Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

LFB J 9 - Le TGB limite la casse

dimanche 16 décembre 2018 par Rédaction

Tarbes-Bourges : 49-61 (24-35)

(7-18, 17-17, 7-14, 18-12)

Pour Tarbes  : 16 paniers réussis sur 52 tentés (30%), 12/31 à 2 points (38%), 4/21 à 3 points (19%), et 13/16 lancers-francs (81%), 35 rebonds dont 8 offensifs, 12 passes décisives, 18 ballons perdus, 10 interceptions, 1 contre, 19 fautes.

Gaye 1 point (19’36’’, 0/4 tirs, 1/2 lancers-francs, 5 rebonds, 2 ballons perdus, 1 interception, 1 contre), Bravard 6 points (29’35’’, 2/4 à 2 points, 0/2 à 3 points, 2/4 aux lancers-francs, 3 rebonds, 1 passe décisive, 6 ballons perdus, 2 interceptions), Moss 7 points (26’10’’, 2/5 à 2 points, 1/4 à 3 points, 3 rebonds, 1 passe décisive, 1 ballon perdu, 5 interceptions), Pouye 2 points (23’39’’, 1/2 à 2 points, 0/1 à 3 points, 4 rebonds, 2 passes décisives, 6 ballons perdus, 2 interceptions), Cornelie-Sigmundova 2 points (5’05’’, 0/0 à 2 points, 2/2 lancers-francs, 3 rebonds, 1 ballon perdu), Prince 20 points (40’, 5/13 à 2 points, 2/7 à 3 points, 4/4 lancers-francs, 7 rebonds, 3 passes décisives, 2 ballons perdus), Galliou-Loko 5 points (25’06’’, 0/0 à 2 points, 1/4 à 3 points, 2/2 lancers-francs, 4 rebonds, 1 passe décisive, 0 ballon perdu, 1 interception), Fauthoux 6 points (28’59’’, 2/3 à 2 points, 0/3 à 3 points, 2/2 lancers-francs, 1 rebond, 4 passe décisives, 0 ballon perdu, 1 interception),

Pour Bourges : 21 paniers réussis sur 55 tentés (28%), 16/37 à 2 points (43%), 5/18 à 3 points (27%) et 14-20 lancers-francs (70%), 38 rebonds dont 8 offensifs, 17 passes décisives, 17 ballons perdus,11 interceptions, 0 contre, 18 fautes

Johannes 11 points (24’53’’, 1/4 à 2 points, 1/5 à 3 points, 6/6 lancers-francs, 4 rebonds, 5 passes décisives, 3 ballons perdus, 1 interception), Godin : 4 points (22’05’’, 2/6 à 2 points, 6 rebonds, 1 passe décisives, 1 ballon perdu, 2 interceptions), Chartereau : 19 points (30’33’’, 6/9 à 2 points, 2/5 à 3 points, 1/2 lancer-franc, 5 rebonds, 1 passe décisive, 2 ballons perdus, 3 interceptions), Raincock-Ekunwe : 7 points (23’07’’, 3/4 à 2 points, 0/1 à 3 points, 1/2 lancers-francs, 6 rebonds, 2 passes décisives, 0 ballon perdu), Ouvina 6 points (23’12’’, 1/2 à 2 points, 1/3 à 3 points, 1/2 lancers-francs, 3 rebonds, 1 passe décisive, 4 ballons perdus, 2 interceptions), Michel : 5 points (28’56’’, 2/5 à 2 points, 0/1 à 3 points, 1/4 lancer-franc, 4 passes décisives, 2 ballons perdus, 3 interceptions), Sharp 4 points (20’30’’, 1/2 à 2 points, 2/2 lancers-francs, 2 rebonds, 1 passe décisive, 1 ballon perdu), Berkani 3 points (11’25’’, 0/2 à 2 points, 1/2 à 3 points, 3 rebonds, 2 passes décisives, 0 ballons perdus), Rupert 2 points (15’19’’, 0/3 à 2 points, 0/1 à 3 points, 2/2 lancers-francs, 4 rebonds, 1 ballon perdu)

Cette fois encore le Quai de l’Adour était loin d’être rempli pour accueillir le Champion aux 14 titres alors qu’il y a quelques mois les deux matchs de la finale contre les Tangos s’étaient joués à guichets fermés. Si contre Villeneuve d’Ascq, les Tarbaises avaient failli, cette fois elles ont fait de la résistance face au rouleau compresseur berruyer. Malgré le manque de rotations les Tarbaises ont tenu jusqu’au bout face au jeu rapide de Bourges et s’inclinent de douze points seulement (49 -61), face à la meilleure attaque du Championnat. C’est la seconde fois de la saison que Bourges inscrit moins de 70 points dans un match, alors qu’il restait sur deux succès à 100 points à Nantes et contre Basket-Landes. C’est aussi le second plus petit écart après Charleville-Mézières (73-68). Le champion de France s’est imposé de 

20 points au Hainaut (50-70), de 21 points à Roche-vendée (69-90), de 56 points à Nantes (52-108), de 17 points contre Landerneau (79-62), de 35 points contre Basket-Landes (100-65) et de 61 points contre Mondeville (98-37). Des résultats qui prouvent la performance des Tarbaises qui traversent une passe difficile. La défense tarbaise a tenu le choc et a même fait déjouer l’attaque berrichonne qui a finalement peu tiré avec 37 tirs à 2 points malgré un bon taux de réussite (43%).

Pourtant, on aurait pu craindre le pire quand le Champion de France s’est détaché 2-15 (7ème) et que Tarbes a dû attendre plus de 4 minutes pour inscrire par Prince son premier panier. Le pire était toujours à craindre avec un débours de onze points (7-18) à la dixième minute. D’autant que Bourges continuait sa démonstration 11-24 (13ème) sur un 6ème ballon perdu. Les Tarbaises réagissaient au cours du deuxième quart-temps en rendant panier pour panier malgré un arbitrage déconcertant que Bravard et Moss avaient du mal à comprendre. Avec 17 points inscrits, le TGB faisait jeu égal au score et limitait l’écart à onze points à la mi-temps (24-35). La peur revenait sur le Quai de l’Adour avec un retour en fanfare des Championnes de France 24-42 (22ème) qui creusaient un écart conséquent 31-51 (30ème). Malgré un tir à 3 points de Galliou-Loko, Bourges creusait encore le score 36-58 (33ème). Mais devant son public, le TGB a eu une réaction d’orgueil face à des Championnes peut-être un peu trop sûres d’elles. Les Tarbaises ont défendu bec et ongles, volant de précieux ballons bonifiés par une Prince retrouvée (11 points dans les cinq dernières minutes), qui permettait de limiter la casse. L’Américaine, avec 20 points et 7 rebonds, a une nouvelle fois assuré son rôle de leader malgré l’attention de la défense. Le secteur intérieur tarbais a été bien muselé par des prises à deux et même à trois sur Bravard (6 points) et Gaye (1 point), bien loin de leurs standards habituels. Une défense agressive qui a permis à Bourges de verrouiller l’attaque tarbaise et de récupérer, parfois en toute impunité, des ballons de contres. A Bourges, Chartereau, 19 points et Johannes 11 points, ont réussi un double. Tarbes a rivalisé au rebond 35 contre 38 et sur les points intérieurs 18 contre 22, malgré une Aby Gaye qui n’a pas totalement récupéré de ses blessures à répétitions.

La réaction des coachs

Olivier Lafarge confirme la bonne prestation tarbaise. « On a réussi à faire un trou à un moment donné mais Tarbes nous a gêné dans les grandes largeurs notamment défensivement. Il y a des choses à revoir de notre côté mais on va largement se satisfaire de cette victoire parce qu’on sait combien, c’est compliqué de venir ici. »

François Gomez, malgré la défaite est plutôt satisfait du comportement d’ensemble de son équipe malgré encore des errements collectifs. « Il ne faut pas oublier qu’en face vous avez la meilleure équipe française et une des meilleures équipes européennes. On a laissé Bourges à 60 points alors qu’elles en mettent 80 tous les week-ends. On a vraiment fait un résultat intéressant. La défense de Bourges nous a causé des problèmes avec la prise à deux sur les intérieures, l’agressivité sur le jeu de passes ont provoqué des pertes de balles. On a perdu 18 ballons qui ont amené 19 points. » Un comportement qui finit par agacer le technicien. « C’est le mal tarbais puisqu’on a une moyenne de pertes de balles qui est dans ces eaux là tous les samedis. On doit vraiment trouver des solutions parce que ça coûte un peu cher. » François Gomez regrette aussi les absences au premier et au troisième quart-temps qui ont obligé les tarbaise à courir après le score. « Je trouve qu’on n’a pas été à la hauteur de l’évènement dès le début. On ne s’est pas livré à 100% comme on était sensé le faire. »

J-J L.