Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
    
  
   
 

Colère à Aureilhan après l’annonce de deux fermetures de classes à la rentrée prochaine

mercredi 14 février 2018 par Rédaction

Yannick Boubée, maire de la commune d’Aureilhan et des représentants de parents d’élèves élus ont tenu un point presse ce mardi en fin d’après midi pour faire part de leur colère suite à la décision de deux fermetures de classe. 

« Aureilhan est la commune la plus touchée du département avec 2 fermetures de classes alors que les effectifs d’élèves ont augmenté. Cette décision est infondée et injuste, nous ne l’acceptons pas  », s’insurge le maire.

Yannick Boubée a indiqué que la rentrée se prépare en octobre pour l’année suivante. « Le problème pour nous c’est que les effectifs provisoires établis en octobre 2017 sont aujourd’hui totalement erronés. Depuis octobre, des éléments nouveaux sont apparus. Ce que j’ai tenté d’expliquer au directeur académique Aumage : des effectifs supplémentaires, des préinscriptions déjà enregistrées et des programmes d’habitats qui vont être livrés le 16 mars vont nous emmener au moins 8 enfants ».

L’élu a rappelé que l’éducation était la priorité de la municipalité d’Aureilhan, que 2,8 millions d’euros ont été consacrés à la rénovation des écoles de la commune.

Il a évoqué la fusion des écoles voulue par l’éducation nationale que la municipalité ne souhaitait d’ailleurs pas, mais si elle n’avait pas donné un avis favorable deux classes auraient fermé l’an dernier. Soulignant au passage les éléments positifs : un travail de confiance entrepris avec l’éducation nationale qui a bien voulu donner les moyens pour mettre deux dispositifs d’accueil pour les enfants de moins de 3 ans dans chacune des maternelles. "La baisse de la tarification de la restauration scolaire, cela c’est traduit par une hausse d’élèves à la rentrée 2017, le fait de fermer deux classes va casser cette dynamique. Nous ne voulons pas de ces deux fermetures !"

S’il y a fermeture, on aura une moyenne de 28 ,7 élèves par classe, moyenne la plus forte jamais enregistrée.

Les parents d’élèves se sont exprimés .

-C‘est un nouvel inspecteur qui arrive et qui fait fi de tout le passé, de tout ce qui a été entrepris. Cela est inacceptable par rapport à la parole donnée il y a mois d’un an. L’éducation nationale est une institution qui ne respecte pas une autre institution qui est l’école auprès des enfants dans des communes. Nous sommes vraiment en colère.

-Nous avons l’impression que l’on va nous reprocher que nos enfants sont dans de bonnes conditions pour travailler. Il faut laisser Aureilhan tranquille !

-il y a eu un gros travail pour redynamiser les écoles d’Aureilhan et là aujourd’hui cela se traduit par deux fermetures, c’est écœurant ! C’est un sentiment de trahison que nous vivons.

Le maire se dit très en colère, les effectifs qui remontent et on ferme deux classes. Pour lui c’est impossible, la commune et les parents d’élèves s’estiment trahis et floués.

Il a lancé un appel à tous les maires du département et leur conseille de ne pas accepter les fusions d’écoles. "A Aureilhan, on l’a accepté contraint et là il s’agit de mesures brutales, violentes et infondées. Cela veut dire que l’Etat n’a pas de constance, pas de parole et que l’on ne peut pas lui faire confiance. La parole de l’éducation nationale c’est du vent. Les fermetures envisagées anéantissent la dynamique enclenchée depuis 6 mois".

Et pour conclure, il a annoncé qu’une motion a été signée à l’unanimité en conseil municipal le 7 février pour s’opposer à la fermeture.

Nicole Lafourcade

Evolution des effectifs

Diaporama
AGRANDIR