Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Mesures et objectifs de la carte scolaire pour la rentrée 2018

lundi 19 février 2018 par Rédaction

Lors d’un point presse, Thierry Aumage, directeur académique, a présenté les mesures et les objectifs de la carte scolaire pour la rentrée 2018.

L’inspecteur d’académie a annoncé que le département avait perdu 580 élèves ces 3 dernières années de 2014 à 2017 et que les prévisions pour la rentrée prochaine laissent entrevoir 250 élèves en moins. Il a précisé que les prévisions sont toujours justes à 2 ou 3 élèves près en plus ou en moins. Selon lui cette baisse va se poursuivre d’ici 2020 étant donné que les enfants à venir sont déjà recensés. Un point positif, la scolarisation des moins de 3 ans reste stable.

« La rentrée 2018 va se faire avec 10 emplois en moins. Ce retrait de 10 emplois prend en compte la signature du plan d’action des écoles rurales réalisée le 1er décembre dernier », a indiqué l’inspecteur.

• Augmentation du taux d’encadrement : « le taux d’encadrement moyen dans les écoles de ce département va progresser pour la rentrée 2018 : 5,89 enseignants pour 100 élèves, contre 5,86 en 2017 et 5,43 sur l’académie.

• Répondre à l’objectif national qui est d’alléger les classes de CP dans les écoles du réseau prioritaire.

• Thierry Aumage souhaite faire vivre le plan d’action pour les écoles rurales et de montagne avec les acteurs en fonction de leurs compétences scolaires, donc pas de fermetures à Vic-en-Bigorre, Maubourguet, Labatut-Rivière, Trie sur Baïse et Castelnau-Magnoac.

• Réorganisation du tissu scolaire et du réseau des écoles : Aucun/Bun, maintien de 3 classes, Bagnères de Bigorre : maintien de tous les postes à l’école Jules Ferry et 1 fermeture en maternelle car fusion de 2 écoles maternelles.

Les objectifs :

- Regard bienveillant pour les écoles situées en zone de montagne : Gavarnie/Gèdre : 16 élèves à la rentrée prochaine, Esquièze : en situation de faiblesse d’effectif, Barèges : classe unique : 7 élèves, petit effectif, Loudenvielle : une école en réseau avec Génos, effectifs relativement faibles, Ferrières, relié avec la commune d’Arbéost : 3 élèves à la rentrée prochaine auquel il est annoncé 5 enfants. « Les élus se sont engagés à réfléchir sur l’organisation des écoles donc pas de fermeture cette année, » a déclaré le directeur académique.

-Maintien de l’accueil des moins de 3 ans.

-Maintien de tous les postes de titulaires remplaçants, ce qui permet d’avoir un service public d’éducation de qualité dans le département.

-Accueil des élèves à besoins particuliers, pour les élèves allophones sur Tarbes, Séméac et Lourdes.

-A la rentrée 2018, plus de postes au titre de l’enseignement de l’occitan sur Sarrancolin, Séméac et Juillan.

Les mesures : fusions des écoles 

-Juillan ouverture d’une école primaire par regroupement de l’école maternelle et élémentaire.

-Aucun et Bun regroupement de 3 classes à Aucun.

-Bagnères de Bigorre regroupement des écoles maternelles Achard et Carnot, école dans laquelle il est maintenu la totalité des postes.

L’inspecteur a conclu par les rythmes scolaires ;

 « Sur les 256 écoles des 471 communes que compte le département, pour la rentrée 2017, 42 communes ont obtenu la dérogation pour le retour à la semaine de quatre jours et 48 écoles ont obtenu cette dérogation.

Pour la rentrée 2018, sur les 190 dossiers seulement 138 sont complets et 52 sont incomplets.

Si tous les dossiers sont complétés, 92% des écoles du département reviendront à la semaine de 4 jours. »

Les fermetures :

- Bordes : moins 1 classe en primaire.

- Campuzan : fermeture de l’école primaire

-Lannemezan : école des Bourtoulets : moins 1 classe en primaire.

- Sarrancolin : moins 1 classe en primaire et création un demi-poste pour l’enseignement de l’Occitan.

- Sainte-Marie-de-Campan : moins 1 classe école élémentaire.

- Cauterets : moins une classe à l’école maternelle.

- Gavarnie/Gèdre moins une classe à l’école primaire.

- Anclades Lourdes : classe unique, fermeture de cette classe unique.

- Bernac-Debat : moins 1 classe à l’école primaire.

- Tarbes : moins 1 classe à la maternelle Anatole France

- Aureilhan : moins 1 classe à la maternelle des Cèdres et une classe en moins à l’école élémentaire Lamartine.

Orleix : moins 1 classe à la maternelle Lucie Aubrac.

Ouvertures tenant compte des effectifs et des contraintes particulières  :

- Sarrancolin : ouverture d’un demi-poste spécialisé occitan en primaire.

- Juillan : ouverture d’un demi-poste spécialisé occitan en primaire.

- Arbizon-Montaigu de Séméac : ouverture d’ 1 poste spécialisé occitan à l’école élémentaire.

-Tarbes : ouverture de 2 classes CP dédoublées, école élémentaire Jules Verne.

- Tarbes : ouverture d’1 classe CP dédoublé, école élémentaire Jean-Jacques-Rousseau.

-Gavarnie-Gèdre ouverture provisoire d’un demi-poste au titre de la scolarisation des enfants de moins de 4 ans.

Nicole Lafourcade