondeville (77-72), à Roche-Vendée (64-81), et surtout contre Montpellier (65-62), un succès qui vaudra son pesant d’or au décompte final. Les promues ont perdu trois fois chez elles, contre Lyon (58-89), contre Nantes (68-76) et contre Basket-Landes (53-54) et quatre fois en déplacement à Basket-Landes à l’Open (84-68), à Bourges (79-62) à Villeneuve d’Ascq (64-49), à Charleville-Mézières (80-75). Un beau parcours pour des promus qui découvrent la LFB, après avoir longtemps joué les premiers rôles en LF2. Ce sera d’ailleurs des retrouvailles entre les deux coachs François Gomez et Stéphane Leite, qui étaient adversaires il y a quatre saisons au niveau inférieur. Du côté de Tarbes, il ne reste plus aucune joueuse puisque Konteh vient d’arrêter. Du côté breton, Marie Butard, la figure emblématique du club de puis dix ans, est toujours en activité.

Des joueuses expérimentées et une perle

Stéphane Leite a effectué un beau recrutement avec deux joueuses expérimentées, l’ex-chouchou du Quai, Joyce Cousseins-Smith et Maggie Lucas, (qui tournait à plus de 18 points de moyenne lorsqu’elle jouait à Arras). Kamila Stepanova est aussi une joueuse expérimentée mais la perle c’est Kariata Diaby, qui jouait il y a deux saisons en NF2 et qui est devenue une des meilleures joueuses de LFB avec des stats d’étrangères ou d’internationales françaises.

Fiche technique Landerneau

Stéphane Leite

Quatre départs : Maud Stervinou (Toulouse LF2), Aija Brumermane (Riga, Lettonie), Asia Logan (Reims (LF2), Kelly Corre (Nice (LF2)

Six arrivées  : Kariata Diaby (Charnay, LF2), Joyce Coussens-Smith (Villeneuve d’Ascq), Kamila Stepanova (Györ, Hongrie), Maggie Lucas (Dallas), Shayla Cooper (Cegléd, Hongrie), puis Bria Homes (Polkowice)

Kariata Diaby internationale ivoirienne (23 ans, 1,92 m)

Kalila Stepanova, l’internationale tchèque (29 ans, 1,92 m) est bien connue en LFB (Basket-Landes 2012-2015, Toulouse 2015-2016, Villeneuve d’Ascq 2016-2017).

Maggie Lucas (27 ans, 1,78 m) retrouve la LFB après une saison à Arras (2014-2015) avec qui elle avait marqué 36 points contre Lyon et avait été la meilleure marqueuse de l’année. C’est une redoutable shooteuse à 3 points.

Shayla Cooper (23 ans, 1,88 m), a joué l’Eurocup avec Ceglèd et en liga espagnole à Caceres. L’américaine, a été remplacée après 7 journées par sa compatriote Bria Holmes.

Bria Holmes (24 ans, 1,85 m), après 4 années sous les couleurs de l’Université de Virginie, elle rejoint Atlanta en WNBA (7,8 points). Elle signe en 2017 à Polkowice qui dispute l’Euroligue (11 points). Après une pause maternité, elle est venue relancer sa carrière en France.

Quatre restent : Pauline Lithard, Elodie Naigre, Marie Butard, Victoria Majekodunmi

Effectif : Neuf joueuses

Poste 1

N° 11 : Pauline Lithard : 24 ans, 1,64 m, (4,3 points, records 10 points, 2/5 à 3 points, 7 passes décisives)

N° 4 : Joyce Cousseins-Smith : 30 ans, 1,65 m (11,6 points, records 28 points, 6/7 à 3 points, 2 x 9 passes décisives, 7 rebonds, six double)

N° 33 : Margaret Lucas : USA, 27 ans, 1,76 m (11 points, records 21 points, 4/10 à 3 points, dix double)

Poste 2

N° 8 : Marie Butard  : 32 ans, 1,72 m (4,5 points, records 15 points)

N° 64 : Victoria Majekodunmi : 22 ans, 1,75 m, internationale U18 et 3x3, (2,5 points, 4 x 4 points)

Poste 3

N° 13 : Elodie Naigre : 23 ans, 1,82 m, internationale U20, (4,92 points, records 14 points, deux double)

N° 9 : Bria Holmes : USA, 24 ans, (8,75 points, records 13 points, 3/6 à 3 points, en 4 matchs)

Poste 4

Shayla Cooper : USA, 23 ans, 1,88 m (8,86 points, record 25 points contre Tarbes, 3/5 à 3 points, 2 x 8 rebonds) coupée depuis la 7ème journée. Remplacée par Holmes

Poste 5

N° 22 : Kariata Daby : 23 ans, 1,93 m, internationale ivoirienne, (15,75 points, Records 27 points, 12 rebonds, dix double, un double-double

N° 7 : Kamila Stepanova  : Tchèque, 30 ans, 1,93 m, (7,42 points, records, 17 points, 11 rebonds)

Jean-Jacques Lasserre