Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Rugby Club Strasbourg : Encore et toujours des fausses rumeurs

lundi 8 octobre 2018 par Rédaction

Le RCS n’a pas déposé le bilan ce lundi, ni ces jours-ci !

Malgré tous les démentis sur les « Dernières Nouvelles d’Alsace », qui est une véritable institution de la presse hexagonale, les rumeurs de dépôt de bilan, ce lundi, affolent la toile rugbystique. La rumeur s’est enflammée samedi à l’annonce de la composition de l’équipe qui comprenait les huit étrangers. Un suicide sportif, puisque le RCS aurait match perdu d’office avec 0 point, peut-être assorti de – 2 points de pénalité. D’où un vent de panique des supporters qui y ont vu un adieu aux étrangers pour le dernier match de la saison, une sorte de chant du cygne avant le dépôt de bilan dès le lendemain ! Sur le terrain Strasbourg s’est largement imposé contre Le Creusot 56-20 avec 8 essais à 3 mais va perdre sur le tapis vert les cinq points de la victoire bonifiée. Un choix délibéré de Pierre Sourbes, le co-président, afin de créer un électrochoc autour du club afin que les choses bougent et que des décisions soient rapidement prises. Comme nous l’avions annoncé vendredi, l’Administrateur Judiciaire a rencontré tous les joueurs pour les tenir informés de la situation financière du club qui n’était pas en position de déposer le bilan dans l’immédiat. Pour rappel, le TGI a décidé, le 24 septembre, de ne pas prononcer la liquidation financière. « Au vu du rapport général, présenté par l’Administrateur Judiciaire, Me Paul Patry, et des garanties apportées par le club, la Juge du Tribunal de Strasbourg avait autorisé le club à poursuivre sa route. » Jusqu’à la prochaine Audience, fixée au 14 janvier, le club est donc considéré comme viable. Et ce, tant qu’il continuera à payer les salaires des joueurs, ses charges courantes de fonctionnements et ses achats, comme c’est le cas, depuis que le RCS a demandé, le 9 juillet, son placement en redressement judiciaire. De plus la FFR a octroyé à Strasbourg les 2 points de bonus administratifs, pour avoir envoyé les documents comptables dans les délais. Dont acte !

Un électrochoc pour bousculer les attentismes

Pierre Sourbes, joint au téléphone ce lundi a été clair : « Le club, n’est pas en dépôt de bilan et jouera dimanche prochain à Epernay. » A ce jour, le club est toujours en contact avec plusieurs repreneurs, capables d’effacer une dette de l’ordre de 600 000 € et de monter un budget pour pérenniser la situation financière. L’Administrateur Judiciaire va rencontrer cette semaine les futurs repreneurs pour qu’ils s’engagent par écrit et qu’ils versent les premiers gros chèques, afin de défendre le dossier non pas, au mois au mois, mais au moins jusqu’à la fin de la saison. Personne, à ce jour, n’aurait quitté la table, contrairement aux rumeurs, mais aucun ne veut tirer un gros chèque en premier. C’est pour bousculer cet attentisme et mettre la pression sur l’ancien Président, que Pierre Sourbes a décidé de créer un électrochoc en alignant huit joueurs étrangers contre Le Creusot, au lieu des cinq autorisés. Perdre 5 ou 7 points au classement, n’est pas suicidaire car Strasbourg est assuré de se maintenir sportivement et n’est pas autorisé à monter. Cette quinzaine risque toutefois d’être cruciale car, si des engagements fermes et définitifs ne sont pas tenus, l’Administrateur pourrait décider de jeter l’éponge et déposer le bilan avant le 14 janvier. Réponse à la fin du mois d’octobre, au vu du prochain rapport mensuel de l’Administrateur Judiciaire...

J-J L.