Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Tarbes-Saint-Jean-de-Luz, dimanche à 15h00 au Stade Trélut

samedi 5 janvier 2019 par Rédaction

L’avis des entraîneurs et les compositions d’équipes

Tarbes sans Percival, Bonnecarrère, Frisch et Armary...

L’année commence mal pour les Tarbais qui, outre les menaces de la DNACG, vont attaquer le match le plus important de la phase Retour privés de quatre titulaires, avec les absences sur blessures de Percival (cheville), de Bonnecarrère (cheville), de Frisch (adducteurs) et d’Armary (suspension). C’est le jeune Charles Ferré qui remplacera l’Anglais en seconde ligne. Par rapport à Albi, Paulet remplace Frisch dans le groupe qui reste inchangé puisque Bonnecarrère et Armary n’étaient pas du voyage tarnais. Mais les Tarbais, rassurés par la rencontre avec le Président et les précisions de Thierry Murie, devraient avoir à coeur de prendre leur revanche contre de surprenants luziens. « Sinon, ce serait à désespérer de tout » reconnaît Yannick Vignette qui confirme que les explications du Président avaient porté leurs fruits. « Maintenant, c’est à nous de faire le travail sur le terrain. »

L’envie d’en découdre

Ce qui inquiète le plus l’entraîneur c’est la coupure d’un mois depuis le dernier match le 6 décembre. Les joueurs ont fait du physique et du ballon après Albi, puis ils sont partis en congés onze jours avant de reprendre le samedi 28 décembre et le dimanche. Après le lundi et le mardi de repos, les joueurs ont repris l’entraînement de mercredi à vendredi, avec repos samedi. Les vacances scolaires ont permis de faire un entraînement avec opposition jeudi. « Le groupe est revenu avec de l’enthousiasme et l’envie d’en découdre avec Saint-Jean-de-Luz », confie Yannick Vignette. Il en faudra face à une équipe basque très solide en défense malgré ce que laisse entendre Eric Balhadère dans son interview de vendredi. « Je pense au contraire que son point fort, c’est la défense. Ils utilisent bien le ballon mais leur point fort, c’est la défense » , estime le technicien tarbais. Une équipe qui est très compliquée à jouer, car elle s’appuie sur sa grosse défense pour jouer des ballons de récupération qui font souvent mouches. « C’est une très bonne équipe, qui est très difficile à manoeuvrer et c’est pour ça qu’ils sont là au classement », souligne Yannick Vignette qui regrette : « Ce n’est plus la mode de sanctionner les mêlées et les arbitres sont tolérants à ce niveau et dans le mouvement général ils sont bons. Ils ont des mecs partout et quand tu joues au près t’as six mains sur le ballon. Si tu n’es très bon au déblayage, tu as des sorties lentes qui contrarient complètement le jeu. »

Saint-Jean-de-Luz, 10 victoires dont 4 à l’extérieur

Des Luziens qui ont longtemps caracolé en tête de la Poule après huit victoires consécutives dont quatre à l’extérieur (Tyrosse, Nafarroa, Oloron, Bagnères). Après deux défaites à Albi et à Marmande, les Basques ont enchaîné par deux succès contre Lavaur et Tyrosse. Des Basques qui ont tenu tête à Albi (13-10 à la mi-temps) et qui ont encaissé deux essais, dont un de pénalité à la 77ème et à la 80ème minute. C’est dire si la tâche sera ardue, surtout après un mois de coupure qui dessert, en général, l’équipe qui reçoit. D’autant que les Luziens, qui ont dû mal à enchaîner les matchs difficiles de part leur jeu énergivore, auront eu un mois pour se régénérer physiquement. De plus les Luziens qui sont pratiquent assurés de disputer le Du Manoir arrivent sans pression et n’ont rien à perdre.

Plus grave pour Frisch

Face à une équipe moins dense physiquement et très coureuse, les absences de Percival et de Bonnecarrère, semblent moins pénalisantes que contre un gros pack. Le jeune Ferré aura l’occasion de montrer sa valeur face à une des meilleures équipes de la poule. C’est au moment des rotations que les absences du seconde et du troisième ligne risquent de peser. Mais tous les deux devraient reprendre le week-end prochain à Lavaur, alors que l’absence de Frisch sera de l’ordre de trois à quatre semaines. L’ex-Parisien manquera beaucoup plus car ses changements de rythme et sa puissance font des ravages dans les défenses. Il manquera aussi dans la gestion du match où la puissance de son jeu au pied est un atout précieux. De plus la pression du résultat sera sur les Tarbais qui se doivent de battre Saint-Jean pour espérer jouer les quarts de finales d’Accession.

Six changements par rapport au match Aller

S’il n’y a que deux changements dans le groupe par rapport à Albi, avec l’absence de Frisch remplacé par Paulet et de Percival remplacé par Ferré, il y a six changements par rapport au match Aller. Percival et Armary, étaient dans le quinze de départ et Bude, Bonnecarrère, Frisch et Esteves, étaient sur le banc. Bonnot, Manso-Moyano, Ferré, Pees, Abat, Dumestre, n’étaient pas dans le groupe du match Aller.

Compos de Tarbes :

1 Escur, 2 Bonnot, 3 Duny, 4 Ferré, 5 Lacroix (Cap.), 6 Camy, 8 Masson, 7 Méron, 9 Loustaunau, 10 Claverie, 11 Pees, 12 Paulet, 13 Bréthous, 14 Rubio, 15 Berbizier

Remplaçants : 16 Vial, 17 Manso-Moyano, 18 Capberbet, 19 Abat, 20 Ramon, 21 Vunisa, 22 Dumestre, 23 Haurie

Saint-Jean-de-Luz amoindri

Sept changements par rapport au match Aller

Le staff luzien a procédé, pour cause de blessures ou de vacances, à sept changements par rapport au groupe du match Aller. Les piliers Sanchez et Cédric Martinez (choix), le seconde ligne Goya (suspendu), le troisième ligne Da Costa (déchirure), le demi-de-mêlée Alliot (vacances), le centre Daubas (bras cassé), l’ailier Jon Elissalde (vacances). A ceux là, s’ajoutent les absences du jeune demi-de-mêlée Montanat (genou), du troisième ligne Cancillo (choix). Pour cause de blessures, Eric Balhadère va jouer sans demi-de-mêlée remplaçant et pour la première fois avec un avant en moins sur le banc. « D’habitude, on garde un avant de plus et seulement deux trois-quarts. On est léger et on souffre un peu plus que les autres. On préfère faire tourner plus d’avants que de trois-quarts. » Sajous se fait un plaisir de retrouver Trélut même s’il regrette l’absence de son pote Alexis Armary. L’ex-Tarbais, cette fois, est aligné en seconde ligne et permute avec Quintana. Xabi Elissalde, absent au match Aller, retrouve son poste de troisième ligne centre où il avait été remplacé par Irriart-Urruty qui monte au talonnage. Saint-Jean-de-Luz est amoindri par les absences d’Alliot, de Jon Elissalde, de Daubas, de Da Costa et de Goya, qui font partie des cadres.Les jeunes Adoni Arrieta et Xan Olhasque (18 ans), dont c’est la première apparition, sont dans le groupe mais ils devraient être préservés pour des raisons de sécurité face à des joueurs professionnels qui leur rendent plusieurs dizaines de kilos de muscles. Vingt-cinq joueurs feront le déplacement.

Compos de Saint-Jean-de-Luz

1 Landrodie, 2 Irriart-Urruty, 3 Penicaud, 4 Sajous, 5 Elgoyhen (Cap.), 6 Juanicotena, 7 Quintana, 8 X. Elissalde, 9 Betbeder, 10 Iturriria, 11 Mendiague, 12 R. Arrieta, 13 Pietrelli, 14 Irigoyen, 15 Miura

Remplaçants : 16 Mamou, 17 Broucaret, 18 Paillard, 19 Lafargue, 20 Broucaret, 21 Etcheverrigaray, 22 Garicoix, 23 J Martinez, 24 A. Arrieta, 25 Xan Olhasque

Jean-Jacques Lasserre