Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Lavaur-Tarbes, dimanche à 15h00 au Stade des Clauzades

samedi 12 janvier 2019 par Rédaction

Les compos et les avis des entraîneurs

Lavaur

Mathieu Bonello : On ne peut pas se contenter d’être sixième

Le Champion de France se trouve en milieu de tableau, derrière les deux clubs ’’pros’’, Saint-Jean-de-Luz, Anglet et Tyrosse mais cette situation ne satisfait pas Mathieu Bonello . « Quand on est compétiteur, on ne peut pas se satisfaire d’être sixième. Maintenant, compte tenu des circonstances et d’une reprise tardive, on est satisfait d’être là. » Car après un titre fêté dignement pendant tout l’Eté et une préparation écourtée, les Tarnais ont démarré la saison par trois défaites, dont une à domicile contre Tyrosse qui n’est toujours pas digérée « C’est celle-là, qui nous fait mal » râle l’entraîneur qui a mieux accepté l’échec contre Albi. « C’était un derby et ils ont mis un point d’honneur à ne pas perdre contre le ’’petit’’, et on n’a pas su les renverser. C’est le premier match à la maison, contre Tyrosse qui me dérange réellement. »

 Trop de blessés depuis la reprise

Ensuite, peut-être à cause de cette préparation trop courte, les blessures se sont enchaînées, et aujourd’hui plusieurs joueurs font défaut. « Cela fait trois mois que je tourne avec douze blessés et là, on paye les pots cassés de la saison dernière. » Mais l’entraîneur ne regrette rien. « Je préfère être Champion et en accepter les aléas. Après, on a deux arrêts de joueurs qui sont partis pour du boulot à l’étranger. » Malgré la coupure hivernale, le staff n’a pas récupéré ses blessés. « Il faut faire le dos rond pendant cette période de janvier où on est en difficulté par le nombre de nos blessés. Il faut attendre le mois de février pour voir où on en est. »

 Sans pression du résultat

Lavaur, après son titre et ses divers aléas, joue sans aucune pression de ses dirigeants. « On n’a pas d’objectif de finir dans les trois premiers, on a juste à réaliser une bonne deuxième moitié de saison, avec les moyens du bord, pour essayer de se qualifier. Il ne faut pas qu’on se focalise sur les blessés. On aura toujours quinze mecs sur le terrain même si je suis obligé de faire des feuilles de matchs à 22 joueurs. C’est comme ça, il faut faire avec et ça doit servir à nous renforcer. » A l’exemple de Nafarroa, qui prend des raclées à l’extérieur mais qui, après deux défaites initiales contre Anglet et Saint-Jean-de-Luz, est invaincu chez lui. « Chez eux, c’est injouable, parce qu’ils mettent des valeurs, parce qu’ils ont à coeur de tomber les gros comme Albi chez eux. » Au nom des mêmes valeurs, Lavaur ne lâchera rien contre Tarbes. « On est dépourvu mais c’est comme ça et c’est à nous de nous préparer en conséquence. » Pour lui quatre équipes dominent la Poule. « On ne joue pas dans la même catégorie que Albi, Tarbes, Saint-Jean-de-Luz et d’Anglet, qui m’a fait forte impression. » Une Poule très compacte où derrière la bande des quatre tout est possible. « Tout le reste, je crois qu’on se vaut, mais nous, on n’est plus au niveau qu’on avait et pour l’instant, il faut faire le dos rond. »

 Reprendre l’année du bon pied

La venue de Tarbes, en cette période, inquiète Mathieu Bonello. « Aujourd’hui, est ce qu’on peut être à leur niveau ? Je n’en suis pas sûr. A cette heure, je ne sais pas quel est le niveau de mon équipe. Maintenant, on est chez nous et on doit essayer de reprendre l’année du bon pied. » L’ancien talonneur castrais n’a pas digéré la reprise à Tyrosse. « On a fait une première mi-temps catastrophique et on finit très mal le match. On a vraiment fait un match à l’envers. » Contre un club ’’pro’’ la motivation devrait être au rendez-vous d’autant qu’à Lavaur, c’est aussi une histoire d’hommes et de valeurs. Dans sa course à la qualification, prendre des points contre Tarbes serait un plus car, derrière les quatre équipes de tête, la course est ouverte. Tout est possible dans une Poule où le dernier est à sept points du septième. « Notre Poule est la plus équilibrée. C’est celle où, du cinquième jusqu’au douzième, tout le monde se tient. Aucune équipe n’est vraiment décrochée et on a même vu le premier qui a perdu chez le dernier », confirme Mathieu Bonello qui cependant regrette cette formule. « Je trouve que le calendrier du Championnat de Fédérale 1 ne favorise pas les performances de dimanches en dimanches. Je trouve que ce n’est pas équilibré de faire jouer des clubs pros avec des clubs amateurs, car il y a de trop gros écarts. »

Lavaur handicapé

Joint ce vendredi soir juste avant l’entraînement, Mathieu Bonello, qui a quatorze joueurs indisponibles, n’arrêtera son équipe que dimanche matin. « Je ne fais pas de la langue de bois, j’ai une équipe en l’air. On est à poil de partout. » Mais il nous a confirmé que ce serait le même groupe qu’à Tyrosse, dans lequel entre l’ailier Migayrou. En tenant compte de l’équipe alignée dans les Landes, avec entre parenthèses les joueurs qui sont entrés, voici l’équipe probable. Par rapport au match Aller, il manque le demi-de-mêlé Norkowski, le troisième ligne Cugier, le pilier Poo, et les remplaçants Vialatte, Lenfant, Albert et Hallinger. Par contre Queheille, le capitaine Nathan Lane, Marion, Tignères, Lasme et le pilier vétéran all-black Taumeopau (39 ans), seront présents.

Compos vauréenne (sous réserve)

1 Grolleau (Clermont), 2 Trassoudaine, 3 Benzuidenhout (Taumeopau), 4 Falga, 5 Lavergne, 6 Auvergnas (Pueyo), 8 Tafili (Lugan), 7 Lane (Cap.), 9 Queheille, 10 Mouysset, 11 Lasme, 12 Hecker (Zanarelli), 13 Marion, 14 Migayrou (Tignères), 15 Rapp (Avizou)

 

Tarbes

 Yannick Vignette attend une réaction à Lavaur

Pour un match de reprise, si la victoire était au rendez-vous contre le second de la Poule, le contenu laissait à désirer selon Yannick Vignette « Dans l’engagement on y était mais derrière, on n’a pas fait un bon match. On a fait tomber des ballons, on a raté des placages sur les essais. Concrètement, on n’a pas été performant derrière sur ce match. » Les joueurs en sont les premiers conscients et l’entraîneur espère une réaction contre Lavaur malgré un groupe très handicapé.

La carte jeunesse

Le TPR se rendra dans le Tarn très diminué par les absences de Bonnecarrère et de Percival, la suspension de Vial (carton rouge) et les blessures de Pees et de Ferré (épaule). Ce qui est une tuile de plus car le jeune deuxième ligne, avait sorti un bon match pour une première et il s’était fait remarquer par ses passes après-contact dans la défense. L’autre jeune, Benjamin Abat, a démontré, en moins de dix minutes, sa technique et vitesse en marquant un essai de quarante mètres, après un raffut sur le capitaine luzien. Un essai accordé dans un premier temps, puis annulé pour un accrochage après le départ de l’action. L’ex-lourdais a gagné sa place dans le groupe en acceptant de jouer troisième ligne et Yannick Vignette a décidé de lui donner sa chance en le faisant débuter à Lavaur. Compte tenu des circonstances, le staff alignera un groupe composé de joueurs confirmés (Escur, Bonnot, Lacroix, Masson, Méron, Loustaunau, Claverie, Vinusa, Bréthous, Rubio), de joueurs revanchards (Hourie, Manso-Moyano, Dumestre, Esteves) et de jeunes (Armary, Asserquet, Duny, Camy, Capberbet, Abat, Paulet, Ramon, Berbizier). Un groupe diminué mais qui n’a rien à perdre puisque, pour la seconde fois à l’extérieur depuis Albi, Tarbes ne sera pas favori. Jusqu’à présent, les Tarbais ont joué avec le frein à main à l’extérieur. Des matchs qu’ils n’ont pas su contrôler jusqu’au bout par manque d’expérience et qu’ils ont perdus à la fin, sur des coups de dés. Cette fois, les Tarbais n’ont rien à perdre. L’enthousiasme de la jeunesse et l’envie de joueurs revanchards, encadrés par des joueurs d’expérience, feront peut-être la différence...

Retour d’Armary, débuts d’Asserquet

Heureusement, la bonne nouvelle, c’est le retour d’Armary qui a purgé ses quatre matchs, en comptant un match avec les Espoirs durant la trêve de décembre. Il fera la paire en seconde ligne avec Lacroix qui a été ménagé toute la semaine. Dumestre sera titularisé à l’aile et Vinusa fait son retour au centre au côté de Bréthous. Le reste de l’équipe est inchangée. Soit quatre changements dans le quinze de départ et deux sur la feuille de match, avec le retour d’Esteves et les grands débuts du jeune Quentin Asserquet en remplacement de Vial. Masson, qui a beaucoup donné, sera pour la première fois de la saison sur le banc, pour lui permettre de souffler un peu. Huit ’’Espoirs’’, dont trois dans le Quinze de départ, font partie du groupe qui comprend en tout huit joueur issus de la Formation tarbaise, dont cinq dans le Quinze.

Compos tarbaise

1 Escur, 2 Bonnot, 3 Duny, 4 Armary, 5 Lacroix (Cap.), 6 Abat, 8 Méron, 7 Camy, 9 Loustaunau, 10 Claverie, 11 Dumestre, 12 Vunisa, 13 Bréthous, 14 Rubio, 15 Berbizier

Remplaçants  : 16 Asserquet, 17 Manso-Moyano, 18 Masson, 19 Capberbet, 20 Ramon, 21 Esteves, 22 Paulet, 23 Haurie

Jean-Jacques Lasserre