Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Non à la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées : trois des quatre parlementaires des Hautes-Pyrénées parlent d’une même voix et lancent un appel à la mobilisation

mercredi 8 août 2018 par Rédaction

Hier, à Tarbes, Maryse Carrère, sénatrice des Hautes-Pyrénées, sa collègue Viviane Artigalas et Jeanine Dubié, députée des Hautes-Pyrénées ont tenu à réaffirmer leur opposition à la réintroduction de deux ourses dans le Béarn, en octobre prochain. L’occasion d’évoquer également leur rencontre avec le président de la République lors du dîner républicain servi dernièrement à l’Escaladieu où il a été question du sujet ainsi que du fameux dossier de la 2x2 voies entre Tarbes-Lourdes.

Jeanine Dubié est intervenue la première. Elle a fait observer que Nicolas Hulot avait d’abord invité les seuls députés de la majorité pour parler de la réintroduction de l’ours. La semaine dernière, le Ministre de la Transition écologique et solidaire s’est rattrapé en recevant tous les parlementaires concernés par le sujet.

Jeanine Dubié a rappelé la position de l’ANEM lors du 33e congrès où une motion intitulée « Pour une approche radicalement nouvelle à l’égard des prédateurs » avait été prise par les élus de la montagne. Autres documents remis à la presse : la lettre ouverte au Premier Ministre du président du CESER Occitanie, la réponse du premier Ministre Edouard Philippe qui annonce qu’il n’y aura pas de réintroduction en Ariège et dans les Hautes-Pyrénées mais uniquement en Béarn, la lettre adressée par les trois parlementaires à la mission d’expertise venue dans le département où il est demandé qu’une consultation appropriée soit engagée auprès du public concerné, que le projet de réintroduction de deux ourses dans le Béarn soit abandonné, que l’Etat respecte l’article L1113-1 du code rural et de la pêche maritime. Pour montrer que Nicolas Hulot a de la suite dans les idées, Jeanine Dubié a exhumé un article paru le 12 mai 2006 dans le journal Libération alors que Nicolas Hulot était le président de la fondation portant son nom.

Jeanine Dubié insiste sur l’absurdité de la situation."On nous parle de consanguinité, qu’il faut renouveler la génétique. Aujourd’hui, tous les ours de l’Ariège sont des ours slovènes. Il n’y a pas un seul ours d’origine pyrénéenne. Chez nous, côté occidental, il y a deux ours : Néré et Cannellito. Néré est un ours slovène, Cannellito est à moitié de souche pyrénéenne. Nous dire qu’on réintroduit des ourses slovènes pour lutter contre la consanguinité, c’est absurde. Est-ce que l’ours brun est en voie de disparition en Europe ? La réponse est NON. Il y a entre 8500 et 9000 ours en Roumanie, 2500 en Slovénie. Dans ces pays, il y a aussi des battues à l’ours. La dernière raison, c’est que ces réintroductions ont été faites contre l’avis des populations concernées et que c’est un mensonge véhiculé en 1993 par des gens qui voulaient réintroduire des ours dans les Pyrénées parce que derrière il y avait l’idée de l’ensauvagement de ce massif. Au détriment d’une montagne vivante, de l’économie montagnarde, du pastoralisme et de toutes les autres activités".

Le dîner avec le Président

Lors du dîner républicain à l’Escaladieu, le président Macron a écouté les parlementaires. « Nous avons trouvé un président à l’écoute, attentif reconnaît Jeanne Dubié. Il comprend le sujet par rapport au pastoralisme qu’il connaît. On a bien compris qu’il y avait un sujet entre la vision du ministre d’Etat Nicolas Hulot et le président de la République. Quelle est donc cette différence de point de vue ? » La réponse audio ci-dessous

MP3 - 2.5 Mo

Le groupe de travail sur l’économie montagnarde au Sénat

Au Sénat, Viviane Artigalas et Maryse Carrère font partie du groupe de travail sur l’économie montagnarde. Le premier rapport a concerné le plan Loup. A cette occasion, la question de l’ours a été abordée. Une action de mobilisation va être entreprise auprès des communes et des EPCI de la région Occitanie. Le commentaire de Viviane Artigalas (audio ci-dessous)

MP3 - 6.8 Mo

Maryse Carrère : "Il faut mobiliser "

Pour Maryse Carrère nouvellement élue au Palais du Luxembourg comme Viviane Artigalas, c’est la première fois que toutes les deux expriment leur position sur l’ours, rejoignant Jeanine Dubié dans son combat. (Audio ci-dessous)

MP3 - 5.7 Mo

Dossier de la 2x2 voies entre Toulicou et Lourdes : Emmanuel Macron charge le préfet de Région de trouver une solution

Lors du repas républicain à l’Escaladieu, Jeanine Dubié, relayée d’ailleurs par le président Michel Pélieu, a également mis sur la table le dossier de la 2x2 voies entre Toulicou et Lourdes. Dossier en panne au niveau de l’ouvrage d’un coût de 5 millions d’euros, chantier stoppé en raison d’éléments environnementaux (suspicion de présence d’amiante sur un éperon rocheux sur la zone humide de Saux). Le président de la République a chargé le préfet de région de trouver une solution. (Audio ci-dessous)

MP3 - 1.1 Mo

titre documents joints

8 août 2018
info document : PDF
106 ko

8 août 2018
info document : PDF
94.1 ko

8 août 2018
info document : PDF
140.5 ko

8 août 2018
info document : PDF
32.3 ko