Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
   
  
   
 

Bordères sur Echez : Inauguration du complexe sportif Christian Paul

dimanche 10 juin 2018 par Rédaction

Ce samedi en fin d’après midi, a eu lieu l’inauguration du complexe sportif Christian Paul. Pour l’occasion, de nombreux borderais étaient présents. Au coté de Jérôme Crampe, maire de la commune, on remarquait Samuel Bouju, secrétaire général de la préfecture, représentant Béatrice Lagarde, Gérard Trémège, maire de Tarbes et président de l’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, Jeanine Dubié, députée des Hautes-Pyrénées, Viviane Artigalas et Maryse Carrère sénatrices. Parmi les invités, plusieurs maires des communes voisines, de nombreux élus, des présidents d’associations , du représentant de la ligue Occitanie rugby , Pierre Jean-Marie, président délégué du comité départemental du rugby, la famille de Christian Paul avec son épouse, ses enfants, ses petits enfants.

Après la traditionnelle coupure du ruban tricolore par le maire, la plaque d’entrée du stade a été dévoilée, une plaque d’acier à la forme de la commune et portant le nom du complexe sportif Christian Paul. Ont suivi les prises de paroles pour la première partie de cette inauguration.

Ils ont dit …

Jérôme Crampe : « Nous avons coupé le ruban tricolore pour déclarer officiellement ouvert ce complexe sportif. Ce projet est l’aboutissement d’un long travail et le résultat d’une réelle volonté de notre équipe municipale au service de la population et des associations borderaises.

A l’image de l’univers qu’incarne ce complexe, il se veut un lieu de rencontres sportives mais aussi un lieu d’échanges et de convivialité. Nous souhaitons que ce complexe sportif soit un symbole de la promotion du sport et de ses nobles valeurs, que les utilisateurs de ce lieu soient les ambassadeurs des vraies valeurs, de notre savoir-vivre.

Débuté en 2010, suite à la construction de l’école élémentaire Arc-en-ciel, le stade de rugby avait été déplacé à côté du stade de foot déjà existant. Par la suite ont été construites les tribunes, un bâtiment qui en plus d’accueillir 300 places assises a été conçu dans un souci de fonctionnalités optionnelles. Sous les tribunes quatre vestiaires, une salle de massage, une salle de stockage pour le matériel, buvette, local de réserve et une salle de réception de 200m2 qui permet d’accueillir les repas d’avant et après match ou d’organiser tout type de réunion. Dans les années à venir, d’autres équipements viendront compléter ce complexe, cours de tennis, plantiers pour les joueurs de quilles etc.…

Les qualités, les valeurs je les associe à celui qui a initié ce projet, à la tête de l’équipe municipale, une passion pour le sport, un engagement sur le terrain, un engagement pour sa commune, la volonté de fédérer les hommes, de créer un lien social, telles étaient les convictions de mon prédécesseur Christian Paul.

C’est avec émotion et beaucoup d’humilité que je m’adresse à vous aujourd’hui. Nous tous, élus, sa famille, ses amis, ses proches aurions tant aimé l’entourer pour inaugurer un de ses projets fétiches. Je suis convaincu qu’il aurait exprimé sa satisfaction et son plaisir d’offrir aux borderais un si beau complexe, une satisfaction du travail accompli dans l’intérêt général. Ce complexe, ces terrains de jeux il y tenait et il avait su nous rassembler autour de cette idée dès notre premier mandat avec une préoccupation majeure, réaliser un équipement de taille, adapté veillant à répondre aux besoins de nos associations sportives. Je me souviens, il me disait Jérôme avec ce stade on pourrait jouer en fédérale 3.

A l’unanimité, le conseil municipal a décidé de nommer ce complexe ‘’Complexe Christian Paul’’. Par sa taille, ses qualités pour la pratique sportive, les valeurs qu’il incarne, ce complexe est la meilleure image à la mémoire de Christian. Cette plaque que nous avons dévoilée nous l’avons voulue à l’image de Christian, une plaque en acier, solide, posée sur un roc, cette plaque découpée à la forme du territoire de Bordères, ce territoire qu’il chérissait tant. C’est un sentiment de fierté de bonheur mais aussi d’émotion que je partage pour l’inauguration de cet équipement. » Jérôme Crampe a remercié toutes les personnes qui se sont investies pour la réalisation de ce projet mais aussi toutes les institutions. Il a également adressé toute sa reconnaissance à Jean-François Sarrazin, chef des services de la mairie, pour son implication et son investissement.

Cette opération a coûté 1,86 million d’euros subventionnée à hauteur de 379 842€ , dont 273 000 € de l’Etat, 52 000 € du Grand Tarbes , 48 000 € de la fédération de foot et 7 000 € de la réserve parlementaire.

Avec émotion Gérard Trémège a enchainé : «  Je connais Christian depuis 40 ans. J’ai connu le sportif émérite, brave, conquérant, combattant, j’ai connu l’élu dynamique et j’ai connu et travailler avec le maire, un maire passionné par sa commune, engagé avec un cœur immense au service des borderais et borderaises qu’il aimait tant. Je me souviens au début des années 2007 quand il est venu me présenter le projet de l’école et en même temps le projet du stade, il m’a dit regarde ce sont des investissements importants, crois-tu que je serais en mesure de les réaliser. Nous avons alors travaillé sur une analyse prospective, l’évolution de la commune, Bordères qui est une des communes les plus dynamiques du département en terme d’évolution, d’habitants, de constructions donc des recettes fiscales, je lui ai dit je pense que tu peux t’engager dans cette voie. Quelques temps après nous sommes venus inaugurer l’école, magnifique réalisation et aujourd’hui nous sommes ici, réunis pour inaugurer ce complexe sportif qui ressemble à Christian. Je ne peux pas oublier le joueur de rugby qui a mené le Stado aux championnats de France en 1973, je ne peux pas oublier l’ami, Christian était un homme d’une loyauté extraordinaire, un homme qui osait faire face à la vie, à l’adversité. Quand il donnait sa parole il la respectait , elle était tenue, des qualités de plus en plus rares. Il fut mon 1er vice président à la communauté du grand Tarbes de 2008 à 2014.

Je suis près de vous dans le souvenir de Christian, je vois qu’il nous regarde et je suis certain que là où il est il est heureux et fier du travail entrepris par son équipe. Il est très présent dans votre cœur comme il l’est dans le mien. »

Il appartenait à Samuel Bouju, secrétaire général de la préfecture, de conclure les discours :

« La préfète qui n’a pu être là aujourd’hui et le regrette a connu Christian Paul et en garde un bon souvenir. Elle le qualifie comme un grand Monsieur par sa carrière sportive bien sûr, par son implication avec un esprit collectif, de dévouement, de construction, d’une entité et d’une société où les liens dépassent le cumul des intérêts individuels mais autour d’un intérêt général décloisonné avec de vraies valeurs, une vraie volonté, une capacité de créer et de vivre ensemble. Elle a connu le maire qui avait été conseiller général à l’époque, elle en garde un souvenir ému. Un maire loyal extrêmement dévoué à sa tâche, à sa mission, un maire sur lequel l’Etat pouvait compter, il y avait une confiance forte entre le corps préfectoral et lui. .

Le loyalisme lui était chevillé au corps, il appliquait dans ses fonctions de maire les mêmes valeurs qui l’animaient à titre personnel et à titre sportif. »

En deuxième partie, au pied de la tribune, un autre moment de grande émotion avec la découverte d’une fresque à l’effigie de Christian Paul.

Jérôme Crampe s’est adressé à la famille :

« Ce complexe porte le nom de Christian Paul, en plus de la plaque dévoilée à l’entrée du stade, nous avons décidé d’honorer la mémoire de Christian par une symbolique particulière.

Christian le sportif était un grand joueur avec un physique hors norme, des qualités athlétiques au dessus de la moyenne, le tout enrôlé d’une rudesse au combat, à faire trembler bon nombre d’adversaires autant dans sa vie de sportif, de dirigeant d’entreprise ou celle d’élu. Sur un terrain de rugby, il a toujours imposé le respect comme dans la vie.

Christian était l’homme, l’époux, le papa, le grand père, celui qui s’asseyait en bout de table avec toute sa famille, celui qui savait réunir et fédérer. Il rassemblait aussi son équipe, ses amis et passait outre les différences d’opinions pour avancer et gagner. Pour cette leçon de vie que tu nous as donnée, nous ne t’oublierons pas et par cette photo que nous allons dévoiler nous garderons l’image du combattant et du grand homme que tu étais. »

Le fils de Christian Paul a remercié les personnes présentes pour ce moment de souvenirs, le maire et le conseil municipal qui a permis cette belle journée et a souhaité qu’il y aura de belles choses sur ce terrain.

Les chanteurs de Bordères ont clôturé cette inauguration en interprétant 2 chansons favorites de Christian Paul.

Nicole Lafourcade