Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Les Pyrénées sans frontières

mercredi 14 mars 2018 par Rédaction

Créer un unique groupement européen de coopération territoriale dénommé ‘Pirineos-Pyrénées’, c’est l’engagement que viennent de prendre les représentants des principales collectivités locales du centre de la chaîne : la Diputación Provincial de Huesca, le Gouvernement d’Aragon et les Conseils Départementaux des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées.

Ce mardi 13 mars 2018, ces quatre collectivités ont adopté une déclaration commune annonçant la prochaine fusion, en un seul organisme de gestion et de coopération, du Consortium du tunnel de Bielsa-Aragnouet avec les deux GECT déjà existants sur leurs territoires : ‘Espace Pourtalet’ et ‘Huesca Pirineos-Hautes-Pyrénées’.

Grâce à ce nouvel outil de coopération, les collectivités pourront :

• d’une part, mutualiser les moyens nécessaires à assurer la gestion et le développement de leurs infrastructures transfrontalières, et

• d’autre part, engager une démarche bien plus ambitieuse pour promouvoir très au-delà de nos vallées et de nos sommets un territoire partagé, un seul et même projet de développement respectueux de son environnement fragile, une seule et même destination touristique : les Pyrénées.

Ces Pyrénées - qui se déclinent en vallées, se conjuguent au pluriel et dialoguent avec les piémonts au gré des gaves, nestes, rios, chemins de randonnée, routes ou voies ferrées - forment un tout, depuis toujours, qu’elles aient inspiré Lautréamont ou nourri Baltasar Gracian.

Les 4 domaines d’intervention choisis par la Députation de Huesca, le Département des Pyrénées Atlantiques, celui des Hautes-Pyrénées et le Gouvernement d’Aragon pour animer les travaux du futur GECT sont :

promouvoir à l’international la destination « Pyrénées » ;

adapter les mobilités locales et touristiques aux besoins de l’espace pyrénéen ;

développer l’innovation technologique pour accompagner la revitalisation sociale et économique des territoires ;

gérer les infrastructures transfrontalières.

Avec le nouveau GECT « Pirineos-Pyrénées », les acteurs pyrénéens, publics ou privés, trouveront là le partenaire institutionnel capable de porter haut le nom de « Pyrénées », de développer la notoriété, l’image et la fréquentation à l’international.

Miguel Gracia, Président de la Diputación de Huesca

« Le développement des territoires de montagne passe par l’impulsion de politiques et de réglementations qui permettent le maintien sur place de nos populations. Le GECT est précisément l’une de ces mesures. La Députation Provinciale de Huesca croit en la coopération avec le versant nord des Pyrénées depuis plus de 30 ans et l’engagement que nous prenons de créer ce nouvel outil est fait pour nous permettre d’être plus efficients dans l’utilisation des fonds publics et plus efficaces dans nos politiques en faveur de ceux qui vivent dans cet espace pyrénéen. »

Michel Pélieu, Président du Département des Hautes-Pyrénées

« Pris séparément, nos territoires sont des destinations touristiques intéressantes mais modestes. En revanche, ensemble nous formons une grande et belle destination internationale et cela change considérablement notre pouvoir d’attraction et notre capacité à conquérir de nouveaux clients. Ensemble nous avons une concentration inédite de sites pyrénéens majeurs (Gavarnie, Ordesa, Aubisque…). Mais nous avons aussi, en plus, un patrimoine commun constitué par un environnement intact, des productions agroalimentaires et artisanales de qualité, des pratiques culturelles partagées, de longues traditions d’échange et de partage. Bref, nous cultivons un art de vivre commun. Tout cela nous permet de proposer des produits qui, au-delà de leur intérêt purement touristique, ont une légitimité géographique, un vécu historique, un contenu culturel et identitaire et surtout une vraie densité émotionnelle. »

Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques

« Cette fusion manifeste notre ambition à faire valoir la coopération Pyrénées, par des collectivités qui ont su faire abstraction des frontières et des barrières pour porter sur la scène européenne de véritables projets de coopération territoriale. L’objectif est aussi celui de constituer une nouvelle structure pivot sur le territoire : le GECT permettra en effet de faire valoir sur le plan international les Pyrénées et de structurer localement un outil de proximité et de coopération au service des territoires. Enfin, cette démarche interrégionale au cœur du massif met en évidence une vision collective et partagée pour que nos territoires de montagne restent vivants et attractifs. »

José-Luis Soro, Conseiller à l’Aménagement du territoire et au Tourisme du Gouvernement d’Aragon

« Aujourd’hui nous assistons à la naissance d’un instrument avec lequel nous pourrons croître et progresser en nous appuyant sur le développement touristique et l’organisation des mobilités. Un instrument qui nous permettra de promouvoir le nom « Pyrénées » comme destination touristique de niveau international. Un instrument qui fera avancer nos innovations en matière de mobilités locales et touristiques. Un instrument qui permettra la construction d’un modèle de transport transpyrénéen de marchandises plus durable, cohérent et complémentaire avec le développement logistique et économique qu’autorisera la réouverture de la ligne ferroviaire internationale de Pau-Canfranc-Saragosse. En définitive, cet instrument créera un territoire partagé sur lequel nous agirons ensemble en privilégiant la résolution des problèmes spécifiques aux zones de montagne et aux zones à faible densité de population. »