Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Tarbes-Strasbourg, samedi à 18h00 Trélut

samedi 13 janvier 2018 par Rédaction

Retour de Bernad, Vunisa, Esteves et des jeunes Duny, Loncan, Mudariki....

Dans le quinze de départ, par rapport à Rouen, le staff a effectué trois changement avec les retours de blessures de Bernad, Esteves, Vunisa et trois changements de postes avec Taulava qui monte en seconde ligne, Bonnecarrère qui glisse en troisième ligne centre et Pees qui recule à l’arrière. Plus trois changements sur le banc avec les retours de Duny, Loncan et Mudariki, qui formeront une première ligne ’’biberon’’ très dynamique. Comme promis, la concurrence a porté ses fruits puisque l’infirmerie est vide à l’exception de Tuilagi. La concurrence est rude à tous les postes et les meilleurs à l’entraînement, ceux qui ont montré le plus d’envie, jouent contre Strasbourg et les autres vont à Saint-Jean-de-Luz, avec la B. Une mise en concurrence qui a profité à Duny, Loncan et Mudariki, écartés ces derniers temps et qui retrouvent le groupe après avoir gommés leurs points faibles. Bernad, Esteves et Vunisa, qui ont prouvé leur envie et leur retour en forme, retrouvent leur place de titulaires.

La composition tarbaise

Tarbes : 1 Dadunashvili, 2 Manso-Moyano, 3 Koberidze, 4 Lacroix, 5 Taulava, 6 Bernad, 8 Bonnecarrere, 7 Gal, 9 Vergallo (Cap.), 10 Bats, 11 Esteves, 12 Vunisa, 13 Bréthous, 14 Rubio, 15 Pees

Remplaçants : 16 Loncan , 17 Duny, 18 Percival, 19 Armary, 20 Domec, 21 Claverie, 22 Latisnères-Palacin, 23 Mudariki

Strasbourg incomplet mais revanchard

Malgré les absences de Peleseuma, Ormaechea, Fatafehi, Tabakanalagi, Peacock, Fakalelu, Kapseu, Vletter et Zink, présents lors des trois derniers succès, les Strasbourgeois ne sont pas venus faire du tourisme en Bigorre. Ils ont envie de prouver qu’ils valent mieux que le résultat du match Aller qu’ils ont encore en travers de la gorge. D’autant qu’ils viennent affronter un adversaire qui a le même nombre de points et de victoires qu’eux. C’est donc sans les complexes du match Aller, face à un club auréolé d’un riche passé en Pro D2, que Strasbourg aborde cette rencontre. « On aurait dû prendre le match bien mieux en main et être beaucoup plus discipliné face à Tarbes qui est une équipe très dense physiquement et qui impose un rude combat » explique Julien Chastanet. « On se fait sanctionner vingt fois et eux sept seulement. On prend trois cartons contre nous et donc c’était dur, face à une équipe aussi dense, de jouer trente minutes à 14 ! » Le Manager Général a été averti après 16 h que Strasbourg n’était pas autorisé à disputer les phases finales. Aussitôt il a fait une réunion à l’hôtel avec l’ensemble des joueurs et du staff. « On s’est dit que l’essentiel était que le sportif remplisse l’objectif car le classement sera marqué dans le marbre. A nous de faire le job à Tarbes et dans nos futurs matchs pour montrer que l’on existe dans cette poule. Que les joueurs travaillent dur et peuvent rivaliser avec tout le monde. Après, on fera le point à la fin du bal. On regardera le classement et on verra si on a atteint nos objectifs autour de la cinquième place. On va continuer à construire notre projet. Quand j’ai commencé avec le Président Loth, on a démarré en fédérale 2. En cinq ans, on a eu trois montées, une place de N°1 National et un titre de Champion de France de Fédérale 2. Aujourd’hui, c’est un coup dur car c’est toujours triste de n’avoir rien à aller chercher et c’est pour ça qu’on va faire du classement notre objectif. Julien Chastanet et son staff sont tombés des nues lorsque le Président leur a annoncé au téléphone que l’équipe était éliminée de la course aux phases éliminatoires. Personne au sein du club n’avait parlé de cette éventualité avant ce vendredi après-midi.

La composition de Strasbourg

1 Barres, 2 Prétorius, 3 Delabrecque, 4 Hellmbacher, 5 August, 6 Masson, 7 Beaumont, 8 Perez-Galeone, 9 Sylvestre, 10 Lombard, 11 Jaubert, 12 Cordier, 13 Romain, 14 Raikuna, 15 Rapp

Remplaçants : 16 Tyumerv, 17 Gaborit, 18 Schoonbee, 19 Ren, 20 Merzel, 21 Michallet, 22 Kaiser, 23 Belhaouari