Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Rugby Pro D2 - Revanche tarbaise bonifiée : CAL 16 TPR 39

dimanche 18 avril 2010 par Rédaction


GALERIE PHOTOS 1


GALERIE PHOTOS 2

Tarbes : 5 essais de Dabrin (4e, 24e), Bernad (11e, 72e), Apanui (72e) ; 2 buts de pénalité de Kopetzki (22e, 50e) ; 4 transformations de Kopetzki (11e, 24e), et d’Apanui (66e, 72e)

Lannemezan : 1 essai de Dasque (58e), 3 buts de pénalité (7e, 14e, 47e), 1 transformation de Héraut.
2 Cartons Jaunes : Pujo (20e), Marque (35e).

D’entrée de jeu, les Tarbais ont envoyé la balle à l’aile et dès la 4ème minute Dabrin, suite une série de percussions dans l’axe et de libérations rapides, se retrouvait décalé en bout d’aile. Héraut, après un 1er échec à la 1ère minute réduisait la marque sur une pénalité obtenue pour une faute de la mêlée tarbaise. A 5-3, au lieu de douter, les Tarbais continuaient à envoyer du jeu. Caujolle manquait de peu l’essai mais quelques instants plus tard, sur un coup-franc rapidement joué par Lacrampe et une percée de Worthington, Bernad marquait un essai transformé par Kopetzky (12-3). Mais une nouvelle fois, sur une faute au sol, Héraut réduisait le score (12-6). Pujo, le talonneur du CAL écopait d’un carton jaune et en suivant la mêlée lannemezanaise était pénalisée et Kopetzky portait le score à 15-6. Sur le renvoi, Tarbes relançait et Dabrin débordait pour inscrire entre les poteaux le 3ème essai du TPR (22-6).

_ Les Lannemezanais complètement débordés n’eurent d’autres ressources que de mettre la main sur le ballon pour tenter de le ralentir. Tarbes, malgré plusieurs pénaltouches, n’arrivait plus à enchaîner et multipliait les maladresses. Mais trop, c’est trop, et après plusieurs avertissements, la sanction tombait sur Marque. Le CAL se retrouvait à nouveau réduit à 14 mais cette fois le TPR ne put en profiter. En début de seconde période Tarbes poursuivait son jeu de mouvement mais se faisait pénaliser au sol et sur une pénalité avancée de 10 m pour contestation, Héraut, des 45 m, réduisait l’écart (22-9). Kopetzky, ajoutait 3 points pour une faute dans un regroupement mais peu à peu Tarbes se mit à déjouer.

Moins présents dans le combat, les Tarbais permirent à Lannemezan de retrouver de l’air et de l’espace pour produire du jeu. Le CAL qui n’avait bousculé le TPR que sur quelques mauls se mirent à écarter le ballon et Dasque marquait un superbe essai , ce qui réveillait Trélut qui commençait à s’ennuyer. A 25-6 le match faillit basculer sur une nouvelle relance mais le pied de l’attaquant lannemezanais toucha la craie de la touche. La rencontre bascula pour Tarbes suite à plusieurs enchaînements dans l’axe et un petit côté qui lançait à l’essai en coin Apanui entré pour remplacer Kopetzky blessé aux côtes. Avec la transformation réussie du bord de touche, le TPR se donnait de l’air et reprenait le bonus offensif (32-16). Suite à une pénaltouche et à une prise de balle impeccable de Lasserre, Magrakvelidze était plaqué sur la ligne mais Bernad récupérait et marquait le 5ème essai tarbais (39-16). Le score en restera là malgré une interception de Lafforgue qui sauvait un 3 contre 1, mais l’ancien Agenais se faisait reprendre dans les 22 du TPR.

Jean-Jacques Lasserre

[rouge]Côté lannemezanais[/rouge]

Damien Costanzo : On a montré de belles choses en seconde mi-temps

Le capitaine Damien Costanzo porte les marques du combat mais son analyse quoique amère est lucide. "On a des regrets parce qu’on prend un ou deux essais sur lesquels on peut toujours contester l’arbitrage. Encore une fois, il n’a pas été en notre faveur, mais si on perd ce match c’est parce que les Tarbais, on était pourtant prévenus, ont envoyé du jeu. Ils ont fait ce qu’ils avaient à faire et nous, on a essayé de tenir. En seconde mi-temps, on a montré de belles choses mais ce n’est pas suffisant pour remporter ce match. On a réussi à faire de belles avancées et c’est dommage qu’on n’ait pas pris cette option en première période. On a mieux joué en seconde mais ce n’est pas dit qu’on aurait pu trouver les mêmes espaces."

Jean-Louis Fourcade : Ceux qui ne sont pas venus ne méritent qu’un club de Fédérale 3

Le Président Fourcade semble plus déçu par la faible affluence du derby que par le résultat. "Le TPR a pris une revanche claire, nette et sans bavure, avec 2 essais au bout de 10’ et 3 au bout de 20’. Au début,nous les avons regardé jouer et ensuite quand ils se sont relâchés, nous avons eu 20’ intéressantes en 2ème mi-temps où on a produit du jeu et retrouvé quelques valeurs qui étaient les nôtres. Le score 39-16, c’est le tarif habituel que nous payons à l’extérieur. Il n’y a rien à dire sur le match, si ce n’est bravo au TPR qui a su gérer et pratiquer un meilleur rugby que le nôtre." Jean-Louis Fourcade ne mâche pas ses mots envers les supporters du Plateau qui ont boudé Trélut. "La recette est de 34 315 euros, ce qui fait un peu plus de 12 000 euros de plus que la meilleure recette à Lannemezan. Ce qui confirme que c’était une bonne décision de jouer à Tarbes même si je m’attendais à plus de monde. Je crois que ceux qui ne sont pas venus et qui sont restés à la maison ont un esprit beaucoup trop étroit, à mon sens, pour mériter un club de Fédérale 1 ou de Pro D2, ils ne méritent qu’un club de Fédérale 3."

[rouge]Côté tarbais[/rouge]

Mickaël Etcheverria : C’est le moins accompli de nos 4 derniers matchs

Le capitaine tarbais Mickaël Etcheverria savoure cette victoire au goût de revanche même si tout ne fut pas parfait. "On a 10 ou 15’ où on les remet dans le match. On loupe des premiers placages importants et après c’est le rugby. Quand vous n’avez plus trop le ballon, vous faites moins de temps de jeu, vous vous mettez à la faute bêtement. Quand ils marquent l’essai, on s’est dit des choses derrière les poteaux et on est reparti. C’est sûr que c’est le moins accompli de nos 4 derniers matchs même si on marque le bonus offensif. On a une semaine pour savourer et avant de partir à Colomiers on regardera la vidéo pour voir ce qui n’a pas marché."

Coetzer, Th. Loftus, Worthington, Kopetzky, sortis sur blessures

Les Tarbais ont dû terminer cette rencontre à 14 car Coetzer qui venait tout juste de revenir de blessure a dû quitter ses coéquipiers à 5’ de la fin, touché au genou. La chaleur et le terrain dur a laissé des traces dans les rangs tarbais. Thomas Loftus est sorti le premier sur blessure, suivi par Worthington et Kopetzky. Si Philippe Bérot espérait récupérer les premiers, touchés tous 3 au genou, à Colomiers dans 15 jours, le cas de Kopetzky est plus inquiétant. L’ouvreur touché aux côtes a été conduit aux urgences car le staff médical craignait que ce soit plus grave que de simples cartilages.

Recueilli par Jean-Jacques Lasserre

Interview de Philippe Bérot, entraîneur du TPR

Interview de Marc Dantin, entraîneur du CAL