Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
    
  
   
 

Vendredi 4 mai à 19h30 à Trélut : Demi-finale Aller Stado/TPR-Bourg en Bresse

vendredi 4 mai 2018 par Rédaction

Avec la meilleure équipe

Pour la première fois depuis le début de la saison et depuis l’arrivée de Yannick Vignette, la composition de l’équipe n’a pas été dévoilée au moins la veille de la rencontre. Elle ne sera connue que le jour du match à 16 h. Tout ce que l’on sait, c’est qu’il n’y a aucun blessé dans le groupe et que tous les joueurs sont prêts à en découdre. Il faut donc s’attendre à voir l’équipe type de ces dernières semaines alignée d’entrée. A l’exception bien sûr de Manso-Moyano et d’Esteves, qui ne reprendront l’entraînement avec contact que la semaine prochaine.

Les Tarbais devront marquer leur territoire d’entrée et si possible prendre le maximum de points lors de cette première demi-finale à Trélut pour sortir les Bressans du bonus défensif. Car en cas d’égalité à l’issue des deux rencontres, ce sont les points terrains (5, 4, 2, 1, 0) qui compteront, puis le goal-average, le nombre d’essais et de pénalités.

Basile, ne fait pas partie du groupe, remplacé par le jeune Serra qui a fait un excellent match à Rouen face au colossal Hounkpatin (26 ans, 1,91 m, 132 kg) qui vient de signer à Castres. L’Argentin a perdu sa place lors de ses dernières prestations en demi-teintes et s’est blessé avec la B.

Un groupe, où rentrent Paris et Latisnère-Palacin comme 24 et 25ème homme, mais dont ne font pas partie Bouhedjeur et Piveteau, qui est blessé.

Le groupe officiel des vingt-cinq pour Bourg-en-Bresse : Kazalakashvili, Lapassouse, Koberidze, Duny, Loncan, Serra, Taulava, Lacroix (Cap.), Percival, Bernad, Bonnecarrère, Armary, Havea, Gal, Paris, Vergallo, Bats, Claverie, Vinusa, Bréthous, Domec, Rubio, Pees, Paulet, Latinères-Palacin

Hommage à Isoa Domolaïlaï

Pas d’animations particulières, pour le dernier match de la saison, en raison des intempéries et des impératifs de sécurité. Une Banda animera la rencontre et Isoa Domolaïlaï (37 ans, 2,05 m, 140 kg) sera honoré avant le coup d’envoi. Le Fidjien mérite cet hommage après onze années au service du TPR où il est arrivé en 2007 en provenance de Toulon. Très mobile pour son gabarit, Domo était un énorme perforateur de défense qui permettait au jeu de rebondir derrière. Très écouté au sein du groupe, qui l’appelait ’’Le Papa’’, c’était aussi le référent des joueurs fidjiens, tongiens et samoans du club et de la Région. En 2015, il mettait un terme à sa carrière de joueur, après plusieurs blessures graves. Après un an et demi sans jouer, il revient et retrouve le capitanat de l’équipe qui a été rétrogradée en Fédérale 1. Sa puissance est encore un atout qu’utilise Marc Dantin. A 36 ans, Domolaïlaï rempile pour une saison supplémentaire et joue plusieurs rencontres en début de saison. Le seconde ligne a disputé son dernier match à Trélut contre Rouen le 8 décembre 2017, écarté du groupe, à l’arrivée de Yannick Vignette.

International à 20 ans, Domolaïlaï compte 18 sélections et a disputé la Coupe du Monde 2007.