Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Françoise Debaisieux, ancienne préfète des Hautes-Pyrénées, et son mari déférés devant le parquet de Mende

jeudi 8 avril 2010 par Rédaction

Françoise Debaisieux, l’ancienne préfète de Lozère soupçonnée d’avoir volé du mobilier et des objets dans son ancien logement de fonction, et son mari, soupçonné de recel, ont été déférés jeudi après-midi devant le parquet de Mende, a-t-on appris de source judiciaire.

Celui-ci a ouvert une information judiciaire pour "vols par personne dépositaire de l’autorité publique, détournement de biens publics par personne dépositaire de l’autorité publique et recel des mêmes faits".
Le couple devrait être ensuite présenté à un juge d’instruction.

Dans un communiqué, le parquet de Mende a indiqué que le 26 octobre 2009, il avait été saisi d’une plainte pour vol de Françoise Debaisieux, devenue préfète des Hautes-Pyrénées après avoir passé deux ans en Lozère, concernant la disparition d’un certain nombre d’objets et mobiliers garnissant la résidence du préfet de la Lozère.

Les investigations policières avaient permis de constater que du linge de maison, des tableaux, de la vaisselle, de l’argenterie, des miroirs, des guéridons avaient disparu ou avaient été transférés au domicile personnel de la fonctionnaire avec l’aide de son époux Henri Debaisieux. "Une grande partie des objets a été restituée par Mme Debaisieux et M. Henri Debaisieux entre septembre et octobre 2009, quelques-uns étant remplacés par des objets de moindre valeur", précise le parquet.

Jeudi, le couple a été interpellé dans sa maison ardennaise et placé en garde à vue. Selon le parquet, un certain nombre d’objets disparus ont été retrouvés. "Mme Françoise Debaisieux reconnaissait partiellement les faits qui lui étaient reprochés et M. Henri Debaisieux contestait avoir eu connaissance de l’origine frauduleuse des objets", ajoute le parquet. A sa demande, Françoise Debaisieux avait été placée préfet hors-cadre en mars 2010.