Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Demetrios : Les Forces Spéciales en exercice dans l’agglomération tarbaise

dimanche 2 mai 2010 par Rédaction

Ce mercredi matin, le bruit des hélicoptères s’est fait insistant au dessus de l’agglomération tarbaise : l’opération Demetrios était en route. Monté par le 4ème régiment d’Hélicoptères des Forces Spéciales stationné à Pau, cet exercice met en action du 27 au 29 avril les commandos du 1er Régiment Parachutiste d’Infanterie de Bayonne, ceux du 13ème Régiment de Dragons Parachutistes de Dieuze et du 1er Régiment de Hussards Parachutistes de Tarbes, avec en support une vingtaine de véhicules tactiques, 10 hélicoptères du 4ème Régiment d’Hélicoptères des Forces Spéciales de Pau et une cinquantaine de personnels du 35ème Régiment d’Artillerie Parachutiste de Tarbes.

Il s’agit d’un exercice grandeur nature en zone urbaine destiné à tester la capacité des commandos à agir avec un maximum de réalisme au milieu de la population. Ce genre d’exercice répond à un constat effectué depuis plusieurs années après de nombreuses expériences sur le terrain : l’engagement en zone urbaine est complexe mais d’une très grande probabilité et l’acquisition des savoir faire est devenue une priorité.

Ce matin, la presse a été conviée dans le quartier Foix-Lescun à assister à la présentation de l’exercice par le capitaine Bartholomé, officier de communication, qui a dévoilé le scénario : « Un jeune Etat imaginaire, de trois ans d’existence, la Septimanie, situé entre l’Espagne et l’Occitanie a pour capitale Tarbes ; un gouvernement provisoire avec à sa tête un chef de guerre doit organiser des élections pour régulariser la situation du pays ; ce gouvernement veut mettre en place un Etat républicain tandis que les grandes villes de Septimanie comme Saragosse, Toulouse, Bilbao et encore Tarbes, veulent un Etat fédéral ; face à cette situation de crise, la France a décidé l’évacuation de ses ressortissants. ».

Les journalistes ont pu assister à l’extraction d’un otage français enlevé à bord d’un véhicule par deux insurgés. C’est ainsi que les hélicoptères sont entrés en action : interception du véhicule par un tireur d’élite depuis un hélicoptère Gazelle, assaut vertical effectué en grappe par une équipe de commandos avec l’appui d’une autre Gazelle, neutralisation des insurgés hors de leur véhicule, récupération de l’otage et exfiltration par les airs au bout du filin suspendu au Caracal, le nouvel hélicoptère de manœuvre des Forces Spéciales.
Cette opération s’est effectuée sans qu’aucun appareil ne touche le sol et cela en moins de dix minutes, conformément à l’objectif des Forces Spéciales qui est de frapper vite et fort.

Josiane Perez


GALERIE PHOTOS