Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Poule 2, Fédérale 1 : Saint-Jean-de-Luz-Tarbes, dimanche à 15h00 au Pavillon Bleu

jeudi 6 septembre 2018 par Rédaction

La première place en jeu

Les deux équipes ont remporté leur premier match de la saison, Tarbes contre Albi, l’ogre de la Poule 2 et Saint Jean-de-Luz est allé s’imposer largement à Tyrosse 10-27. Ce sera dont un match pour la première place, tout comme la rencontre entre Bagnères et Oloron. Anglet et Marmande peuvent conforter leur première place contre Valence d’Agen et Lannemezan, les autres vainqueurs de cette première journée.

Priver les Basques de ballons

Les Tarbais vont devoir faire preuve de la même envie et de la même solidarité au Pays Basque qu’à Trélut face à des Luziens en pleine confiance après leur beau succès à Tyrosse où il n’est jamais aisé de s’imposer. Une victoire basque qui va aider le staff à faire baisser un éventuel excès de confiance après le succès contre Albi. Ceux qui ont déjà affronté les Luziens au Stade Kechiloa, savent qu’il ne sera pas facile de s’y imposer. Les Basques sont connus pour posséder des avants qui ne s’en laissent pas compter et des trois quarts bondissants et virevoltants. James Percival, a eu le tournis il y a deux ans lors d’un match de préparation. « Ils courent et ils relancent de partout, c’est fou », se souvient le seconde ligne anglais qui débarquait du Top 14 ! Une philosophie de jeu qui n’a pas changé et des Basques en jambes et au jeu bien rodé, comme ils l’ont démontré à Tyrosse. Les Bigourdans, après leur succès contre Albi, seront attendus de pied ferme par des Luziens déterminés et sans complexes. L’essentiel sera de priver les Basques de ballons, dans les phases de conquête ; touches, mêlées, rucks et contre rucks et d’éviter de leur rendre trop facilement la balle. Car les Luziens sont très forts sur les ballons de relance ou de récupération. Si les Tarbais récidivent leur prestation en mêlée et dans le jeu au sol, ils ne devraient pas être loin de dominer en conquête. D’autant que la touche, avec le retour d’Armary et de Bonnecarrère en troisième ligne, devrait être plus performante. Du coup, les ballons portés deviendront une arme supplémentaire au service de la botte de Claverie. Comme contre Albi, les Tarbais devront se montrer aussi pragmatiques et disciplinés. Ils devront aussi éviter de se laisser griser par l’air du large.

La jeunesse et l’insouciance luzienne

L’équipe qui s’est imposée à Tyrosse est très jeune avec Miura (arrière, 22 ans), Landrodie (pilier, 22 ans), Paillard (2ème ligne, 22 ans,) Mamou (pilier, 23 ans), Sajous (3ème ligne, 23 ans), J Elissalde (ailier, 25 ans), Pietrelli (centre, 25 ans), Etcheverrigaray (ailier, 26 ans)... Mais le SJSL possède une charnière ; avec Iturrieta (ouvreur, 27 ans) et Alliot (demi-de-mêlée, 27 ans), et des avants expérimentés avec X.Elissalde (3ème ligne, 28 ans), Quintana (2ème ligne, 28 ans), C. Martinez (pilier, 28 ans), J. Martinez (pilier, 31 ans) et le capitaine Goya (2ème ligne, 36 ans). Un mélange de jeunesse et d’expérience, avec le soupçon d’insouciance qui sied aux équipes de Fédérale qui n’ont aucune pression au contraire des clubs qui ont l’ambition de monter en Pro D2

Saint-Jean-de-Luz, une place forte du rugby basque

C’est une des places fortes du rugby de la Côte Basque derrière Bayonne et Biarritz, qui faisaient partie de l’élite du rugby dans les années 80-90 avant de régresser peu à peu. Les Luziens, Champions de France de Fédérale 2 en 2016, ont terminé 3ème de leur Poule la saison derrière Cognac-St-Jean-d’Angély et Oloron... Ils ont été éliminés en quart de finale par Trélissac, le futur finaliste. De nombreux joueurs réputés ou internationaux, comme Jean-Louis Azarete, Jean-Michel Capendeguy, Michel Crémaschi, Diochet Manterola, Jean-Louis Ugartemendia, Petrus Balan et Sergio Valdes, ont porté les couleurs de Saint-Jean-de Luz

Un effectif préservé et renforcé

Cette saison pour affronter les cadors de l’ex-Poule Elite, les Luziens se sont renforcés avec neuf arrivées pour seulement trois départs, tout en conservant leur effectif en quasi totalité.

Trois départs

Le demi-de-mêlée Bastien Fisher (Anglet), l’ailier Marc David et Albituur (Hendaye)

Neuf arrivées

Acebes et Betbeder (Boucau-Tarnos), Joël Garicoix (Mauléon), Grégory Landrodie (Bayonne), Larzabal, Julien Mendiague et Stéphane Sanchez (Biarritz), Florent Quintana (Oloron), Mathieu Lecuona (Ciboure)

L’Effectif 2018-2019

Piliers

Cédric Martinez : 28 ans, 1,75 m, 105 kg

Jean-François Martinez : 33 ans, 1,85 m, 110 kg

Jérôme Martinez : 31 ans, 1,75 m, 110 kg

Adrien Tescher : 26 ans, 1,77 m, 110 kg

Nicolas Kwarazfelia : 34 ans, 1,83 m, 113 kg

Thomas Mamou : 23 ans, 1,78 m, 110 kg

Mathieu Penicaud : 29 ans, 1,80 m, 108 kg

Grégory Landrodie : 22 ans, 1,80 m, 110 kg

Talonneurs

Iban Hiriart-Urruty : (aucune information)*

Quentin Broucaret : (aucune information)

Sanchez : (aucune information)

Deuxième ligne

Cédric Goya : 36 ans, 1,90 m, 100 kg

Pierre Paillard : 22 ans, 1,92 m, 106 kg

Tomas Urbaitis : 31 ans, 1,96 m, 108 kg (Hispano-Argentin)

Florent Quintana : 28 ans, 1,92 m, 100 kg

Troisième ligne

Adrien Juanicotena : 26 ans, 1,87 m, 96 kg

Paul Sajous : 23 ans, 1,92 m, 98 kg

Xabi Elissalde : 28 ans, 1,86 m, 90 kg

Clément Lafargue : 23 ans, 1,87 m, 94 kg

Kevin Da Costa : 26 ans, 1,86 m, 94 kg (Portugal)

Damien Elgoyhem : 31 ans, 1,92 m, 103 kg (Espagne)

Thomas Soucaze : 35 ans, 1,91 m, 97 kg

Thomas Cancillo (aucune information)

Charnière :

Bruno Alliot (m) : 27 ans, 1,75 m, 80 kg

Xabi Iturriria (o) : 27 ans, 1,84 m, 81 kg

Sébastien Behoteguy (o) : 25 ans, 1,80 m, 76 kg

Mathieu Lecuona (o) : 27 ans, 1,72 m, 74 kg

Montanat : (aucune information)

Trois quarts :

Vincent Bordagaray : 27 ans, 1,75 m, 85 kg

Thomas Daubas : (aucune information)

Juan-Pablo Pietrelli : 25 ans, 1,78 m, 90 kg

Jon Elissalde : 25 ans, 1,82 m, 83 kg

Maxime Miura : 22 ans, 1,80 m, 78 kg

Romain Arretia : 22 ans, 1,80 m, 85 kg

Patxi Etcheverrigaray : 26 ans, 1,75 m, 80 kg

Joël Garicoix (aucune information)

Julien Mendiague : 21 ans, 1,88m, 90 kg

* Aucune information sur ces joueurs sur le site du club ou sur les sites spécialisés

Jean-Jacques Lasserre