Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Budget primitif 2018 de la ville de Tarbes : quelques escarmouches échangées

lundi 12 mars 2018 par Rédaction


En début de séance, à la demande du maire Gérard Trémège, le conseil municipal de Tarbes a observé une minute de silence à la mémoire de Pierre Couderc, ancien adjoint au maire de Tarbes et de Roger Rabouan, ancien conseiller municipal, décédés dernièrement.

Le budget primitif 2018 arrêté à la somme de 83 985 523 € : pas d’augmentation du taux de la fiscalité

C’est François-Xavier Brunet, premier adjoint au maire, en charge des finances, qui a présenté le budget primitif 2018 du budget principal, lequel est arrêté en recettes et en dépenses à la somme globale de 83 985 523 €. La section d’investissement s’équilibre en recettes et dépenses à la somme de 20 331 850 €. La section de fonctionnement s’équilibre en recettes et dépenses à la somme de 63 653 673 €. En recettes la fiscalité locale directe représente 27 361 404 €. En dépenses, la masse salariale représente 31 089 900 €. L’autofinancement global s’élève à 7 578 153 €. (Présentation avec l’Audio ci-dessous)

MP3 - 23.2 Mo

Avant que ne s’ouvre la discussion, Gérard Trémège, maire de Tarbes, faisait observer : "Le budget 2018 se caractérise par une augmentation de l’investissement, ce qui permettra de donner du travail à nos entreprises, et favorisera donc l’emploi. Non seulement nous maintenons les subventions mais elles sont augmentées pour certaines d’entre elles. Les dépenses de fonctionnement sont maîtrisées. Nous constatons un recours à l’emprunt inférieur à celui prévu l’an dernier alors que l’investissement augmente, une épargne nette de gestion en augmentation. Et cela sans augmentation du taux de la fiscalité, dans un contexte difficile, où l’on voit des municipalités supprimer des subventions, des investissements chuter de façon spectaculaire dans certaines collectivités du fait des prélèvements de l’Etat ou de la diminution des dotations, sans parler des charges de l’Etat transférées sans compensation de recettes."

Nous actualiserons cet article en mettant en ligne les interventions qui ont suivi la présentation de ce budget primitif 2018. Il y a eu 4 votes contre (Michèle Pham et Dominique Arberet (PS), Vincent Ricarrère (Front de gauche) et Pierre Montoya (Parti de gauche). Pierre Lagonelle (Modem - Tarbes pour tous) s’est abstenu. La majorité a fait bloc et voté ce budget.

Diaporama
AGRANDIR