Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Les voeux de Denis Fégné, maire d’Ibos, aux associations et corps constitués

vendredi 12 janvier 2018 par Rédaction


Denis Fégné, maire d’Ibos, entouré de son conseil municipal, a présenté les vœux de la municipalité iboscéenne aux associations locales et aux personnalités présentes, au premier rang desquelles on remarquait Marc Zarrouati, secrétaire général de la préfecture, représentant la préfète Béatrice Lagarde, Viviane Artigalas, sénatrice, plusieurs maires de l’agglomération, le commandant de police François Frémaux, directeur départemental adjoint de la Sécurité publique.

Les Vœux de Denis Fégné, maire d’Ibos, 
aux associations et corps constitués

 

Mesdames et messieurs les élus,

Mesdames, Messieurs les responsables des associations,

Mesdames, Messieurs

 

Au nom du conseil municipal, je vous remercie de votre présence pour cette traditionnelle cérémonie des vœux, cérémonie qui se déroule dans un format cette année un peu différent, ici, dans la salle de la Bianave.

Je veux d’abord remercier tous mes collègues du conseil municipal, autour de moi, qui oeuvrent au quotidien pour notre commune. J’ai la chance d’avoir une équipe impliquée, dynamique et solidaire, au service du bien commun et de l’intérêt général.

 

Au seuil de cette nouvelle année 2018, j’adresse mes remerciements aux représentants des différentes administrations, et à tous les fonctionnaires, fonction publique d’état et fonction publique territoriale.

Merci aux services de la préfecture, des finances publiques, de l’éducation nationale, à la Police Nationale, à la Gendarmerie, aux services de l’ONF.

De même, je veux aussi bien entendu remercier les services du Conseil Départemental et de la région Occitanie, avec qui nous coopérons très régulièrement et qui nous apportent leur compétence et leur contribution.

Merci au service départemental d’incendie et de secours, au syndicat départemental des énergies, au SYMAT et au SMTD, au SMEAVO (syndicat de la vallée de l’ousse), au centre de gestion de la fonction publique territoriale, au CAUE ; tous ces services, leurs représentants et leurs agents, qu’ils émanent de l’état, d’établissements publics ou de syndicats, sont une aide précieuse pour nos communes.

Mes remerciements et mes vœux s’adressent aussi aux entreprises, aux commerçants, aux artisans, ainsi qu’aux agriculteurs de notre commune.

Par leur dynamisme, ils donnent de la vitalité à notre territoire et contribuent à notre qualité de vie, nous permettant de disposer d’un certain confort, à la fois en terme de proximité d’offre commerciale, économique et culturelle, mais aussi en terme de recette fiscale.  

Merci à celles et ceux qui font métiers d’éduquer, de soigner, d’assister, d’écouter, d’intégrer. Je garde dans ma mémoire cette phrase de Fernand DELIGNY, un des pères fondateurs de l’éducation spécialisée qui avait accueilli et travaillé avec des enfants autistes dans les Cévennes dans les années 60.

Il disait en substance :« Il y a trois fils qu’il faudrait tisser ensemble : l’individuel, le familial et le social ».

C’est bien notre priorité, pour les élus municipaux que nous sommes, que de participer, par nos actions, à tisser ces liens de proximité pour que nos enfants puissent s’élever au sein de cette petite république qu’est la commune.

Alors j’adresse mes meilleurs voeux à Mesdames les directrices d’écoles et à l’ensemble du personnel enseignant, aux responsables du centre de loisirs et à leurs collaborateurs.

Nous les inviterons, comme c’est maintenant la tradition à partager un moment de convivialité mercredi prochain, après la cérémonie des vœux au personnel de la commune.

J’en profite pour remercier très chaleureusement l’ensemble des services de la mairie et, en leur nom, Jean Baptiste Savignac, directeur général et Guy Dulout, responsable des services techniques.

 

Merci et meilleurs vœux aux anciens élus de notre commune qui nous ont transmis leur expérience et qui nous ont laissé en héritage une commune bien gérée, merci aux jeunes élus du conseil municipal des enfants, et à nos conscrits de l’an 2000.

Les conscrits étaient présents le 17 décembre au repas des aînés et je crois que les anciens ont particulièrement apprécié la présence active de la jeunesse à cette belle soirée.

Enfin, j’adresse mes meilleurs vœux et mes remerciements aux représentants et aux bénévoles des différentes associations de notre commune ici présents, que ce soit dans le domaine sportif, de la culture, des animations, des fêtes, des loisirs.

Vous pourrez constater, au travers du diaporama réalisé par Gisèle Vincent, l’interdépendance entre les élus, les services de la mairie, les associations, les écoles et la jeunesse.

Ce sont les associations et leurs bénévoles, dans le prolongement de l’action municipale, qui contribuent à maintenir cet esprit de communauté villageoise auquel nous tenons tant, qui permettent une meilleure intégration des nouveaux arrivants et le développement harmonieux que nous voulons pour notre commune.

C’est enfin l’ensemble de ce réseau autour de nous et avec nous, ces liens tissés qui sont une formidable richesse partagée, un bien commun au service de tous.

J’ai aussi une pensée pour les iboscéens et les iboscéennes qui nous ont quittés en 2017, et j’adresse, au nom du conseil municipal, toute ma solidarité et mon soutien à leurs familles et à leurs proches.

Permettez-moi d’avoir un mot du cœur pour Christian Paul, qui a été emporté au mois d’Aout par la maladie. Christian restera dans notre mémoire, et je veux dire, ici, mon amitié et notre solidarité à sa famille et bien sûr aussi à Jérôme Crampe et à toute l’équipe du conseil municipal de Bordères sur l’Echez.

J’ai enfin une pensée amicale pour la famille de Jean Claude Palmade, ancien conseiller général de Tarbes, Jean Claude qui nous a lui aussi quitté l’an passé et je pense aussi bien entendu à François Fortassin, ancien sénateur des Hautes Pyrénées.

Mesdames, Messieurs, il est de tradition dans la cérémonie des vœux, de regarder dans le rétroviseur. Et l’on peut en effet constater que cette année, maintenant passée, aura été un tournant dans la vie politique nationale et locale.

Au niveau national, l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la république a tourné une page d’un scrutin qui se déclinait traditionnellement autour d’une alternance politique droite gauche.

Changement aussi pour nos représentants à l’assemblée nationale avec l’élection de Jean Bernard Sempastous, ancien maire de Bagnères.

Seule Jeanine Dubié a eu la force de résister au « dégagisme » avec la ténacité et le courage qu’on lui connait !

Changement encore au niveau sénatorial puisque les grands électeurs de notre département ont élu deux nouvelles sénatrices Viviane Artigalas et Maryse Carrère, deux filles de la vallée des Gaves.

Permettez moi de garder un excellent souvenir de la promenade estivale dans les Hautes Pyrénées que j’ai eu la chance de vivre avec Viviane, à l’occasion de la campagne des sénatoriales. Vous avez compris que nous sommes ici très satisfaits de la nouvelle représentation féminine, grâce à Viviane et à Maryse, des Hautes Pyrénées, au sénat.

Je parlais de tournant sur le plan national, mais c’est d’une véritable mutation institutionnelle dont il s’agit au niveau du bloc communal car les frontières comme les compétences ont été modifiées. Notre nouvelle communauté d’agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées est maintenant sur les rails, ou plutôt sur la piste. Un nouveau projet d’agglomération et un pacte fiscal et financier ont été proposés par notre Président Gérard Trémège, et votés en 2017.

Ils portent en eux les nécessaires solidarités et complémentarités entre les territoires urbains, périurbains et ruraux, le développement économique et l’emploi comme priorité, le positionnement de Tarbes Lourdes Pyrénées au cœur de la région Occitanie, ce sont des enjeux majeurs pour notre bassin de vie.

Nous étions deux élus communautaires dans l’ancien Grand Tarbes. Je suis aujourd’hui le seul conseiller communautaire, représentant la ville d’Ibos, parmi les 133 conseillers de la nouvelle communauté d’agglomération. Nous représentons notre premier territoire d’élection qu’est la commune et notre deuxième territoire d’élection qu’est la communauté d’agglomération. C’est dans un état d’esprit de coopération, d’interdépendance, en gardant nos valeurs et nos convictions politiques, mais en laissant de côté les joutes politiciennes qui divisent, que nous devons avancer, nous rassembler pour développer l’attractivité de notre territoire, en veillant à la continuité des services de proximité existants dans nos communes.

Cette année 2017 s’est tenu le centième congrès des maires de France. Comme tous les ans nous étions plusieurs conseillers municipaux présents à cette manifestation. Je souhaite que les 23 élus que nous sommes puissent, au moins une fois dans le mandat, y participer. Ce congrès, au-delà de l’intérêt des interventions, permet de donner du sens à nos actions quotidiennes.

 Les maires s’interrogent sur la place et l’existence même de la commune, tant nous sommes soumis à des coupes budgétaires et à des réformes incessantes qui fragilisent la gestion communale.

Pourtant, ce sont bien les communes et les élus municipaux qui symbolisent et qui font vivre les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité, qui portent le vivre ensemble. 

Il est impératif que les services de l’état et les élus locaux fassent cause commune pour défendre et développer nos territoires.

2017 a marqué aussi un point d’étape dans le mandat 2014-2020 que vous nous avez confié. Je tiens à cette occasion à féliciter et remercier l’ensemble de mon équipe, élus et agents municipaux, pour le travail accompli depuis trois ans.

Grâce à ce dynamisme, à ce fort engagement, mais aussi parce que nous avons fait de la rigueur budgétaire un impératif catégorique, nous maintiendrons dans la deuxième partie du mandat les axes majeurs de notre projet municipal avec la même feuille de route : maintenir l’investissement public local et un service de qualité à nos concitoyens, compenser les baisses de dotation de l’état par des économies en fonctionnement et ne pas alourdir la fiscalité. 

En 2018, nous poursuivrons la redynamisation du centre bourg avec la fin de la réhabilitation de la maison Rouède et le projet de rénovation du bar restaurant des platanes.

Par ailleurs, vous connaissez les difficultés auxquelles nous sommes confrontés afin de sauvegarder les services postaux sur nos territoires. La tendance actuelle consiste à inciter les collectivités à transformer les bureaux de poste classique en agence postale.

Nous avons, à l’unanimité du conseil municipal, décidé d’acheter le bâtiment de la poste afin de pérenniser le bureau de poste d’Ibos, car nous considérons le service postal comme un service public de proximité à part entière.

Comme chaque année, nous avons projeté de réaliser divers travaux de voirie, et de sécurisation, après la rue de Greenwich en 2017, ce sera la rue du Pic du midi en 2018, ceci en étroite collaboration avec le SMEAVO ET LE SDE.

Nous allons réaliser des travaux d’éclairage public au Pouey et à la Collégiale, et poursuivre la mise en accessibilité des bâtiments. Je n’oublie pas bien sûr les actions en direction du développement durable, de la démocratie participative, du patrimoine, le soutien aux associations et bien sûr la programmation des animations et des manifestations culturelles. Le cœur de nos préoccupations reste bien sûr les services de proximité, le bien vivre ensemble, le quotidien.

Mesdames et messieurs, Il me reste maintenant à vous souhaiter pour 2018 santé et réussite dans vos projets pour chacun et chacune d’entre vous.

Au nom du conseil municipal et en mon nom personnel, je vous souhaite tous mes vœux de bonne et heureuse année 2018 !

 

Je vous remercie

Diaporama
AGRANDIR