Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Tarbes-Bourges, dimanche à 15h30 au Quai de l’Adour

samedi 15 décembre 2018 par Rédaction

Faire honneur au Champion

Le TGB est pratiquement dos au mur pour recevoir le Champion de France car une nouvelle défaite au Quai de l’Adour plongerait le club dans la zone redoutable des Play-Down. L’an passé tous les ’’Gros’’, à l’exception de Basket-Landes et de Montpellier, étaient restés sur le parquet. L’an passé Tarbes avait pris le futur champion de France sur l’agressivité et l’envie (41 rebonds à 27 !). Les Berruyères n’avaient jamais pu se dépêtrer de l’étreinte bigourdane et avaient été dominées 71-61 pour leur première sortie en LFB. Trop sûres de leurs forces les Berruyères s’étaient faîtes cueillir à froid par une équipe qui venait d’être largement battue par Lyon (74-45) à l’Open. Derrière, les Tangos avaient enchaîné neuf victoires consécutives avant de trébucher à Charleville-Mézières (75-70). Cette fois Bourges est averti et se méfiera d’une équipe en difficulté en championnat (trois défaites) mais invaincue en Eurocup avec six victoires, dont deux contre Basket-Landes. C’est aussi pour Bourges un pèlerinage dans la salle où il a conquis son quatorzième titre en quatre manches (trois victoires 71-58, 86-66, 80-87 pour une défaite 64-63 ap. Prol.).

Bourges en Champion

Bourges fait honneur à son titre et occupe la première place à égalité avec Lyon contre qui le Champion a concédé sa première défaite (67-53). Les Berruyères l’ont emporté au Prado contre Landerneau (79-62), Charleville-Mézières (73-78), Mondeville (93-37) et se sont imposées à La Roche-Vendée (69-90), à Nantes (52-108) et au Hainaut (50-70). Mais surtout, Bourges reste sur un cinglant 100-65 contre Basket-Landes. L’attaque berruyère est impressionnante avec 84 points de moyenne générale et 80 point en déplacement, dont 108 points à Nantes et 100 points, contre les Landaises. Tarbes est la dixième défense avec 75 points encaissés en moyenne et huitième attaque avec 64 points. Une attaque tarbaise bridée par les absences de Fontaine (hernie discale), remplacée par Moss et de Konteh (grossesse). Si on ajoute la blessure de Gaye, on peut comprendre les difficultés d’un TGB qui est en manque de rotations et qui cumule deux rencontres par semaine. De plus les Tarbaises auront un jour de moins de récupération, puisqu’elles ont joué en Belgique ce jeudi. Deux équipes qui restent sur deux succès européen, Tarbes à Wavre (51-61) et Bourges à Charleroi contre Braine (65-78). En Euroligue, Bourges compte quatre victoires, contre Naderhda (74-59), dont trois en déplacement à Polkowice (56-73), à Schio (55-66) et à Braine, pour une défaite à Prague (88-80) et au Prado contre Ekatarinburg, après prolongation (70-74). Au classement de leur Groupe, les Tangos sont troisièmes avec 10 points, derrière Prague 11 points et Ekaterinburg 12 points.

Efficacité offensive

Malgré les départs de trois internationales, Ayayi, Palau et Tachtchouang pour seulement deux arrivées ( Berkani et de Raincock-Ekuwe ), Bourges, qui s’appuie sur sept joueuses de la saison dernière a gagné en efficacité offensive, sans perdre de son homogénéité et de ses qualités défensives. Tout le contraire de Tarbes qui a dû tout reconstruire autour de trois joueuses, dont une a dû arrêter pour une grossesse en cours de saison. A Bourges, Johannes (16 points de moyenne en Euroligue, 15,13 points en LFB), Raincock-Ekunwe (13 points en Euroligue et 12,6 en LFB) et Katherine Plouffe (12,2 points en Euroligue et 8,13 en LFB) sont les plus dangereuses. Mais ce qui fait la force des Tangos, ce sont ses rotations avec dix joueuses de haut niveau. Un Bourges solide à l’intérieur avec Godin, Chartereau, Ruppert, voire Plouffe, et dangereux à trois points avec des records pour Johannes (5/7 et 5/8), Sharp (4/4), Berkani (3/5) et Chartereau... (4/4). Sans oublier Ouvina et Michel...

Fiche technique de Bourges

Coach : Olivier Lafargue

Trois arrivées : Lisa Berkani (Mondeville), Nayo Raincok-Ekuwe (Nantes), Iliana Ruppert (CFBB)

Quatre départs : Valériane Ayayi (Prague), Laïa Palau (Gérone), Diandra Tchatchouang (Montpellier)

Océane Montpierre (Prêt Roche-Vendée)

Sept restent : Cristina Ouvina, Kristen-Brooke Sharp, Marine Johannes, Sarah Michel, Katherine Plouffe, Alexia Chartereau, Elodie Godin

Effectif : Dix joueuses

Poste 1

N° 5 : Cristina Ouvina : 28 ans, 1,77 m, internationale espagnole

N° 32 : Kristen-Brooke Sharp : 37 ans, 1,75 m, Franco-Américaine

N° 24 : Lisa Berkani : 21 ans, 1,77 m, internationale

Poste 1-2

N° 23 : Marine Johannes  : 23 ans, 1,77 m, internationale

Poste 2

N° 17 : Sarah Michel : 29 ans, 1,80 m, internationale

Poste 4/5

N° 11 : Alexia Chartereau : 20 ans, 1,91 m, internationale

N° 33 : Elodie Godin : 33 ans, 1,90 m, internationale

N° 21 : Katherine Plouffe : 26 ans, 1,91 m, internationale canadienne

N°4 : Nayo Raincok-Ekuwe : 27 ans, 1,88 m, Internationale canadienne

N° 12 : Iliana Ruppert : 17 ans, internationale U17, U18

JJL