Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Conseil départemental : séance plénière du 8 décembre 2017

vendredi 8 décembre 2017 par Rédaction

La séance plénière du conseil départemental a été expédiée ce vendredi matin en moins de deux heures. L’essentiel de l’ordre du jour tournait autour de la politique sociale à travers le règlement départemental d’aide sociale et le schéma départemental de l’autonomie.

En ouverture de la séance, le président Michel Pélieu a synthétisé les grandes lignes de ce dossier, terminant, en ce jour d’hommage national à Jean d’Ormesson et à la veille de l’hommage populaire à Johnny Hallyday, par un hommage personnel.

Le discours du président Michel Pélieu

Chers collègues,

Nous sommes réunis pour l’ultime session plénière de l’année 2017.

L’ordre du jour nous amènera à parler de la politique sociale à travers le règlement départemental d’aide sociale et le schéma départemental de l’autonomie.

C’est un sujet qui n’a pas toujours un succès d’audience voire d’estime

suffisant, même si je sais qu’il y a, dans cette Assemblée, des élus, toutes tendances confondues, qui ont une fibre et un engagement profonds dans le domaine.

Mais, disons le, ce n’est pas considéré comme le sujet le plus « vendeur » pour notre Institution.

Or, je rappelle quand même que la solidarité constitue le premier poste budgétaire du Département. Entre l’allocation pour l’Autonomie des personnes âgées (APA), le RSA, le handicap, la famille, l’enfance, le logement, le Département a consacré en 2017 près de 168 millions d’euros à l’action sociale.

Mais je ne voudrais pas qu’on se limite à cet aspect purement comptable des choses, car derrière ces dépenses

-il y a d’abord des emplois dans les entreprises locales et en particulier dans les services d’aide à la personne.

- et enfin il y a aussi un investissement d’avenir indispensable qui contribue à construire un climat social stable, solidaire, propice au désir de vivre ensemble et d’entreprendre.

Les services que nous proposons dans le cadre de nos politiques sociales s’adressent à tous nos concitoyens à tous les âges de la vie. C’est une politique qui touche tout le monde. Chaque Haut-Pyrénéen a dans son entourage quelqu’un de près ou de loin qui a bénéficié des politiques sociales du Département.

Voilà pourquoi la solidarité ne doit pas être considérée comme de l’assistanat mais comme de l’accompagnement. Et elle ne doit pas être vécue comme un fardeau mais comme un atout pour tous.

De même la question de la prise en charge de la dépendance liée au vieillissement de notre population, dont il est notamment question dans le schéma de l’autonomie, ne doit pas être vécue comme une calamité annoncée.
Au contraire :

-Elle est d’abord, le résultat d’un des plus formidable progrès des 20 et 21e siècles : celui de l’allongement continu de la durée de vie ;

-Ensuite, elle est le témoignage de l’attractivité de notre territoire qui conduit de nombreux retraités à venir se retirer chez nous car il y fait bon vivre ;

- Enfin, elle est une opportunité pour l’économie résidentielle et les entreprises

locales notamment de services à la personne.

Les politiques sociales sont un vecteur de développement local et le Département en est l’acteur majeur. Nous représentons un budget de 168 millions et nous employons 450 acteurs sociaux formés, outillés, dévoués au service de nos concitoyens à tous les âges des la vie.

Bien sûr, nous n’agissons pas seul. Notre action sociale est liée à l’action militante et engagée du secteur associatif, des institutions privées et publiques et en particulier des communes et des CCAS qui œuvrent au service des Haut-

Pyrénéens. Et le travail qui a été mené pour la rédaction du schéma départemental de l’autonomie montre l’importance de ce partenariat. Mais le Département est l’acteur clé irremplaçable de l’action sociale.

Sans transition, mais sur un sujet qui n’est pas totalement étranger, nous aborderons aussi la participation du Conseil Départemental à la création de la plateforme de produits locaux « Mangeons HaPy ». L’objectif de cette plateforme sera de faciliter l’approvisionnement des restaurants collectifs en produits locaux des Hautes-Pyrénées.

Son intérêt est au moins triple :

-encourager et faciliter une consommation large de produits locaux notamment par les scolaires mais aussi les publics d’autres types d’établissements.

-Développer les débouchés et les ventes des productions locales.

-Et, in fine favoriser le développement d’une production agricole locale supplémentaire et créer de nouveaux emplois

Ce projet s’inscrit pleinement dans le cadre de notre Projet de Territoire pour les Hautes-Pyrénées.

Enfin, parmi les sujets importants de notre ordre du jour et que je souhaitais évoquer dans mon propos d’ouverture, il y a aussi notre décision de conserver l’organisation des transports scolaires, malgré la décision du législateur de la transférer à la région. Seulement 3 départements sur 13 en Occitanie ont fait ce choix. Nous le justifions par un souci d’efficacité du service pour les usagers mais aussi pour les entreprises de transport local.

Sans remettre en cause la performance de la région, nous considérons que sur des territoires tels que le nôtre, avec autant de petites communes rurales, pour proposer un service de qualité, il faut avoir un fort ancrage local et une relation de proximité dont le Département peut se prévaloir.


Pour finir, en ce jour d’hommage national et à la veille d’un hommage populaire,

je vous propose de ne pas allumer le feu,

Vous le savez il suffit d’une étincelle, d’un rien, d’un geste.

Alors, n’oublions pas les rêves et les merci

et toutes ces choses qui avaient un prix

qui font l’envie de vivre et le désir

et le plaisir aussi.

Donnons nous l’envie, l’envie d’avoir envie, qu’on rallume les vies.

Vous l’aurez compris, c’était ma manière de rendre un petit hommage personnel.

Je vous remercie.

Michel PÉLIEU,

Président du Département des Hautes-Pyrénées