Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Rencontres de Maubourguet

dimanche 19 août 2018 par Rédaction

Bagnères et Tarbes l’emportent

En première partie

Bagnères-Espoirs de Soyeaux-Angoulême : 35-20 (21-8)

Bagnères dans les instants clés

Arbitre M. Desbois (Occitanie)

Pour Bagnères : Cinq essais de Garlat (1ère), Matier (21ème), Bonan (40+3), Seytier (54ème), Latisnères-Palacin (80+1), cinq transformations de Lassale (1ère, 21ème, 40+3), Matier (54ème, 80+1)

Pour Espoirs Soyaux-Angoulême : Trois essais de Velten (33ème), Russeil (71ème), Paramalle (78ème), une pénalité (5ème) et une transformation (71ème)

Deuxième succès consécutifs pour les Bagnérais après celui obtenu contre Bergerac. Face à une équipe Espoirs de Soyaux-Angoulême incomplète, avec seulement 19 joueurs inscrits sur la feuille de match, Bagnères incomplet lui aussi, a peaufiné sa préparation en jouant pratiquement tous ses ballons. Les Hauts-Bigourdans ont marqué dans les instants clés, avec un essai sur le coup d’envoi sur une récupération de Garlat, après une dizaine de secondes de jeu. Bonan marquait derrière un ruck dans les arrêts de jeu de la première mi-temps et Latisnères-Palacin dans ceux de la seconde mi-temps. Soyaux, après avoir subi en première période, notamment sur les mêlées, revenait en fin de match 28-20 et le dernier essai, de l’ex-centre tarbais, était cher payé pour le courage des jeunes charentais qui ont perdu deux joueurs sur blessure.

Pour Espoirs Soyaux-Angoulême : Trois essais de Velten (33ème), Russeil (71ème), Paramalle (78ème), une pénalité (5ème) et une transformation (71ème)

Bagnères : Acosta, Brau, Alvarez, Lisbani, Dupont, Fluxan, Bonan, Seite (cap.), Cayrolle (m), Lassalle (o), Meynier, Barats, Delafuente, Garlat, Matier

Remplaçants : Reyes, Authian, Szabo, Urbaitis, Dutrey, Gayri, Domecq, Danos, Vincent, Latisnères-Palacin, Soubies, Estrade

 

Réactions d’après-match

Sam Bréthous

« On a pu voir de nouveaux joueurs et sur l’ensemble des deux matchs on a pu voir tout le monde » se réjouissait Sam Bréthous satisfait de cette seconde sortie victorieuse. « On est très content de la préparation parce qu’on a pu voir contre Bergerac un match très rude, avec beaucoup d’impacts face à une équipe qui joue sur les bases de la Fédérale 1. On voulait une équipe Espoirs pour terminer notre préparation afin d’avoir une grosse évaluation physique. Face à des jeunes, il y a un gros volume physique et c’est ce qu’ils nous ont montré. Dès qu’on est passé à des mêlées simulées, c’est devenu un tout autre match. On est très satisfait, car les deux matchs étaient très complémentaires. » Malgré les nombreux départs et le changement de staff, l’état d’esprit reste le même. « La cohésion est le point central de notre projet. Les joueurs ne lâchent rien et il y a une vraie solidarité. » Malgré ces bons résultats, l’entraîneur stadiste ne veut pas trop se projeter dans l’avenir. « On a un groupe qui a de la valeur mais on n’a pas une très grande profondeur de banc. Les aléas de la saison feront que les objectifs viendront un peu plus tard. L’essentiel sera de faire bonne figure. » Après une collation, les Bagnérais sont partis en stage à La Mongie.

 

En seconde partie

Tarbes-Lannemezan : 20-14 (8-14)

Tarbes termine plus fort

Pour Tarbes : Trois essais de Escur (37ème), Frisch (51ème), Berbizier (61ème), une pénalité Claverie (13ème), une transformation de Frisch (51ème)

Pour Lannemezan : Deux essais Loutocky (28ème), Sere-Peyrigain (34ème) et deux transformations Sere-Peyrigain

Deux cartons jaune Rouch et Percival (45ème)

Lannemezan a démarré plus fort, malgré l’ouverture du score de Tarbes sur pénalité, après une domination stérile, hachée par une succession de mêlées. Les Lannemezannais réagissaient aussitôt et marquaient, sur un superbe ballon porté, par le puissant Louctoky. Les feux-follets Nathan Ducau et Sère-Peyrigain semaient la zizanie dans la défense tarbaise et l’ouvreur de poche inscrivait un essai magnifique (3-14). Les Tarbais, incapables de mettre leur jeu en place face à une grosse défense, limitaient la casse avant la mi-temps par un essai d’Escur derrière un ballon porté (8-14). Recadrés à la pause, les Tarbais revenaient avec plus de mordant. Les esprits se tendaient et le talonneur lannemezannais et le seconde ligne tarbais écopaient d’un carton jaune pour nervosité. Les Tarbais arrivaient enfin à enchaîner et à marquer un bel essai par le jeune ouvreur Frisch, qui avait remplacé Claverie à la mi-temps (15-14). Comme promis Yannick Vignette profitait de la prise du score pour faire entrer le jeune troisième ligne Lamotte et les piliers Vial et Haurie. La première mêlée tarbaise, en infériorité numérique, subissait parce que le CAL n’a pas fait sortir un joueur lorsque le talonneur remplaçant est entré pour pallier au carton jaune. Un vice ou un oubli qui a failli coûter aux Tarbais un essai sur mêlée enfoncée. Une fois la parité rétablie, la mêlée tarbaise a repris le dessus et le Stado a inscrit un essai de 95 m avec un ballon récupéré derrière une nouvelle mêlée à 5 m. Les Tarbais n’hésitaient pas à écarter le ballon vers Esteves et après un redoublement avec Berbizier le long de la touche et une intervention de Frisch, Berbizier filait à l’essai en coin (20-14). Les deux équipes se lâchaient et livraient une fin de match débridée, sans arriver à marquer. Tarbes terminait plus fort même si Lannemezan se montrait dangereux sur une dernière action.

Tarbes : Escur, Camy, Duny, Percival, Lacroix (cap.), Capbernet, Masson, Méron, Loustaunau (m), Claverie (o), Esteves, Vunisa, Paulet, Rubio, Berbizier

Remplaçants : Gachie, Vial, Barrieu, Lamotte, Ramon, Frisch, John, Haurie, Bude, Domec, Réal, Lhusero, Abat, Arbaut, Sanoudos

CAL : Mirtskulava, Tourreau, Cotter, Herbin, Pettigiani, Rojo, Paris, Loutocky, Dupont (m), Sere-Peyragain (o), Lhez, Laffitte, M. Ducau, Rossignol, N. Ducau

Remplaçants : Granja, Daste, Ferras, Malaret, Dupuy, Arne, Durancet, Philippe, Piaser, Maylin, Rouch

Réactions d’après-match

Du côté lannemezannais

Christophe Dulong

De retour sur sa terre natale et face aux Tarbais, Christophe Dulong aurait préféré l’emporter mais l’entraîneur des avants du CAL, préférait positiver. « Ce n’est pas aujourd’hui qu’il faut gagner... J’ai retrouvé beaucoup plus de choses positives que la semaine dernière contre Dax. On a réglé notre conquête, on a été très propre en touche, on les a contrarié défensivement. On a eu une mêlée correcte, comme la semaine dernière. On a fait beaucoup plus de temps de jeu. Notre animation a été plus propre, on a gardé le ballon. Après, si on va à Oloron demain, on ne pourra même pas prendre le bonus défensif. Il va falloir beaucoup travailler pendant dix jours et garder l’état d’esprit que l’on a. On a encore une générosité débordante même si on est indiscipliné. Franchement, c’est très positif. Il nous reste encore une très grosse semaine avec le stage. » Malgré la défaite Christophe Dulong reste fairplay. « Il faut remettre les choses à leur place. Tarbes, c’est leur premier match comme nous la semaine dernière. S’entraîner c’est bien beau mais il faut jouer pour avoir des automatismes. Je trouve que Tarbes a autant de qualités que Dax. Ils ont fait des choses hyper intéressantes pour un premier match. Je crois que c’est nous qui avons été mieux et heureusement… »

Christophe Schneider

Christophe Schneider était particulièrement déçu par la défaite et la prestation de ses joueurs en seconde période. « On a fait une première période intéressante et une autre moins bonne. Ce n’est pas très bon de parler à chaud. Donc on va regarder la vidéo, mais je suis très déçu de la seconde mi-temps sur le volume de jeu et sur les consignes qu’on avait demandées et qui n’ont pas été respectées. On va régler ça dès demain soir à l’entraînement. On a progressé par rapport au week-end dernier contre Dax sur la conquête. On marque deux essais en première mi-temps mais on fait deux fautes derrière où on prend des points. Il faut qu’on soit beaucoup plus disciplinés, beaucoup plus patients et qu’on soit pragmatiques et efficaces, ce que l’on n’a pas été aujourd’hui. »

Thibauld Paris

« C’est le collectif qui prime et ce match est mieux que celui de la semaine dernière ». L’ex-troisième ligne tarbais, qui est venu à Lannemezan pour trouver une place de titulaire, reconnaît. « Tarbes c’est un peu plus solide devant que Dax, c’est un peu plus structuré. Ils nous ont offert un défi physique un peu plus dur. » Deux saisons passées dans le groupe du TPR, laissent des traces. « J’ai retrouvé des copains avec qui je jouais en jeunes » avoue ému le jeune troisième ligne qui ne regrette rien. « C’était dur mais c’est comme ça, c’est la vie mais ça fait aussi plaisir de changer un peu d’air.  ». 

Côté tarbais

David Bonnecarrère

Le troisième ligne, entorse de la cheville, devrait manquer au minimum les trois premiers matchs de championnat mais il a assisté, en famille, à la rencontre. « Nous, c’est notre premier match de la saison après une longue phase de préparation. Tout est en train de se mettre en place. On a vu une équipe de Lannemezan accrocheuse, joueuse, comme on va en rencontrer tous les week-ends en Fédérale 1 Jean Prat. Ce sera comme ça tous les week-ends. Il va falloir qu’on continue à travailler et j’espère que ça paiera. »

Yannick Vignette

Malgré les absences du Kazalikashvili (opération de l’épaule), des talonneurs Bonnot (déchirure) et Manso-Moyano (genou), des troisième ligne Armary (suspendu) et Bonnecarrère (cheville) et de l’arrière Pees (hernie discale) les Tarbais, en manque de repères, se sont défaits de Lannemezannais joueurs et accrocheurs. Mais Yannick Vignette n’est pas pour autant satisfait. « On a eu du mal à entrer dans le match parce que ça fait longtemps qu’on n’a pas joué. Là, avec les changements de rythme et les impacts, les joueurs n’étaient tout simplement pas dans le rythme. Je regrette un peu cette entame. On n’a pas eu le recul nécessaire pour savoir que ça allait se passer comme ça et en prendre conscience pour faire une autre entame. Au fur et à mesure du match, l’équipe s’est mise à jouer, à se mettre dans le rythme des contacts, des percussions, des relances de jeu. Et ça, c’était plutôt bien. Plus le temps passait et plus l’équipe jouait. Il y a eu beaucoup de déchets mais ils ont essayé et ils ont marqué un essai de cent mètres. C’est très bien, car c’est une belle lecture du jeu. Ils ne se sont pas trompés sur l’analyse et sur la prise de décision et ils ont su aller au bout. C’est remarquable et on doit s’appuyer sur ça pour montrer qu’il y a du talent. Je regrette un manque d’abnégation et de concentration sur des moments cruciaux comme la conquête, hormis la mêlée, qui pour moi est aujourd’hui, un motif de satisfaction. » En l’absence des deux talonneurs, les lancers n’ont pas été parfaits. « Je ne suis pas content de la touche mais je sais ce qu’il faut faire pour y remédier. » Gageons que Camy, très actif dans le jeu et le jeune Gachie (Bélascain), vont travailler et retravailler leurs lancers. Les jeunes Capbernet, titulaire en troisième ligne et son remplaçant Lamotte, n’ont pas démérité en l’absence de Bonnecarrère et d’Armary qui seront absents contre Albi, le 31 août. Yannick Vignette rend hommage aux jeunes qui sont rentrés. « J’ai trouvé le petit Lamotte très intéressant, c’est un bon potentiel pour le club. Le petit Gachie, hormis ses lancers, a été fort en mêlée fermée. C’est intéressant car ce sont de tous jeunes joueurs, Florian Lamotte n’a que 18 ans et ça promet un bel avenir. »

Antoine Frisch

Le jeune ouvreur, venu des Espoirs du Stade Français, a été déterminant en étant à la conclusion d’un temps fort et à l’élaboration d’un essai de cent mètres. Le Parisien a découvert le parfum d’un derby bigourdan. « C’était un match vachement engagé. Avec beaucoup, beaucoup, d’intensité, beaucoup de rythme. C’était un bon match et on a pu bien bosser même si c’était assez approximatif dans les systèmes. C’est une victoire plutôt encourageante. » L’ouvreur, s’il apprécie son propre essai, préfère celui de cent mètres. « On récupère une balle sur mêlée, je me jette dessus, je fais la passe directement et on a pu traverser tout le terrain. » Mais le jeune ouvreur a aussi mis le turbo pour prolonger l’action. « Je suis au soutien de Dédé (Esteves), je fais une passe intérieur à Jonathan (Bréthous) qui remet la passe à Berbize (Berbizier) pour finir cette contre attaque. » Antoine Frisch ne pouvait pas mieux débuter. « Je n’ai jamais fait de match en Fédérale 1. Je savais que ça allait être rugueux et je n’ai pas été déçu. C’était vraiment engagé et j’ai trouvé l’intensité vraiment bien, même si c’est un peu plus lent qu’en Espoirs de Top 14. »

Lionel Terré

Le Président, qui a eu l’occasion de voir jouer Bagnères, est conforté dans sa vision de l’avenir. « Ce que je retiendrai c’est que l’on a un Comité qui forme beaucoup de bons joueurs. Comme on a décidé de le mettre en place chez nous, on va d’abord s’appuyer sur cette formation locale, puisque les joueurs sont là. » Lionel Terré, inquiet en première mi-temps a été rassuré ensuite. « Le point positif, c’est que nos joueurs ont su réagir. »

Frank Hueber (Membre du Conseil d’Administration)

« Ce que je vois, c’est qu’il y a autant de bons tarbais à Tarbes que de bons Tarbais à Lannemezan. C’est très important et ça rejoint ce que dit Lionel. Je retiendrai surtout qu’on a battu Lannemezan et c’est très bien. Il faut revenir à des bases simples et chaque match doit être gagné. Celui là est gagné et Lannemezan est une très belle équipe. Je pense qu’on verra de beaux affrontements pendant ces phases de Poule. »

Jean-Jacques Lasserre