Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Journée de la Femme à Tarbes : Isabelle Alonso, invitée d’honneur

dimanche 8 mars 2009

Invitée d’honneur de la ville de Tarbes à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, (plus précisément Journée Internationale des droits des femmes, en gestation dès 1910, officialisée par les Nations Unies en 1977, en France en 1982… et organisée à Tarbes depuis 2000), Isabelle Alonso, féministe engagée et militante, écrivain(e), chroniqueuse et animatrice radio TV (ancienne de la bande à Ruquier dans les émissions « On a tout essayé » ou « On va s’gêner », entre autres…), a bien voulu répondre à nos questions.

Pourquoi être venue à Tarbes en cette Journée de la Femme ?
« D’abord parce que j’ai été invitée par la ville de Tarbes… et que tous les ans, le 8 mars, je réponds à une invitation pour rencontrer les femmes qui font des choses chacune à leur manière pour la parité et l’égalité des femmes dans la société. Je me ressource de l’élan de toutes ces personnes qui agissent chacune dans leur domaine et moi je leur apporte mon énergie pour poursuivre »

Pensez-vous qu’une seule journée annuelle pour parler de la femme soit suffisante ?
« Au départ c’était une journée internationale de lutte des femmes pour leurs droits… Le 8 mars, c’est un jour où on doit faire le point…. Mais il est vrai que depuis quelque temps, il y a une certaine dérive, une certaine commercialisation de cette journée et on en arrive parfois à « une journée de la conne (sic) »…. où l’on vient simplement pour dire merci, alors que ce devrait être une journée pour montrer et écouter des femmes dans l’action et la solidarité au quotidien ».

En 1999, vous avez participé à la création de l’association féministe « Les chiennes de garde », suite à des insultes sexistes envers une ministre…et occupé la présidence jusqu’en 2003…
« Cela a été pour moi une façon de rentrer en service civique…. Je n’en suis
plus la présidente mais je reste une féministe militante… Pour moi il y a des discriminations flagrantes et beaucoup de choses à faire notamment dans le domaine de l’éducation des femmes et contre les violences qui leur sont faites. Je revendique l’égalité homme-femme sur tous les plans et j’admire les femmes qui agissent en ce sens ».

Vous avez dit : « Dans les pyramides du pouvoir, les ovaires c’est comme l’oxygène, çà se raréfie avec l’altitude ! »
« C’est vrai dans les hautes sphères du pouvoir où la parité a des difficultés à exister… on envoie toujours des femmes au carton dans les domaines du social, de la solidarité ou du handicap… les rôles de prestige et le haut du cocotier ne sont pas pour les femmes ! »

Vous avez écrit nombres d’ouvrages consacrés à l’égalité des sexes dont les titres sont évocateurs (« Tous les hommes sont égaux… même les femmes », « Et encore je me retiens ! », ou bien encore « … Même pas mâle » sorti en mars 2008, etc…)
« J’ai écrit mon premier livre en 1995 et fait ma première télé en 2000, c’est dire que je suis écrivain avant tout …Mon prochain livre : « Fille de Rouge », suite de « L’exil est mon pays », va sortir le 20 avril prochain… C’est un titre à double sens : je suis rouge comme mon père (NDRL : ses parents sont réfugiés politiques espagnols) et rouge comme le sang dans les relations mère fille… ».

Gérard Trémège est intervenu à la fin de l’entretien pour offrir à Isabelle Alonso le magnifique livre de photos réalisée par Laurent Pidancet « Ambiances tarbaises » ce qui a fait dire à cette dernière : « On m’a raconté que vous avez beaucoup fait pour changer l’image de votre ville… je pense que la beauté des lieux fait partie des droits de l’Homme : quand ont vit dans la beauté, on est plus serein, plus heureux… ». Enfin, en clin d’œil à la fois à son militantisme et à ses origines, le maire lui a également offert un ouvrage édité par El Ayuntamiento de Huesca, la ville jumelle de Tarbes, intitulé « Creadoras en Huesca », livre de textes et de portraits d’une cinquantaine de femmes de Huesca particulièrement représentatives du monde artistique de cette ville, ajoutant au passage « qu’on pourrait faire un livre de ce genre à Tarbes tant la ville comptait de femmes de valeur… »

Interview réalisée par Josiane Perez

[bleu]Mis en ligne dimanche 8 mars 2009[/bleu]