Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Développement économique et attractivité du territoire : le premier bilan de la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées (juin 2017-juin 2018)

vendredi 29 juin 2018 par Rédaction

La loi NOTRe a modifié les compétences des collectivités territoriales, réaffirmant le rôle de la Région et celui de la CATLP en matière économique. La Région est désormais responsable de la définition des orientations sur son territoire via le Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII) et dispose d’une compétence de plein droit en matière d’aides économiques dédiées à la création et à l’extension d’activités.

Dans les communautés d’agglomération, le développement économique faisait l’objet d’un partage entre communes et communauté. Le législateur a supprimé cette possibilité de partage en imposant le transfert intégral des compétences économiques et des moyens afférents à l’intercommunalité.

Gérard Trémège, président de la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, entouré de Jean-Michel Ségneré, vice-président de la commission développement économique de la CA TLP, également PDG du groupe Ségnéré qui emploie quelque 80 personnes et du service Développement économique de la CATLP, a dressé le bilan du développement économique et de l’attractivité du territoire pour la période allant de juin 2017 à juin 2018.

"Le développement économique est notre enjeu majeur, a souligné Gérard Trémège. C’est notre priorité. Nous avons présenté tous les projets structurants lors d’un conseil communautaire et à la population de l’agglomération. Tous ces projets sont liés à ce premier souci : le développement économique. Le développement économique, c’est la dynamique sur un territoire et c’est l’emploi. 2017 a été une année de construction, d’installation. Nous avons mis en place toutes les structures de cette agglomération. J’ai été installé le 20 janvier 2017. Des chiffres importants sont à mettre en exergue : le nombre de terrains vendus sur les zones d’activité, le nombre d’entreprises installées, le nombre d’emplois concernés. Certaines zones d’activité arrivent carrément à saturation, c’est le cas de la zone de Saux à Lourdes où les derniers terrains ont été vendus. Il en reste encore quelques-uns à la zone d’Ibos. Ce qui nous permet de réfléchir d’ores et déjà à l’avenir de la zone Séméac-Soues puisque Auchan a jeté l’éponge. Nous devons réfléchir à l’utilisation de ces terrains où nous pensons y aménager une nouvelle zone d’activités, peut-être spécialisée. Nous allons voir avec des opérateurs. Mais ce sont des investissements pour les 10 années qui viennent".

Pour Jean-Michel Ségnéré, "aujourd’hui, le développement économique sur nos territoires est multi-facteurs et doit également comprendre les différents acteurs ayant droit au chapitre. C’est ce que nous avons essayé de faire sur la méthodologie. C’est ce que l’on vous expliquera quand on parlera du CAP (Comité d’accompagnement partenarial)". Le CAP déploie une série de services et de moyens pour soutenir un projet original ou accompagner une activité. « On ne peut pas réussir seul », insiste Gérard Trémège.

Audrey Le Bars, Responsable du service Développement Économique, Enseignement Supérieur et innovation, slides à l’appui, a détaillé les actions entreprises au bout d’un an dans le domaine du développement économique au sein de l’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées (.pdf)


titre documents joints

29 juin 2018
info document : PDF
952.7 ko