Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Tarbes-Oloron, samedi 3 novembre à 18h00 à Trélut : des Tarbais revanchards

vendredi 2 novembre 2018 par Rédaction

Après leur déconvenue à Valence d’Agen, les Tarbais auront certainement à coeur d’effacer leur faux pas face à une équipe oloronaise, en plein doute après quatre défaites consécutives dont deux à domicile face à des adversaires directs. Une équipe qu’il conviendra de prendre toutefois au sérieux, car elle dispose d’une bonne conquête, d’une bonne mêlée et d’un bon buteur, sans oublier la fierté qui est l’apanage du club. Une équipe qui n’aura rien à perdre et qui viendra sans aucune pression mais en serrant les dents et les rangs pour éviter la correction que beaucoup lui promettent. Penser au bonus et rien qu’au bonus serait la plus mauvaise manière d’appréhender ce match. Si les Tarbais prennent le match par le bon bout et pressent leurs adversaires, la différence devrait se faire naturellement, à condition de se respecter et de respecter Oloron, comme ils ont respecté Marmande et Nafarroa. Pour ce match, le TPR devrait récupérer Duny mais sera privé de Rubio (suspension) et de Loustounau (cheville), absent pendant au moins quinze jours. Les Espoirs, Arbault et Lhuzero les remplacent dans le groupe qui s’élargit à Ferré. Bréthous (épaule) est incertain et devrait être remplacé par Paulet dans le quinze de départ. Par contre, Claverie, sorti sur blessure dimanche dernier, est rétabli. Bonnot et Pees ont repris l’entraînement mais ils ne seront pas dans le groupe ce week-end.

Oloron, demi-finaliste la saison dernière

N° 4 de la Poule 2 au classement FFR, derrière Lavaur et devant Saint-Jean-de-Luz, Oloron, demi-finaliste la saison dernière (après avoir éliminé Blagnac le N° 1 National), vaut mieux que sa 9ème place avec 14 points, juste derrière Bagnères et devant Lannemezan. Le FCO a réalisé un bon début de saison, avec un succès bonifié contre Lannemezan (25-6), un bonus défensif à Bagnères (22-16) et une victoire contre Anglet (32-26), qui laissait beaucoup d’espoir aux Béarnais. Mais derrière tout s’est détraqué après le naufrage à Albi (73-11). Saint-Jean-de-Luz (26-29) est venu mettre un terme à 30 mois d’invincibilité au Stade Saint Pée. Ensuite, une lourde défaite à Lavaur (42-11) et une série de blessures, ont débouché sur une nouvelle défaite à domicile contre Tyrosse (26-29). Malgré une nette domination en conquête et notamment en mêlée fermée et sur les ballons portés, Oloron a payé son indiscipline. A noter que le FCO a marqué au moins un essai à chaque match pour un total de treize essais : trois contre Lannemezan, un à Bagnères, deux contre Anglet, un à Albi, trois contre Saint-Jean-de-Luz, un à Lavaur et deux contre Tyrosse. Si on fait abstraction des déplacements à Albi (onze) et à Lavaur (cinq), les Béarnais n’ont encaissé que sept essais : zéro contre Lannemezan, un à Bagnères, et deux contre Anglet, Saint-Jean-de-Luz et Tyrosse.

Oloron a changé de Président et de staff

Les Béarnais, sont considérés comme de solides clients de l’Elite Amateur, demi-finalistes cette saison du Jean Prat, malgré des difficultés financières. Pillé régulièrement par la Section Paloise, au niveau des jeunes, et par des clubs de Pro D2 ou de Fédérale, plus argentés, au niveau des seniors, le FCO reste une valeur sûre. C’était une équipe dure à manoeuvrer sur sa pelouse où elle est restée invaincue, pendant deux ans et demi. Serge Raballo, Michel Clémente, Alain Maleig, David Laperne, Sébastien Tillous-Bordes et Thibault Lassalle, qui ont joué au plus haut niveau, ont été formés à Oloron. Malgré une belle saison sur le plan sportif, le FCO a changé de gouvernance, avec la mise en place d’une co-présidence pour remplacer Joël Amans, le Président sortant et le remplacement de tout son staff.

Dix départs

Oloron a enregistré les départs du seconde ligne Florent Quintana (Saint-Jean-de-Luz), du pilier Jérémy Haurie (Tarbes), des trois-quarts François Boy et Frédéric Dies (arrêt), des piliers Jérémy Haurie (Tarbes) et Mickaël Armary (Gan), de l’ouvreur Rémy Chantaclé et de son capitaine emblématique Jean-Michel Tauzin (Navarrenx), et de Patrick Couchinave (Espoirs Pau). Mais le FCO a perdu aussi de son préparateur physique Guillaume Alquier (Elan Béarnais) et ses entraîneurs ’’bigourdans’’ Laurent Dossat et Christophe Saint-Macary.

Pour six arrivées...

Les nouveaux entraîneurs Philippe Ebel (Belgique) et Stéphane Da Rocha, (Morlaas) arrivent avec les frères Constant, troisième et seconde ligne (Morlaas), l’ouvreur Christophe Bourdieu, un des meilleurs réalisateurs du Béarn-Soule (Entente Vallée Escou), les centres Adrien Arroyo (Ger-Seron-Bédeilles) et Marius Deguilhem (Marmande, ex-Espoir Agen), le pilier Adrien Bordenave (Espoirs Biarritz). Philippe Ebel, ancien troisième ligne et capitaine palois, a entraîné les Espoirs et la une de la Section à la fin de sa carrière de joueur. Parti à Orthez, il a entraîné Oloron il y a huit ans avant de retourner à Orthez et d’entraîner la Belgique pendant quatre ans, qu’il a fait monter et a maintenu dans le Groupe B des Six Nations, où évoluent la Géorgie et la Roumanie.

L’Effectif 2018-2019

Pilier

Jean-Baptiste De Clerc : 24 ans, 1,83 m, 119 kg, international belge, (7 matchs, 6 titularisations)

Anthony Aleo : 26 ans, 1,76 m, 100 kg (5 matchs, 2 titularisations)

Liroy Flahaut : 23 ans, 1,72 m, 98 kg (1 remplacement)

Mohamed El Khamissy : 26 ans, 1,83 m, 95 kg (6 matchs, 1 titularisation)

Fabien Monclade : 25 ans, 1,83 m, 98 kg, (7 matchs, 5 titularisations)

Denis Landeau : Espoirs (1 remplacement)

 

Talonneur

Florent Amans : 29 ans, 1,76 m, 104 kg (7 matchs, 5 titularisations)

Clément Porte-Laborde : 27 ans, 1,80 m, 100 kg (6 matchs, 2 titularisations)

 

Deuxième ligne

Lucas Beaumelou : Espoirs, (6 matchs, 6 titularisations)

Pierre Sestiaa : 25 ans, 1,95 m, 115 kg (6 matchs, 6 titularisations)

Pierre Constant : 27 ans, 1,82 m, 95 kg (4 remplacements)

Rémi Lapuyade  : 22 ans, 1,98 m, 110 kg (4 matchs, 2 titularisations)

 

Troisième ligne

Guillaune Chabat : 28 ans, 1,85 m, 98 kg (7 matchs, 7 titularisations)

Pierre Crampé : 22 ans, 1,88 m, 94 kg, (7 matchs, 7 titularisations)

Benoit Lacave : 31 ans, 1,83 m, 94 kg, (6 matchs, 6 titularisations)

Pierrick Lacassy : 22 ans, 1,84 m, 94 kg, (4 matchs, 1 titularisation)

Thomas Constant : 23 ans, 1,80 m, 88 kg (3 remplacements)

Biscay  : Espoirs (1 remplacement à Albi)

 

Charnière

Richard Dany (o) : 33 ans, 1,80 m, 84 kg, (6 matchs, 4 titularisations)

Maxime Paillot (m) : 25 ans, 1,68 m, 70 kg, (6 matchs, 2 titularisations)

Benjamin Alcacebe (m) : 26 ans, 1,70 m, 77 kg, ex Bourgoin, (6 matchs, 5 titularisations)

Christophe Bourdieu (o) : 25 ans, 1,80 m, 80 kg (5 matchs, 3 titularisations)

 

Trois-quarts

Romain Clouté : 23 ans, 1,78 m, 78 kg (6 matchs, 6 titularisations)

Charly Chantereau : 28 ans, 1,82 m, 86 kg, (7 matchs, 7 titularisations)

Lilian Claverie-Rospide : 26 ans, 1,72 m, 87 kg (1 remplacement)

Emmanuel Bordenave : 21 ans, 1,80 m, 90 kg (2 remplacements)

Maxime Fabe : 24 ans, 1,84 m, 84 kg (5 matchs, 2 titularisations)

Arnaud Pailhassar : 25 ans, 1,75 m, 75 kg, (4 matchs, 3 titularisations)

Adrien Arroyo : Espoirs, (3 matchs, 3 titularisations)

Charles Arroyo : 24 ans, 1,80 m, 82 kg (6 matchs, 5 titularisations)

Marius Delguilhem : 24 ans, 1,80 m, 84 kg (6 matchs, 5 titularisations)s

Boucau : Espoirs (7 matchs, 4 titularisations)