Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
 

Conseil communautaire de la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrenées

vendredi 29 juin 2018 par Rédaction

Le conseil communautaire de la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées s’est réuni jeudi à 18h sous la présidence de Gérard Trémège. L’ordre du chargé était copieux avec 44 dossiers, ce qui a nécessité quatre heures de présence.

Les comptes de gestion 2017 des budgets principaux et de l’ensemble des budgets annexes présentés par Denis Fégné, président de la commission des finances et le compte administratif 2017 ont été approuvés à l’unanimité (.pdf).

Gérard Trémège : « L’horizon s’éclaircit. Nous sommes capables d’investir pour dynamiser ce territoire »

Après avoir félicité le rapporteur pour sa présentation et les services financiers, le président Trémège s’est livré à un commentaire : « L’année 2017 a été particulière : création de la communauté d’agglomération, transfert de compétences sur le SIMAJE, etc. Il y a eu beaucoup de complications et énormément de travail. Des remarques : une satisfaction d’abord de voir que les grands équilibres sont largement assurés. Rappelez-vous il y a quelques mois, avant juin 217, j’étais un peu inquiet car nous pouvions afficher des ambitions légitimes pour notre communauté d’agglomération, notamment en matière d’investissements structurants, que nous soyons en mesure de réaliser mais que je n’étais pas certain d’y faire face, compte tenu des difficultés prévisibles. La gestion a été excellente.
Aujourd’hui, les résultats sont positifs et nous permettent d’envisager des investissements structurants dans d’excellentes conditions. Les investissements nets réalisés cette année de l’ordre de 4 millions d’euros ont été intégralement autofinancés. Nous n’avons pas eu recours à l’emprunt, ce qui nous permet de désendetter notre communauté. On a remboursé les emprunts (1,32M€). Autre remarque le taux de réalisation des investissements de 37% est bien sûr faible. Ce qui est normal pour une première année d’exercice. Quand nous serons en régime de croisière, en 2020/2021, nous aurons une idée précise de nos capacités et de la façon dont nous pourrons servir ce territoire. L’excédent de trésorerie de 16 millions d’euros au 31 décembre 2017 qui s’est amélioré durant le premier semestre 2018 nous permet là aussi d’envisager des investissements de l’année 2018 en ayant recours modérément voire pas du tout à l’emprunt mais surtout de disposer d’une capacité d’investissement sur fonds propres qui n’est pas négligeable. Je rappelle que les fameux investissements structurants présentés dans le projet d’agglomération avaient été évalués entre 35 et 40 millions d’euros sur 4 ou 5 ans. Nous sommes donc en mesure de faire face à de tels investissements, surtout si l’on tient compte de subventions de l’ordre de 35 à 40%. L’horizon s’éclaircit. Nous sommes capables d’investir pour dynamiser ce territoire
 ».


titre documents joints

29 juin 2018
info document : PDF
323.7 ko