Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
    
  
   
 

Le Président du Rouen Normandie Rugby Jean-Louis Louvel : N°1 de la palette en bois

lundi 11 décembre 2017 par Rédaction

« Très frustré pour les joueurs »

L’homme ne paye pas de mine, avenant et souriant malgré la déception d’une courte défaite (13-12) qui aurait tout aussi bien pu se transformer en victoire, sans trois échecs au pied et un en-avant à deux mètres de l’en-but tarbais. Il est dans le cercle des joueurs à écouter Richard Hill avant de prendre calmement la parole. « Je leur ai dit que j’étais fier d’eux, parce qu’on a fait un match avec honneur à l’extérieur » confie Jean-Louis Louvel, le Président de Rouen. « Je suis aussi très frustré pour eux car on perd d’un point d’écart, après quelques occasions manquées. Je suis presque plus déçu pour eux, pour cette frustration qu’ils ressentent après les deux derniers matchs qui se sont joués dans les arrêts de jeu (Albi et Bourg-en-Bresse). J’aurais préféré qu’on termine sur une autre touche, avant d’attaquer l’année prochaine mais voilà... » Jean-Louis Louvel regrette les conditions atmosphériques : « On a fait du jeu, malgré un temps qui ressemblait à celui de la Normandie (rires). On fait toujours beaucoup de jeu et on préfère jouer sur un terrain sec. » Un Président qui se montre confiant « L’équipe progresse à chaque match, avec un effectif qui est passé de 28 à 36 joueurs, avec 16 nouveaux joueurs et 20 anciens. »

La Normandie : Première Région industrielle de France

Jean-Louis Louvel a repris le Stade Rouennais en février dernier alors que le club connaissait des difficultés financières qui rejaillissaient sur les résultats. Son arrivée a rebousté les joueurs qui ont été chercher le titre de Champion de France du Jean Prat, en suivant. Rebaptisé ’’Rouen Normandie Rugby’’, le club a été promu en poule d’Accession cet Eté avec un budget de 4,4 M€ et l’ambition affichée de monter en Pro D2 d’ici deux ans. D’où dès cette année de transition, un gros recrutement pour avoir le niveau sportif pour rivaliser dans cette Poule Elite qui ressemble de plus en plus à de la Pro D2. « On a été obligé d’augmenter le budget pour être déjà prêt au moment où on arrivera à monter, » confie le Président, en bon chef d’entreprise prévoyant.* « Aujourd’hui tout est encore jouable et on ne va rien lâcher. D’ailleurs, dans tous nos matchs, nos joueurs ne lâchent rien. Ils ne se laissent pas abattre et font parfois des remontées spectaculaires. Notre objectif, clairement annoncé pour monter, c’est deux ans mais si on peut le faire cette année, on le fera. Sur l’aspect financier, on suit, sur l’aspect juridique, on suit et on ne sera pas bloqué de ce côté », affirme le Président Louvel. D’autant que la Normandie est un géant économique. « Souvent on oublie que la Normandie est la première Région industrielle de France** » rappelle le chef d’entreprise qui croit en l’avenir du rugby normand par rapport aux clubs du Sud-Ouest, comme Tarbes, qui se trouvent confrontés à des difficultés économiques. La présence de Vannes en Pro D2, à 3h30 de Rouen, est plus un atout qu’un concurrent pour le Président rouennais. « On est très content que Vannes soit déjà en Pro D2, car c’est le seul club du ’’Nord’’ à part ceux de la Région parisienne. Rouen et Strasbourg peuvent y prétendre. Si on veut un rugby, qui représente les couleurs de la France sur l’ensemble du territoire, on n’est pas beaucoup, depuis la disparition de Lille, à pouvoir avoir cette ambition. » D’autant que Vannes, qui fait partie de la Région Bretagne, n’est pas en concurrence sur le même bassin économique.

*Jean-Louis Louvel 51 ans, dirige 47 sociétés. Autodidacte, il a fait fortune à 27 ans dans la construction de palettes de manutention en bois. Une activité débutée en 1993, dans un petit atelier où il reconditionne, avec deux associés, des vieilles palettes pour les revendre. Puis il se lance dans la palette neuve en rachetant plusieurs sites de production en France et en Europe. Aujourd’hui son groupe PGS (Palettes Gestion Services est depuis huit ans le leader français et le N°2 européen, avec un chiffre d’affaire de 209 M€ et 2 500 salariés. Le Groupe, qui a racheté plusieurs entreprises en Europe, fabrique aussi des palettes moulées, des big bags, des palox et des équipements métalliques. Jean-Louis Louvel, s’est aussi diversifié dans la presse avec « Paris-Normandie » et dans des start-up en Normandie. Malgré ses diverses activités, (il est aussi Président de la commission Palettes & Emballage de la Fédération Nationale du Bois et Trésorier de France Bois Forêt), il assiste à tous les matchs de son équipe.

** La région s’illustre dans l’automobile, le pétrole et ses dérivés, l’aéronautique, les activités navales et nautiques, la pharmacie, l’agroalimentaire, la cosmétique, l’énergie, l’industrie du verre ou encore le transport et la logistique. Avec ses 225 800 établissements, le tissu économique normand est renforcé par de nombreux réseaux d’entreprises et la présence de leaders et grands groupes tels que Total, Esso, Elle & Vire, Agrial, Danone, Renault, Peugeot-Citroën, Renault Trucks, le groupe Safran, Aptar, EDF, Areva, DCNS, GSK, Sanofi Pasteur, Vuitton…

Jean-Jacques Lasserre